Tag Archives: Recrutement

La Cravate Solidaire : coup de pouce à l’emploi

4 Jan

Créée en 2012 à Paris par trois étudiants en école de commerce âgés de 23 ans, l’association La Cravate Solidaire collecte des vêtements auprès des particuliers et des entreprises pour les mettre à disposition des personnes en recherche d’emploi ou de formation. Elle propose aussi un accompagnement personnalisé aux demandeurs d’emploi sous forme d’ateliers avec séance de relooking et préparation à l’entretien d’embauche.

Parti du constat que l’apparence physique est l’une des principales caractéristiques de discrimination liée à l’embauche et qu’il n’est pas facile de s’habiller quand les moyens financiers sont limités, les trois fondateurs ont décidé de créer La Cravate Solidaire (nouvelle fenêtre).

Nicolas, l’un des fondateurs indique :

Notre philosophie n’est pas d’être un supermarché du costume, où les gens viennent prendre un costume et reparte. on veut mettre toute une dimension d’accompagnement. À La Cravate Solidaire nous organisons des « ateliers coups de pouce » au cours desquels nous donnons des tenues professionnelles et faisons passer un entretien blanc avec deux bénévoles issus des ressources humaines.

L’association propose plus qu’un costume. En distribuant gratuitement des tenues professionnelles pour favoriser l’embauche, elle aide les candidats à se mettre en valeur, à prendre confiance en eux, à s’entraîner  pour se présenter à un entretien de recrutement. Sur les 2500 bénéficiaires accueillis depuis 2012,  70% ont trouvé un travail. D’une durée de 2 heures, les « ateliers coups de pouce » (nouvelle fenêtre) sont personnalisés et encadrés par de vrais recruteurs afin de maximiser les chances de réussite à l’entretien.

Chaque semaine, l’association organise une collecte de vêtements (costume, cravate, tailleur) dans les entreprises. Elle sillonne la France : on la retrouve à Lille, Lyon, Rouen, Le Mans… et aussi en Belgique.

La Cravate Solidaire est financée par la contribution d’entreprises partenaires et est soutenue par les pouvoirs publics (nouvelle fenêtre). Les vêtements donnés proviennent de différentes filières : les dons de particuliers, les collectes organisées en entreprise, les dons d’entreprise (invendus, fins de série).

En 2017, elle compte 4 salariés, 4 services civiques et 170 bénévoles pour 45 collectes par an à Paris, 4 tonnes de vêtements collectés et 480 bénéficiaires accompagnés (en 2015). Nicolas, l’un de ses fondateurs interrogé en mars 2017 par Annabelle Baudin (nouvelle fenêtre) (Initiatives citoyennes pour un nouveau monde), pense à l’avenir de l’association :

En 2015, nous avons aidé 480 personnes, l’année dernière pas moins de 600, et nous espérons toucher plus de 1 000 personnes cette année.

En 2014, elle devient lauréate de la première promotion de La France s’engage (nouvelle fenêtre). Elle a fêté ses 5 ans en juin 2017. Longue vie à cette belle initiative qu’est La Cravate Solidaire !

Pour en savoir plus :

Et si je faisais bonne impression S'entrainer à l'entretien de recrutementAssociations, le guide pratique 2016

Publicités

Hello Handicap PME : le salon de recrutement en ligne pour les candidats handicapés

4 Déc

Du 4 au 8 décembre 2017 se tiendra le salon du recrutement organisé par Handicap.fr et Nicolas Bissardon directeur commercial de l’association. Ce salon est soutenu par le groupe de protection sociale Klesia aux côtés de l’AGEFIPH (nouvelle fenêtre), et Vivre FM (nouvelle fenêtre).

À savoir :

  • 1 personne sur 2 pourra être concernée par un handicap provisoire ou définitif.
  • 80% des handicaps sont invisibles : il faut penser à toutes ces maladies handicapantes telles que la surdité, la malvoyance, l’asthme, le diabète, les troubles psychiques….
  • 21% de taux de chômage chez les personnes atteintes d’un handicap.
  • 6% des travailleurs : c’est la proportion obligatoire pour les entreprises de 20 salariés et plus. Initiative instaurée par la loi du 10 juillet 1987.
  • 750 entreprises adaptées en France permettent d’employer 25000 personnes handicapées.

Les évènements, tel que ce salon spécial PME, font suite à un précédent salon qui s’intitulait Hello Handicap et qui a eu lieu au mois d’octobre 2017.

Pour ce salon en ligne, inscrivez-vous et postulez aux annonces qui vous intéressent et vous participerez à des entretiens en ligne ou par téléphone. Tentez votre chance et bonne réussite !

A la Médiathèque sur le sujet :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand le Big Data se met au service des recruteurs !

21 Oct

Le « Big Data » fait les gros titres des journaux et s’impose peu à peu à tous, particuliers et entreprises…

Tentées par cette formidable révolution technologique, certaines entreprises s’intéressent à un nouveau processus d’embauche pour départager les candidats:

Le recrutement prédictif

recrutement big data

Une évolution en matière de ressources humaines.

Un article de l’Express, tente d’expliquer par quels moyens les « mégadonnées » peuvent offrir aux entreprises la possibilité d’élargir le champ des informations disponibles sur les demandeurs d’emploi. Ce nouveau processus de recrutement appelé « prédictif » se fait par l’analyse de données à très  grande échelle : les données recueillies servent dans un premier temps à anticiper les besoins en ressources humaines de l’entreprise. Dans un second temps, l’analyse informatique consiste à rechercher  les données collectées sur les réseaux sociaux et sur les sites de recherche d’emplois qui mettent, eux aussi, en œuvre de nouveaux processus pour permettre aux RH de piloter plus efficacement leur vivier de talents   et analyser les  compétences des CV et  les profils des candidats.

Les 4 étapes majeurs du recrutement prédictif :

  1. Déterminer les critères à privilégier en fonction des objectifs de l’entreprise.
  2. Etudier la performance des salariés passés et actuels, pour établir un lien entre leurs données (parcours, profil psychologique, capacités intellectuelles…) et leurs performances.
  3. Récupérer et analyser les données des candidats à l’embauche.
  4. Croiser toutes les données pour définir le profil idéal pour le poste.

Si la machine semble capable de fournir nombre d’informations à l’employeur pour optimiser son recrutement, ce processus d’embauche est-il un atout pour celui qui postule ?

Côté candidat…

Le site français Keljob, s’est penché précisément sur les impacts de cette ‘robotisation’ du recrutement pour les candidats.

D’après les experts du site, cette nouvelle technique de recrutement ne devrait pas effrayer les candidats. Le recrutement prédictif, serait l’occasion pour les employeurs d’avoir une vision plus objective des critères qui font leur réussite et, de ce fait, une approche plus juste en matière d’embauche.  Avec le recrutement prédictif, les CV sont triés en ne tenant compte que des critères pertinents sans aucune discrimination d’âge, de genre, d’handicap ou bien de couleur de peau. Le recrutement prédictif serait  donc équitable.

Un court article du blog « Révolution RH » relève lui aussi ce critère « égalité des chances ».  Les recruteurs se concentrent sur l’essentiel : le candidat en tant que personne, pour plus d’équité en matière d’égalité des chances.

Mais alors ! et les diplômes dans tout ça ?

Avec cette nouvelle méthode de recrutement, l’importance des diplômes qui, jusqu’à aujourd’hui semblait être un atout majeur pour s’insérer sur le marché du travail, ne devrait plus demain être le seul sésame pour se faire embaucher ! Le recrutement prédictif, par définition, implique avant tout d’anticiper la capacité ou non d’un candidat à répondre aux attentes d’une fonction donnée, dans une organisation donnée et de le sélectionner en conséquence quelle que soit l’école et les diplômes. L’accumulation d’expériences pertinentes et de compétences techniques utiles aura plus de valeur et demeurera plus adaptée aux nécessités des emplois de demain.

En conclusion:

recrutementAvec ce nouveau processus, Les DRH vont donc devoir apprendre à faire confiance aux chiffres ! A eux désormais, de savoir les utiliser à bon escient, que ce soit pour améliorer une campagne de recrutement, retenir les talents ou encore anticiper les besoins en formation.

Mais si la majorité des entreprises mesure l’enjeu théorique du Big Data, beaucoup le voient encore comme un eldorado difficilement atteignable : presque un tiers des entreprises en est encore au stade de se demander comment créer de la donnée de qualité…

Et si demain, gérer ces nouvelles datas devient un enjeu primordial pour chaque entreprise, celles-ci devront pourtant prouver qu’elles sont aussi capables de gérer leurs données en respectant les Data-privaty (données de la vie privée) !

 

%d blogueurs aiment cette page :