Tag Archives: Monde du travail

Le monde du travail à travers la bande-dessinée

19 Juin

Le thème du monde du travail inspire de nombreux artistes, écrivains, réalisateurs… B.R.E.F. vous propose un petit tour d’horizon des bandes-dessinées qui ont pour toile de fond le thème du travail. Les auteurs s’imprègnent souvent de faits réels, voire autobiographiques pour créer leur(s) personnage(s).

  • Gaston Lagaffe

Personnage inventé par André Franquin il y a 60 ans, Gaston Lagaffe incarne un grand nombre de tendances actuelles dans le monde du travail. Maladroit, rêveur, paresseux, préférant la sieste au travail, indolent, écolo, gaffeur de nature mais doté d’un esprit d’invention, Gaston est employé de bureau. Personnage devenu culte, il est toujours aussi populaire. La Bibliothèque Publique d’Information vient de lui consacrer une exposition (nouvelle fenêtre), et un film sur les aventures de Gaston Lagaffe (nouvelle fenêtre) sortira en salles en 2018.

  • Les BD d’Etienne Davodeau

Dans ces œuvres, le scénariste aborde les différents aspects de transformation du travail contemporain : rapports sociaux, représentations individuelles et collectives, le travail des femmes, les paysans, les luttes ouvrières, la satisfaction au travail…

Dans Anticyclone, chronique sociale dure et caricaturale, les personnages salariés sont prêts à tout pour garder leur travail et obtenir un CDI. L’auteur soulève ici la question suivante : sommes-nous prêts à tout pour travailler ?

Rural met en scène trois agriculteurs du Maine et Loire qui refusent l’usage de pesticides, de tout produit chimique susceptible d’augmenter la production de leur exploitation agricole ; ils feront le choix d’une agriculture bio. Les dessins sont en noir et blanc et le récit prend la forme d’un reportage qui dépeint magnifiquement le monde agricole.

Dans Les Ignorants, Etienne Davodeau raconte une rencontre entre deux professions : celle de vigneron et celle d’un auteur de BD, lui même. En effet, Etienne Davodeau a passé une année dans les cépages de Richard Levoy, vigneron en Anjou. Ce qui unit les deux hommes, c’est la passion pour leur métier.

  • Gueule noire de Antoine Ozanam et Lelis

Gueule noire est l’histoire d’un petit fils de mineur du Nord dans la France du début du XXème siècle. Les auteurs dressent un portrait réaliste de la classe ouvrière de cette époque. Pour sortir de sa condition, ce mineur décide d’aller à Paris où il découvre de nombreux petits boulots, les petits métiers des rues. Les dessins sont en noir et blanc.

Gueule noire de Ozanam

  • En cuisine avec Alain Passard de Christophe Blain

Voici le portrait d’un chef cuisinier étoilé sous le regard du dessinateur Christophe Blain. Là aussi, l’auteur s’intéresse à un métier exercé avec passion. Une BD alléchante avec ses quinze recettes, où l’auteur retranscrit tout en finesse la passion de ce chef gastronome qui voue un culte aux légumes.

En cuisisne avec Alain Passard de Blain

  • Paul a un travail d’été de Michel Rabagliati

Paul est le personnage principal de la série de Michel Rabagliati, auteur québécois. À travers lui, il raconte sa propre vie. Paul a un travail d’été est le deuxième tome. Paul est adolescent et trouve un job d’été comme animateur dans un camp de vacances à Québec. Néophyte dans le métier, il va vite trouver du plaisir à l’exercer et aura des souvenirs inoubliables de cette première expérience du monde du travail…

Paul a un travail d'été de Rabagliati

  • Dans mon open space de James

 

Hubert est stagiaire dans une grande entreprise. Il va alors découvrir les joies de la vie de l’entreprise moderne et ses travers… L’auteur dresse un tableau féroce et drôle des rapports humains dans l’entreprise. La vie de bureau croquée avec humour avec cette série en quatre volumes. Les personnages sont représentés par des animaux. Hubert a une tête bien sympathique de gentil chien, tandis que le chef est un rhinocéros à lunettes !

  • Coucous Bouzon de Anouk Ricard

Le monde du travail via le quotidien d’une PME, dirigé par un patron complétement cinglé ! Richard est embauché chez Coucous Bouzon, une fabrique de coucous suisses et autres pendules. Avec des dessins naïfs et colorés, Anouk Ricard signe une BD très marrante où les personnages sont des animaux complétement loufoques, emplis de mauvaise foi, parfois agressifs. L’histoire prend des tournures de thriller avec la disparition d’un des employés…

Coucous Bouzon de Anouk Richard

  • Moi vivante, vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire de Leslie Plée

L’auteur raconte ici son travail de libraire au sein d’une grande surface de produits culturels. Dans ce récit autobiographique, Leslie Plée dénonce les conditions de travail difficiles, la clientèle exigeante et désagréable, les collègues hyper tendus. Avec beaucoup d’humour, elle montre la réalité d’un métier avec ses désillusions, où les salariés sont traités avec mépris, où l’on pratique un management inhumain.

Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses de Leslie Plée

Bonnes lectures  et bel été !

Ça s’est passé le… 08 et 09 avril

8 Avr

Europe1, en partenariat avec le Forum Elle Active, a organisé deux journées spéciales (nouvelle fenêtre) consacrées aux femmes dans le monde du travail en 2026, les 08 et 09 avril 2016 à Paris. Comment travaillerons-nous dans dix ans ? Comment se former et s’adapter ? Ces questions sont le fil conducteur de Elle Active (nouvelle fenêtre), le forum des femmes au travail.

Le Rapport mondial 2016 sur la parité entre hommes et femmes du forum économique mondial indique que la parité économique entre les sexes se fera dans 170 ans ! Il va falloir s’armer de patience et attendre donc 2186 !

Selon ce Rapport (nouvelle fenêtre), « le monde risque de gâcher un nombre alarmant de talents s’il n’agit pas rapidement pour réduire les inégalités entre les sexes qui peuvent compromettre la croissance et priver certaines économies de possibilités concrètes de développement ».

Égalité hommes-femmes dans le monde du travail : chiffres clés 2015 (nouvelle fenêtre).

Comment les femmes actives s’imaginent-t-elles dans dix ans ? Quel regard portent-elles sur les bouleversements en cours dans le monde du travail ? Ipsos a interrogé des hommes et des femmes constituant un échantillon représentatif de la population des actifs en France de plus de 18 ans, pour faire le point sur leur situation au travail, leurs perspectives de changement et leur vision du monde du travail dans dix ans. Il ressort de cette enquête (nouvelle fenêtre) que les Français sont prêts à s’adapter au changement, notamment les plus jeunes : mobilité, flexibilité, indépendance sont les mots qui qualifient le travail de demain.

Face à cette transformation, les femmes se déclarent prêtes :

  • à gagner en compétence
  • à se diriger vers les métiers à forte valeur ajoutée qui restent protégés
  • à investir le champ de ceux liés aux technologies numériques

Il faudra se former et s’adapter continuellement, parce que 50% des métiers du futur n’existent pas actuellement et que nous aurons certainement plusieurs vies professionnelles. Pour se former aux compétences numériques, les Moocs (nouvelle fenêtre), les cours en ligne, se multiplient. L’exemple d’un femme, Cécile Dejoux (nouvelle fenêtre), professeure d’université, montre cet engouement pour apprendre : 110 000 personnes on déjà suivi ses formations sur le management et les ressources humaines.

Il faudra travailler en mode start-up (nouvelle fenêtre). C’est un mode de travail collaboratif avec une prise de risques, caractérisé par la flexibilité des horaires, pouvoir travailler chez soi sans compter ses heures, tirer profit de l’essor de l’économie du numérique. L’espace du travail sera aussi transformé. Le bureau sera nomade et hybride. Les espaces d’un genre nouveau fleurissent partout, comme l’explique l’article de Patricia D. sur ce blog.

Dans ce monde du travail en pleine recomposition, les femmes devraient profiter pleinement de ces transformations. Aujourd’hui, nous assistons à une révolution des compétences. Cette révolution des compétences pourrait jouer en faveur des femmes, d’après l’article de Mara Swan de ManpowerGroup du 18/01/2017 (nouvelle fenêtre) :

À l’avenir, ce n’est plus le sexe qui comptera, ce seront les compétences – les femmes auront un accès à l’emploi égal à celui des hommes, bénéficieront de la même représentation  et auront accès aux mêmes opportunités professionnelles à des salaires équivalents.

Ça s’est passé le…25 novembre

25 Nov

Dans le cadre de La petite fabrique numérique, La Médiathèque de Levallois propose son premier atelier samedi 26 novembre 2016 : La réalité virtuelle avec l’Oculus Rift. Casque destiné à l’usage du grand public et pour une utilisation sur PC, l’Oculus Rift permet l’immersion totale dans un environnement virtuel. L’occasion de vous présenter la réalité virtuelle comme la prochaine révolution numérique pour les entreprises, qui va transformer l’emploi et le monde du travail.

Le 25 novembre 2010 a été lancée la Journée mondiale du jeu vidéo. Á l’initiative de l’association Loisirs Numériques, cette action a pour but de proposer les jeux vidéo de façon conviviale et de célébrer le jeu vidéo dans le monde entier. Depuis 2013, la Journée mondiale est devenue les Journées mondiales du jeu vidéo, étalées du 25 au 27 novembre en 2016.

oculus

L’année 2016, est considérée comme l’année de la réalité virtuelle. C’est en priorité pour les joueurs et pour le cinéma que celle-ci a été pensée. Le tout premier espace entièrement dédié à la réalité virtuelle va ouvrir ses portes en décembre à Paris : MK2 VR ; un salon dédié à à cette dernière technologie se tiendra du 24 au 26 février 2017 à Paris ; des écoles de formations aux métiers du jeu vidéo mettent en avant leurs formations à la réalité virtuelle ; de nombreux casques sont lancés sur le marché…

Utilisée dans l’industrie depuis plus de 20 ans, la réalité virtuelle offre des possibilités considérables aux entreprises. Tester, concevoir, former, collaborer…, cette nouvelle technologie débarque dans le monde du travail pour des applications multiples et variées :

  • En matière de prévention des risques professionnels

On peut tester son poste de travail virtuellement et réaliser des études ergonomiques. Le virtuel participe ainsi à l’amélioration des conditions de travail des salariés en aidant à la réduction de la pénibilité des tâches.

  • Dans des secteurs tels que l’industrie automobile ou l’aéronautique

Ford a par exemple intégré cette technologie dans ses chaines de conception. Elle utilise notamment l’Oculus Rift pour créer des modèles de voitures virtuels et collaborer en équipe sur les changements de design. Airbus a utilisé ce procédé dans la phase de conception de l’A350, permettant d’anticiper les problèmes de fabrication, minimisant les erreurs et transformant les méthodes de travail. La SNCF teste des dispositifs dans ses ateliers de maintenance.

  • Dans le domaine de la vente, la 3D est déjà utilisée

Demain, pour vendre une voiture ou un appartement, les vendeurs feront choisir à leurs clients toutes les options possibles grâce à l’un des casques de réalité virtuelle.

  • Dans le milieu médical et de la santé

Son apport est immense dans ce secteur, que ce soit pour aider les étudiants en médecine ou pour améliorer le séjour des patients à l’hôpital..

  • Dans le domaine de la formation professionnelle

Les entreprises peuvent former en même temps des salariés dans des lieux différents et éloignés, mettre en place des procédures d’entrainement dans le cadre de préparation à des missions, former à l’utilisation d’une machine-outil… Avec la réalité virtuelle, tous les scénarios sont possibles.

  • Pour la communication dans les entreprises

La réalité virtuelle permet de collaborer à distance avec d’autres collègues d’une manière bien plus naturelle que la visioconférence. Les réunions entre personnes situées dans des lieux différents se feront en totale immersion ; chacun pourra voir son interlocuteur en temps réel.

oculus-rift-homme

La force de la réalité virtuelle permet d’apprendre tout en s’amusant, et d’apprendre tout en commettant des erreurs sans que celles-ci n’aient de réelles conséquences. Demain, les entreprises ne pourront plus faire l’économie de cette nouvelle technologie aux possibilités illimitées et de cette autre façon de travailler. Tout aussi fascinant qu’effrayant !

Pour tester la réalité virtuelle avec l’Oculus Rift, rendez-vous à le médiathèque Gustave-Eiffel  entre 14 et 18h  samedi 26 novembre.

%d blogueurs aiment cette page :