Tag Archives: Entreprise

La bienveillance en entreprise

11 Mar

La « bienveillance en entreprise » est une expression devenue à la mode, tout comme celle « d’entreprise libérée, solidaire ». Pourtant les témoignages d’épuisement professionnel, les arrêts pour burn-out ou même les risques psycho-sociaux s’opposent tout de même à cette envie de bien faire. La question que l’on peut se poser alors c’est, comment peut-on être bienveillant dans nos entreprises et quel pourrait en être le bénéfice pour soi, pour les autres et pour l’entreprise ?

Le Larousse définit la bienveillance comme « la disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui ». D’après certaines autres sources, le mot viendrait de l’expression « bona vigilantia », la bonne vigilance ou le fait de bien veiller. De ce fait, celle-ci peut concourir à un fondement de la culture d’entreprise. Elle évoque les notions de soutien, attention, écoute, compréhension, protection et reconnaissance. Beaucoup de managers se sont déjà engagés sur cette voie, c’est donc une réalité possible.

« En véhiculant des valeurs positives, cette disposition aurait de nombreux bienfaits. Tout d’abord, le respect est le premier signe d’une bonne qualité de vie au travail. Viennent ensuite la reconnaissance et l’épanouissement. Un management bienveillant permet de faire émerger le meilleur des salariés : les employés sont reconnus pour le travail fourni, ils ont une bonne estime d’eux-mêmes et sont rassurés sur leurs compétences. Elle permet ainsi de motiver les collaborateurs et de les conserver dans l’entreprise. », précise Raphaëlle Martel, Regional manager en collaboration avec Karen Holcman (Rédactrice) (dans un article tiré du blog Hays France et Luxembourg Pourquoi promouvoir la bienveillance en entreprise ?) (nouvelle fenêtre)

Le 1er mars 2019 était mis à l’honneur la journée internationale du compliment. Il peut avoir différentes formes (remerciements, encouragements, sourires, approbations,…) mais son seul objectif est de favoriser la bienveillance en entreprise. Selon un sondage effectué par l’agence d’intérim en ligne MisterTemp’75 % des managers complimenteraient leurs collaborateurs. « Ce que nous pouvons donner de plus précieux, c’est du temps et de l’attention, parce que ça ne s’achète pas » estime Sylvie Riondel (nouvelle fenêtre) conférencière et coache, dans une vidéo sur l’art de complimenter. »(nouvelle fenêtre)

En effet presque 3 managers sur 4 complimentent leurs équipes contrairement à 80% des salariés qui déclarent ne pas le faire en retour. En les interrogeant sur l’impact que procurent les compliments sur leurs équipes, 24 % des managers estiment que cela renforce l’esprit d’équipe, améliorent le relationnel (20 %) et le moral de tous (18 %).

Les raisons ? Avant tout, la reconnaissance de la réussite d’une mission (37 %), puis l’implication du collaborateur dans celle-ci (21 %). 38 % des managers reconnaissent que cette démarche consiste à valoriser le collaborateur et son travail. D’ailleurs, 58 % des managers interrogés dans le sondage déclarent que leur entreprise développe une culture de la bienveillance. (source : article de Céline Husétowski paru le 1/03/2019 sur le site Cadremploi « Journée du compliment : et si vous receviez des compliments anonymes? ») (nouvelle fenêtre)

Quelques ouvrages sur le sujet à consulter sur La Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre):

          

Publicités

Parenthèse Pro à Levallois

11 Fév

 

Parenthèse Pro

Mardi 19 février 2019 de 9h15 à 12h

Petit Théâtre Odyssée
25 rue de la Gare
Levallois

 

L’agilité en Entreprise : une posture plus qu’un processus ?

La Parenthèse Pro invite 2 auteures d’ouvrages professionnels pour échanger autour d’un même thème : l’agilité en entreprise : une posture plus qu’un processus ?

L’écoute, la confiance, le lâcher-prise, la réactivité, le courage, l’adaptabilité, la créativité… sont entre autres qualités, celles qui permettent de se rendre agile.

PlayItagain (nouvelle fenêtre), vous propose de jouer avec ces différentes qualités, au travers d’exercices d’improvisation en transmettant une belle énergie interactive entre les intervenants et les participants. Oser, rebondir et se surprendre au service d’une histoire commune, c’est ce que nous vous invitons à vivre comme expérience. Prêts ? 1,2,3 improvisez !

Sous l’animation des comédiens et formateurs de PlayItAgain, organisme de formation et théâtre d’entreprise, Gwenëlle Hamelin, Jérôme Carfantan et Anne Chanard, spécialistes et auteurs d’ouvrages spécialisés sur des problématiques managériales, vous proposeront ainsi de vous interroger activement sur le thème de l’Agilité en Entreprise. En partenariat avec la librairie Decitre une séance de dédicace clôturera cette matinée.

 

Inscrivez vous en ligne  ici (nouvelle fenêtre)!

À La Médiathèque :

Développer l'agilité en entreprise

Ça s’est passé le… 15 avril

15 Avr

 

 

Ray Kroc , vendeur de machine à milk-shake, est l’instigateur du premier restaurant franchisé des frères McDonald. Il ouvre ainsi son premier restaurant le 15 avril 1955. Ce dernier deviendra le milliardaire du hamburger en rachetant à l’âge de 58 ans en 1961 la chaîne McDonald’s à Richard et Maurice McDonald.

 

Ray Kroc, fondateur de la marque Mac Donald

 

 

En 1937 les frères Mc Donald exploitent une petite chaîne de hamburgers à San Bernardino en Californie. Celle-ci offre des plats standardisés qu’on peut manger avec les doigts. Le Speedee Service System, est un concept innovant de restauration rapide. Chose extraordinaire pour les consommateurs américains des années 1950, dont Ray Kroc fait partie. L’objectif est d’allier d’avantage de productivité et d’efficacité grâce à un système qui permet de produire des hamburgers à la chaîne. Les commandes ne sont désormais plus servies en 30 minutes mais en 30 secondes. Kroc, fasciné par cette façon de travailler propose alors une association avec les frères McDonald.

« J’étais émerveillé. Ils servaient des hamburgers pour 15 cents, des frites pour 10 cents et des milk-shakes pour 20 cent. Et fondamentalement c’était le menu, et j’ai dit, « c’est pour moi » – Ray Kroc

Kroc voit tout de suite le potentiel de ce concept de restauration rapide, et ouvre le 15 avril 1955 à Des Plaines (dans l’Illinois) le tout premier restaurant Mac Donald franchisé, reconnaissable à son célèbre M jaune. Le succès est immédiat : les ouvertures de restaurant se multiplient, 700 en 10 ans. Le premier Mac Donald français ouvrira ses portes en 1979 à Strasbourg.

S’il y a un dicton représentatif de ce visionnaire, pour qui le travail représentait l’essentiel de sa vie, c’est bien celui-là : « Le travail est le steak du hamburger de la vie ».

Un biopic consacré à Ray Kroc (interprété par Michaël Keaton) a même été réalisé en 2016 par John Lee Hancock. Le fondateur retrace l’itinéraire de ce vendeur devenu le milliardaire du hamburger et nous éclaire sur la recette du succès de McDonald’s à travers le parcours de celui qui voulait faire de McDo « la nouvelle église américaine ».

 

 

Aujourd’hui, Mac Donald’s reçoit plus de 45 millions de clients par jour. Même si la firme multinationale a souvent été critiquée pour la précarité de ses emplois ou pour la qualité de ses produits, elle reste néanmoins une illustration parfaite de l’American Way of life si chère aux Américains.

%d blogueurs aiment cette page :