Tag Archives: Ressources

Les Missions locales : un tremplin indispensable pour les jeunes

20 Sep

Institutions pas toujours bien connues, les Missions locales existent depuis 1982 et ont pour vocation d’aider les jeunes de 16 à 25 ans non scolarisés dans leur insertion professionnelle et sociale.

437 Missions locales (nouvelle fenêtre) en France et départements d’Outre-mer accueillent et accompagnent 1.3 millions de jeunes. Elles font partie du service public de l’emploi et travaillent avec un réseau d’employeurs qui s’engagent à recruter des jeunes inscrits à la Mission locale.

Que trouve-t-on à la Mission locale ?

  • Des conseils pour acquérir une formation : construction de son parcours de formation pour obtenir un diplôme ou une qualification
  • Une aide pour réaliser son projet professionnel ou pour le construire
  • Une aide pour décrocher un emploi : préparation aux entretiens d’embauche, rédaction de CV, rencontre avec des employeurs
  •  Une aide pour créer son activité : chercher des financements ; les missions locales travaillent en lien avec les groupements de créateurs
  • Un accompagnement vers l’autonomie avec le PACEA (Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie), pouvant donner droit à une allocation financière. La Garantie jeunes (nouvelle fenêtre) peut-être proposée dans ce cadre
  • Des informations sur l’accès aux droits sociaux dans le domaine de la santé, des transports, du logement, de la culture et du sport… : aide pour accéder aux droits et orientation auprès des partenaires compétents
  • Une aide pour passer et financer le permis de conduire

La Mission locale est chargée de recevoir les jeunes de moins de 26 ans en difficulté sans projet professionnel, de les suivre et mettre en œuvre un PPAF ( projet personnalisé d’accompagnement à l’emploi) (nouvelle fenêtre) afin de leur permettre d’accéder à une insertion professionnelle et sociale. À la Mission locale, chaque personne bénéficie d’un suivi personnalisé, d’un référent unique qui le suit lors d’entretiens individuels. C’est vraiment un plus quand on construit son parcours professionnel.

Comment s’inscrire à la Mission locale :

Il suffit de prendre rendez-vous dans la Mission locale de son lieu de résidence pour rencontrer un conseiller qui sera le même interlocuteur tout au long de son parcours. Un premier entretien sert à faire le point sur les acquis scolaires et professionnels du jeune, et à présenter les différents services de la Mission locale. La Mission locale de Levallois est ouverte du lundi au vendredi. Pour en savoir plus, consulter la plaquette (nouvelle fenêtre).

Plus de la moitié des jeunes suivis en Mission locale obtiennent une formation, un emploi ou une ré-scolarisation. En 2017, sur 1, 3 millions d’inscrits, plus de 600 000 étaient en situation d’emploi ; 272 000 en PACEA, dont 82 000 en Garantie jeunes ; environ 257 000 étaient entrés en formation.

Publicités

Selection de romans sur le thème du travail

22 Jan

Vous avez peut-être commencé l’année en vous plongeant dans les nouveautés 2018. N’hésitez pas à regarder en arrière et vous arrêter sur certains titres plus anciens  qui vous auraient échappés.

Désolée je suis attendue / A. Martin Lugand        

Désolée, je suis attendue... | Martin-Lugand, Agnès

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir. Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

 

 

Le jour d’avant / Sorj Chalandon

Le jour d'avant | Chalandon, Sorj (1952-....)

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

 

 

 

 

 

Le grand marin / Catherine Poulain

Le grand marin | Poulain, Catherine

Quand Lili Colt arrive à Kodiak, un port de l’Alaska, elle sait qu’elle va enfin réaliser son rêve : s’embarquer sur un de ces bateaux qui partent pêcher au loin. Pour la jeune femme, une runaway qui a fui jadis le confort d’une famille française pour  » faire la route « , la véritable aventure commence. Le choc est brutal. Il lui faut dormir à même le pont dans le froid insupportable, l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, les blessures…Seule femme au milieu de ces hommes rudes, au verbe rare et au geste précis qui finiront par l’adopter. A terre, Lili partage la vie des marins -les bars, les clubs de strip-tease, les motels miteux. Quand elle tombe amoureuse du  » Grand marin « , elle sait qu’il lui faudra choisir entre sa propre liberté et son attirance pour cet homme dont la fragilité la bouleverse. Entre Jack London et Marguerite Duras, Catherine Poulain fait entendre une voix unique dans le paysage littéraire français, avec ce magnifique premier roman qu’on devine très autobiographique.

 

Trashed / Derf Backderf

Trashed | Backderf, DerfÀ 21 ans, J.B. se retrouve de nouveau coincé chez ses parents, dans un patelin du fin fond de l’Ohio. II vient d’arrêter la fac et doit absolument trouver un travail pour ne plus avoir sa mère sur le dos. Suite à une annonce providentielle, J.B. et un de ses amis sont engagés comme éboueurs intérimaires. Ils vont découvrir les joies du métier, se confronter aux habitants les plus dérangés de la ville, aux chiens errants et aux sacs-poubelles mal fermés… Pendant une longue année, ils devront faire leur tournée quotidienne sous la pluie, la neige ou sous un soleil de plomb, persécutés en permanence par leur chef, l’infâme Wile E. Après Mon ami Dahmer et Punk rock & mobile homes, Derf Backderf s’inspire de l’année qu’il a passée comme éboueur avant d’entrer à l’université. Trashed est à la fois un truculent récit parsemé d’anecdotes hilarantes, un portrait au vitriol de l’american way of lite et un document édifiant sur les dommages collatéraux de la société de consommation.

 

Un travail comme un autre / Virginia Reeves

Un travail comme un autre | Reeves, Virginia

« On naît avec quelque chose dans les veines, pour mon père, c’était le charbon, pour Marie, c’est la ferme, pour moi un puissant courant électrique ». Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout, plus grande que lui, qui se propage avec le nouveau siècle : l’électricité. Il s’y consacre, en fait son métier. Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l’exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit. Pour éviter la faillite, Roscoe a soudain l’idée de détourner une ligne électrique de l’Alabama Power. L’escroquerie fonctionne à merveille, jusqu’au jour où son branchement sauvage coßte la vie à un employé de la compagnie.

 

La cheffe / Marie Ndiaye

La Cheffe, roman d'une cuisinière | NDiaye, Marie

 

Elle trouvait excessives les louanges dont on s’est mis à couvrir sa cuisine. Elle comprenait les sensations puisqu’elle s’appliquait à les faire naître, n’est-ce pas, et que leur manifestation sur la figure des convives l’enchantait, c’est tout de même bien ce à quoi elle s’évertuait jour après jour, depuis tant d’années, presque sans repos. Mais les mots pour décrire tout cela lui paraissaient indécents. » Le narrateur raconte la vie et la carrière de la Cheffe, une cuisinière qui a connu une période de gloire, dont il a longtemps été l’assistant – et l’amoureux sans retour. Au centre du récit, la cuisine est vécue comme une aventure spirituelle. Non que le plaisir et le corps en soient absents, au contraire : ils sont les instruments d’un voyage vers un au-delà – la Cheffe allant toujours plus loin dans sa quête d’épure. Les phrases de Marie NDiaye se déploient lentement, comme pour envelopper le lecteur avec un charme constricteur. Les replis de l’âme de chaque personnage sont explorés avec une détermination calme dans la volonté de dissoudre la pénombre des êtres. Le récit dévoile une humanité violente, claire, à la fois mélancolique et enviable.

Vous retrouverez bien sûr tous ces titres à La Médiathèque. Bonnes lectures pour toute l’année !

Ça s’est passé le…5 octobre

5 Oct

Le 5 octobre 1993, Monsieur Jacques Toubon, ministre de la Culture et de la Francophonie, inaugure le Centre des Archives du Monde du Travail (CAMT). Il est installé depuis cette date à Roubaix dans l’ancienne filature Motte-Bossut, emblème de l’industrie textile du XIXè siècle.

Depuis 1993, le CAMT (nouvelle fenêtre) a collecté un millier de fonds d’archives. La bibliothèque conserve plus de 10 000 ouvrages couvrant des périodes et des thématiques variées de l’histoire économique et sociale. Elle rassemble 37 kilomètres d’archives dont les plus anciennes remontent à la révolution industrielle de la machine à vapeur (fin du XVIIIè siècle) et les plus récentes à nos jours. L’ouvrage le plus ancien est daté de 1733. La bibliothèque s’enrichit en permanence de nouveaux titres ou d’ouvrages de collection sur la thématique du monde du travail. Constitués à la fois d’archives publiques ou privées, les fonds abondent de dossiers professionnels du personnel, surtout administratif ou ouvrier. On y trouve de multiples renseignements : mutations, salaires, notes administratives… On peut donc reconstituer la vie de travail d’un individu…

Créées en 1983, les Archives Nationales du Monde du Travail (nouvelle fenêtre) (ANMT) constituent un « service d’archives à compétence nationale » du ministère de la Culture et de la Communication depuis le premier janvier 2007. Elles ont pour mission de conserver, classer et communiquer au public les archives issues d’entreprises, d’associations, de syndicats, d’architectes, et plus généralement les archives provenant des activités économiques et sociales ayant un intérêt historique.

Parmi les archives les plus intéressantes, se trouvent celles des chantiers navals de Dunkerque, des houillères du Nord-Pas-de-Calais, du Crédit coopératif, de la Banque Rothschild, de la Compagnie de Suez, de la CGT (Confédération générale du travail) et de la CFDT (Confédération française démocratique du travail), de la FEN (Fédération de l’Éducation nationale), du CNPF (Conseil national du patronat français) et du SNESUP (Syndicat national de l’enseignement supérieur).

Méconnues du grand public et unique en son genre en France, les ANMT ont permis de sauvegarder près de deux siècles du patrimoine économique et social de la France. Un article de Libération du 3 février 2015 rédigé par Frédérique Roussel en témoigne (nouvelle fenêtre).

%d blogueurs aiment cette page :