Archive | ça n’a pas échappé à B.R.E.F. RSS feed for this section

Emploi : les Français n’ont jamais autant travaillé qu’en 2017

5 Juil

 

L’Insee a publié mardi 03 juillet 2018 un document Insee Références (nouvelle fenêtre) portant sur l’évolution du marché du travail en 2017. Elle confirme le recul du chômage tout en soulignant la part d’emploi à durée limitée sur laquelle il repose. B.R.E.F. vous propose une synthèse en 7 points.

 

  • Il s’est créé en net près de 341 000 emplois par rapport à l’année précédente. C’est la plus forte progression depuis 2007 due aux salariés du privé tandis que l’emploi public a baissé en raison de la suppression de 205 000 emplois aidés en 2017.
  • Le taux de chômage s’est fixé à 9,4% en moyenne en 2017 soit 184 000 chômeurs sur l’année. Et selon l’Insee, les femmes seraient un tout petit peu moins impactées que les hommes.
  •  15,4% des salariés sont en contrat à durée limitée (CDD, intérim, apprentissage). La raison : la hausse de la part d’intérim, revenue en 2017 à un niveau supérieur à celui de 2007. Celle-ci a davantage impliqué les contrats à durée déterminée (CDD) et les missions ponctuelles. Ce qui représente une hausse massive de 17,9 % augmentant de 814 000 personnes les rangs des intérimaires.

  • 71,5% des 15-64 ans sont actifs (ont un emploi ou en recherchent un du moins). Ce chiffre atteint son plus haut niveau depuis le début des années 1980. Une croissance qui tient principalement aux séniors, dont le taux d’activité a augmenté de près de 10 points ces dix dernières années. Ce qui s’explique avec les années du recul de l’âge de départ à la retraite et des restrictions d’accès aux dispositifs de pré-retraite. Bilan, 65,6% des 50-64 ont participé au marché du travail en 2017.
  • 2,3 millions de Français veulent changer d’emploi, soit près d’une personne ayant un emploi sur dix. 27% dans le but d’obtenir de meilleures conditions de travail, 23% pour être mieux rémunérés, 19% par crainte de perdre leur emploi actuel, et enfin 16% pour exercer une fonction plus intéressante.
  • Le coût du travail n’a augmenté que de 1,1% en 2017. L’Insee attribue cette faible hausse aux effets du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) (nouvelle fenêtre) et au Pacte de responsabilité et de solidarité. Entre 2012 et 2017, le coût horaire a progressé de 5,3%.
  • Les salaires de la fonction publique ont gonflé de 2,2%, contre 1,7% dans le privé, du fait des revalorisations du point d’indice en juillet 2016 et février 2017, après sept ans de gel.

Une vidéo qui fait référence aux 57 000 emplois créés dans le secteur privé au premier trimestre 2018 :

 

Publicités

Les entretiens Pôle Emploi en 18 chansons

28 Juin

 

 

B.R.E.F. a repéré pour vous dans l’actualité une vidéo pour le moins insolite, celle du Youtubeur Ch’ti Monsieur Alex (nouvelle fenêtre), postée il y a un an déjà sur les réseaux sociaux, dans laquelle il résume les entretiens Pôle Emploi en 18 chansons.

En reprenant en play-back 18 tubes de variété française, Monsieur Alex résume non sans humour, les travers et les poncifs d’un rendez-vous chez Pôle Emploi. Celles-ci viennent rythmer l’échange entre un conseiller Pôle Emploi et un jeune homme, un peu perdu en quête de travail. De Balavoine en passant par Shy’m à Gilbert Bécaud, le résultat est jubilatoire. Sa vidéo fait partie des « lyrics sketchs » qui détournent les paroles des chansons dans des situations cocasses.

« Les gens se reconnaissent dans cette situation, même si ce sont des clichés » conclut Monsieur Alex, qui dit avoir travaillé de nombreuses heures à écouter des morceaux de musique pour les assembler.

Et cette situation il l’a lui-même vécue en septembre de l’année 2016, lorsqu’il recherchait un emploi, juste avant de se lancer à son compte.

« J’ai dû me confronter au côté bureaucratique et administratif de l’agence, où l’on est toujours renvoyé vers quelqu’un d’autre et parfois orienté n’importe comment » explique-t-il.

Venu chercher un travail comme comédien, et ne parlant que le français et l’anglais, il se voit proposer par exemple un job de « traducteur français-russe »... Un décalage clairement moqué avec humour dans ce sketch. (article paru dans Le Figaro.fr du 21 juin 2018 (nouvelle fenêtre).

 

 

Voici un documentaire, réalisé par Nora Philippe, très instructif sur le sujet à regarder sur La Médiathèque en ligne  en vous connectant à votre compte.

Mamie Eco : une mini-entreprise à Levallois

24 Mai

Connaissez-vous Mamie Eco et ses étonnants mini-entrepreneurs ?

Cette entreprise de Levallois a été créée en 2017 par 15 élèves de 3ème 5 du collège Louis Blériot, qui ont participé à une formidable aventure  : celle de la Mini Entreprise-EPA !

La Mini Entreprise-EPA (Entreprendre pour Apprendre) (nouvelle fenêtre) est un programme de création d’entreprise s’adressant aux collégiens, lycéens, aux élèves inscrits en structure d’insertion et en centre de formation. Il permet de faire découvrir aux jeunes le monde du travail en créant une entreprise : gestion de projet, travail en équipe, prise de décision.

L’action se déroule sur une année scolaire. Encadrés par leurs professeurs et des entrepreneurs, les élèves créent une entreprise avec l’association EPA (nouvelle fenêtre). Les ateliers EPA favorisent l’esprit d’entreprendre des jeunes et ont plusieurs objectifs :

  • permettre d’appliquer les connaissances et développer ses compétences
  • faire découvrir les métiers et le fonctionnement d’une entreprise
  • initier à la vie économique et au monde du travail en équipe
  • développer l’autonomie, la responsabilité, la créativité, la confiance en soi et la prise d’initiatives
  • favoriser l’orientation scolaire

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la Mini Entreprise-EPA, consultez l’article du blog La Mini-entreprise à Levallois.

Mais revenons à Mamie Eco : coup de génie chez les mamies. Mamie Eco commercialise un kit de nettoyage, made in France, constitué de produits écolos : savon noir, vinaigre blanc, bicarbonate de soude, terre de Sommières avec un livret de 15 recettes de nos grands-mères, le tout présenté dans un sac en coton recyclable.

B.R.E.F. a rencontré trois de ces mini-entrepreneurs : Alicia, Riyhan et Théo. Chacun a une responsabilité et un rôle bien défini au sein de Mamie Eco.

Adjointe marketing, Alicia organise les évènements pour présenter l’entreprise et commercialiser ses produits. Elle seconde Thomas, le directeur marketing. Community manager, Riyhan publie des photos sur le site de Mamie Eco et sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Webmaster, Théo travaille avec Riyhan. Il écrit les légendes, rédige des articles et a créé le site Mamie Eco grâce à ses connaissances en programmation, notamment au logiciel Scratch.

Les jeunes ont déjà organisé de nombreuses ventes. Ils seront à La Médiathèque de Levallois samedi 26 mai 2018 pour présenter et vendre leur kit anti-taches. 100% des bénéfices des ventes sont reversés à l’association APAJH92, association qui aide les handicapés à s’insérer dans la vie professionnelle.

Nous avons choisi d’aider APAJH92 après notre passage à la radio sur Vivre FM. En effet, Vivre FM est la chaîne nationale du handicap et c’est tout naturellement que nous avons été sensibilisés lors de cet évènement.

L’équipe en train de travailler

Mamie Eco fonctionne comme une vraie entreprise avec une équipe de 15 personnes très motivées. On ne chôme pas chez Mamie Eco car quand il y a des commandes de kits à préparer, il faut se dépêcher de remplir les flacons avec les produits écolos ! Les collégiens ont du passer un entretien d’embauche et rédiger un CV pour travailler dans l’entreprise. PNB Paribas et le service Jeunesse de Levallois les ont parrainé. Pour financer la mini-entreprise, un appel à des collaborateurs investisseurs a été lancé. Mamie Eco possède son propre logo, ses cartes de visite, un site web (nouvelle fenêtre), une page Facebook (nouvelle fenêtre), un compte Instagram (nouvelle fenêtre).

 

L’organigramme de Mamie Eco

Pour encourager les jeunes et les valoriser, EPA organise des salons régionaux au cours desquels les mini-entreprises exposent leurs projets. Mamie Eco a participé au championnat régional de la Mini Entreprise à Aulnay sous Bois le 12 avril 2018, où elle a obtenu le prix de l’exposant et le prix du meilleur site web.  Les produits sont présentés à la vente sur deux stands, conçus et installés par les jeunes habillés d’un tablier personnalisé. Mamie Eco est la première mini-entreprise à vendre son kit sur internet.

Stand Mamie Eco au salon BNP Paribas Cardiff mars 2018

 

Victoire de Mamie Eco à la première place aux championnats départementaux

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :