Archive | ça n’a pas échappé à B.R.E.F. RSS feed for this section

Les mad skills pour faire la différence

14 Fév

Les mad skills ou compétences hors du commun, originales voire extravagantes. Une tendance venue tout droit de la Silicon Valley qui séduit de plus en plus de recruteurs français. 

Vous vous souvenez avant, on avait tendance à indiquer nos loisirs somme toute assez « passe-partout » tels que la course à pied, la littérature, le cinéma,… tout en bas de notre CV, afin de mettre davantage en avant nos expériences professionnelles.

Désormais c’est fini. Par contre, si vous avez une passion pour un sport extrême, si vous avez fait de l’humanitaire ou vous venez d’un tout autre horizon professionnel, si vous avez des aptitudes atypiques en tout genre, tout ce qui montre votre originalité, n’hésitez pas à les mettre clairement en avant sur votre CV, sur les réseaux sociaux et lors de vos entretiens d’embauche. Aujourd’hui les recruteurs sont plus attentifs à la personnalité du candidat ou de la candidate. Vos mad skills sont une valeur ajoutée donc il est essentiel qu’elles apparaissent dès les premières lignes de votre cursus.

Michel Barabel, maître de conférence et coresponsable du M2 GRH à l’IAE Gustave Eiffel – Paris Est (nouvelle fenêtre), coauteur avec Jérémy Lamri, fondateur du Lab RH (nouvelle fenêtre), du livre « Les compétences du 21 siècle, comment faire la différence? » (Dunod, octobre 2018), en parle dans un article sur Linkedl : « L’avènement des compétences dites « mad skills » : comment la fonction RH doit se réinventer? » (source: 7×7 décrypter le présent, anticiper le futur) (nouvelle fenêtre)

 

 

Vous pouvez aussi consulter et télécharger ces ouvrages sur La Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre) :

    Les compétences du 21 siècle   

Publicités

Les RDV Cadres Entreprises

7 Fév

Oser le conflit, trouver la joie dans le conflit, sera le thème du prochain RDV Cadres Entreprises de Levallois (nouvelle fenêtre) qui se déroulera le 14 février 2019 de 9h15h à 12h.

 

En milieu professionnel, les conflits sont inévitables. Face à eux, un individu démuni laisse souvent la situation se dégrader, faute de savoir la gérer au mieux. Apprendre à gérer les conflits s’avère indispensable au bon fonctionnement d’une équipe, à sa cohésion et son optimisation. C’est un moyen d’avancer ensemble en étant plus efficace. Il est important de savoir les repérer et les gérer afin de préserver une ambiance de travail harmonieuse et productive. Le conflit entre collègues est source de souffrance ; il aura des conséquences négatives sur l’individu mais aussi sur l’entreprise.

Animé par Laurent Quivogne (nouvelle fenêtre), facilitateur, coach, auteur et conférencier, cet atelier s’adresse à toutes les personnes qui ont en charge une équipe au sein d’organisation, souhaitant améliorer leur fonctionnement, leur manière de résoudre leurs conflits, d’en tirer profit et d’être capable de confrontation.

Objectifs de l’atelier :

  • Savoir dire, savoir entendre dire des reproches et des compliments
  • Valoriser l’image que l’on a de soi
  • Oser la confrontation et en comprendre l’intérêt
  • Apaiser les conflits et éviter la violence
  • Ne plus craindre les situations conflictuelles
  • Pratiquer la communication non violente

Au programme – Conférence suivie de questions réponses :

  • Introduction : le conflit est nécessaire et utile
  • Violence et conflit
  • Une boussole dans les situations de conflit
  • Les dangers imaginaires qui nous empêchent d’aller au conflit
  • Les trois pôles de la violence : décrypter les situations de violence
  • Traverser les conflits

Savoir gérer les conflits est une compétence clé du manager. Pour participer à cet atelier, l’inscription est obligatoire et gratuite (nouvelle fenêtre).

Infos pratiques : Jeudi 14 février de 9h15 à 12h30, Salons Anatole France, 3 place du Général Leclerc, Levallois

Des ouvrages à La Médiathèque sur le sujet :

L’Usine extraordinaire : révolution dans l’industrie

13 Déc

Du 22 au 25 novembre 2018, le Grand Palais à Paris s’est transformé durant quatre jours en une usine du XXIème siècle grandeur nature !

L’Usine extraordinaire (nouvelle fenêtre) est un évènement organisé par la Fondation Usine Extraordinaire, sous l’égide de FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion), reconnue d’utilité publique. Elle est constituée d’un comité d’experts composé de diverses personnalités variées, comme Yann Fabès, Pierre Veltz, Pascal Picq, Thierry Pech, Anne Asensio… De ce comité est né un manifeste (article du Monde du 22 septembre 2018) (nouvelle fenêtre) pour retisser les liens entre usine et société.

Cet évènement a plusieurs objectifs :

  • Montrer le monde de l’usine grandeur nature
  • Redorer l’image de l’industrie en faisant découvrir l’industrie 4.0
  • Attirer les jeunes et les femmes vers le secteur de l’industrie
  • Favoriser l’attrait de nouveaux métiers
  • Faire connaitre le monde industriel de demain, celui des objets connectés et des imprimantes 3D, de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle prédictive
  • Comprendre comment l’innovation industrielle vient en réponse aux grands défis de notre société : la gestion de l’énergie et de ses ressources, l’environnement, la mobilité durable, l’urbanisation

Fin novembre, la nef du Grand Palais a accueilli 400 000 visiteurs : grand public, professionnels, scolaires… Tout ce public a vécu l’usine de l’intérieur pour mieux comprendre son fonctionnement à travers quatre univers :

  1. Connecter
  2. Fabriquer
  3. Inventer
  4. Partager

Les visiteurs ont eu la chance d’assister à des expériences, des conférences, des expositions, des rencontres avec des techniciens, des ingénieurs, des chefs d’ateliers, des étudiants… ; de découvrir les métiers et les formations du secteur de l’industrie, des offres d’emploi ; de découvrir des lignes de production recréées sur place, avec des robots et des machines innovantes, et un espace conçu spécialement pour les enfants.

L’industrie d’aujourd’hui réinvente le progrès technique, accompagne les mutations de la société et répond aux défis planétaires. En 2017, la France a créé plus d’usines qu’elle n’en a fermées (article du Figaro du 03 mars 2018) (nouvelle fenêtre). A l’aube de la quatrième révolution industrielle, l’usine a su s’adapter et se transformer pour faire face à l’industrie du futur. Compte tenu des départs en retraite, ce secteur va recruter dans les années à venir et propose des carrières longues.

L’édition 2018 ayant remporté un franc succès, les industriels de la Fondation Usine Extraordinaire se sont engagés à accueillir 4100 élèves de troisième en stage découverte en 2019 (nouvelle fenêtre) !

Si vous n’avez pas pu y aller, retrouvez des vidéos en ligne sur le site de L’Usine Extraordinaire : l’usine qui vous fait changer d’idée sur l’usine (nouvelle fenêtre).

À retrouver à La Médiathèque :

Les industries du futur

 

La quatrième révolution industrielle

 

Etre recruté dans les métiers de l'industrie L'industrie racontée à mes adosL'industrie notre avenir

%d blogueurs aiment cette page :