Archive | Travailler RSS feed for this section

La place du travail au travers de cinq courts-métrages d’animation

10 Sep

En cette rentrée, B.R.E.F. a eu envie d’aborder certaines problématiques liées au travail, comme donner sens à son travail, être heureux dans son entreprise, les relations entre collègues… au travers de cinq films d’animation. Pour voir le travail sous un angle différent.

1- Donner un sens à son travail

El Empleo, Argentine (2008) / Durée : 6 min 24

Ce petit bijou d’animation aux images entièrement dessinées et peintes à la main, primé 102 fois, nous questionne sur les notions de travail et de l’exploitation de l’homme par l’homme. Nul besoin de dialogues dans ce court film qui en est dépourvu tellement les images parlent d’elles-même.

2- Vivre son rêve

Here’s the plan, Chili (2017) / Durée : 18 min 29

Près de deux ans de travail acharné pour Fernanda Frick et son équipe pour aboutir à ce touchant et joli film. Voilà le plan, le projet de ce couple est d’ouvrir ensemble une boulangerie. Mais le besoin d’argent va les contraindre à travailler davantage et ils vont en perdre de vue leur objectif… leur rêve. Un film d’animation plein de tendresse qui montre aussi que malgré les difficultés, quand l’amour est là, on peut les surmonter.

3- Être heureux au travail

Paperman, USA (2012) / Durée : 5 min 02

Ce court film d’animation en noir & blanc des studios Disney raconte l’histoire d’un employé de bureau qui rencontre une jeune demoiselle sur le quai d’une gare, en se rendant à son travail, dans le New York des années 40. Il en tombe sous le charme sans même avoir échangé avec elle. Découvrant qu’elle travaille dans le gratte-ciel en face du sien, il tente d’attirer son attention à l’aide d’une multitude d’avions en papier en vain. Beaucoup de poésie et de fantaisie dans ce film qui montre que l’amour peut vous tomber dessus même en allant travailler. 😉

4- Être non-conformiste

Alike, Espagne (2015) / Durée : 8 min 01

Une petite merveille que ce court-métrage. On découvre le quotidien d’un papa et son petit garçon. Le papa a un travail contraignant et répétitif tandis que son fils est forcé d’aller à l’école. Lui préfère s’émerveiller devant un violoniste de rue, des papillons, la nature. C’est un univers tout gris où la couleur des personnages déteint à l’image de leurs émotions. Le récit de Alike est aussi celle d’un système scolaire et du monde de l’entreprise où chaque individu doit se conformer à des tâches qui ne procurent pas vraiment de bonheur.

5- Les relations entre collègues

Justino, Espagne (2015) / Durée : 3 min 39

Justino est gardien de nuit dans une fabrique de mannequins. Tous les soirs il part au travail, les mannequins de l’usine sont alors ses seuls compagnons et pour combler sa solitude, il prépare de bonnes surprises aux employés travaillant la journée. Et un jour tout bascule quand ces derniers décident de lui acheter un billet de loterie. Beau et émouvant.

Quelques ouvrages en lien avec cet article que vous pouvez retrouver à La Médiathèque :

 

                   

Publicités

Procrastiner ou l’action de remettre à demain : un mal pour un bien ?

3 Sep

Le retour au travail après les congés d’été est souvent difficile. Il faut généralement un certain temps d’adaptation, qui varie de 1 à 4 jours, pour une effective reprise du travail. La rentrée est aussi l’occasion de prendre de bonne résolution. BREF s’est intéressé à une tendance qualifiée de mal du siècle ou de mauvaise habitude dans le monde du travail « la procrastination », soit l’action de remettre à demain ce que l’on peut faire le jour même.

Il nous arrive tous de repousser une tâche ou de remettre à plus tard ce qui pourrait être fait le jour même. Cela nous arrive dans notre vie privée mais aussi dans notre vie professionnelle. D’instinct, l’individu privilégie les activités qui lui procurent du plaisir et remet à plus tard celles qui l’ennuient ou lui causent des problèmes. Un phénomène connu de tous et de plus en plus courant parmi les jeunes générations, si bien qu’il existe une Journée mondiale de La procrastination depuis 2010.

Les raisons souvent évoquées qui poussent à procrastiner sont :

  • manque de confiance en soi, besoin de reconnaissance : peur de l’échec ou du succès, peur de mal faire, du jugement des autres
  • manque de motivation
  • manque d’objectifs précis
  • manque d’organisation, manque de recul, incapacité à gérer son temps
  • manque de concentration, on se laisse vite distraire
  • découragement devant l’ampleur du travail à réaliser
  • préférer travailler sous pression et dans l’urgence
  • compter sur les autres pour nous épauler

⇒Inconvénients du procrastinateur :

  • si effectuer des tâches au dernier moment permet de fuir momentanément une situation inconfortable, elle est source de stress, car c’est remettre à plus tard des tâches inintéressantes ou compliquées. Cela génère de l’anxiété et de la culpabilité car l’individu prend conscience du retard accumulé dans son travail.
  • cette habitude a un impact sur le bien-être et la performance.
  • le procrastinateur est perçu comme celui qui perd son temps, celui qui repousse les tâches à plus tard ; il est perçu comme le travailleur improductif et inefficace, incapable de gérer son temps.
  • procrastiner est synonyme de paresse et de tire-au-flanc

⇒ Avantages du procrastinateur :

  • remettre une tâche à plus tard permet d’être plus efficace ; en faisant des pauses dans une activité difficile demandant de la concentration est souvent bénéfique.
  • procrastiner permet aussi d’être plus productif et plus créatif ; en prenant le temps de réfléchir ou de trouver des idées, de l’inspiration pour réaliser un projet.
  • diminuer le stress, voire le burn-out.
  • prendre de meilleures décisions
  • prendre du temps…

L’éditeur David d’Equainville, fondateur de la Journée mondiale de la procrastination, la définit comme « une défense immunitaire face à une société rude où tout va extrêmement vite, un moyen de se défendre des assauts du monde contemporain ».

Nous terminerons cet article avec cette citation de l’artiste sculpteur Constantin Brancusi :

Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c’est de nous mettre en état de les faire.

Et si cela peut nous rassurer, nous sommes tous des procrastinateurs en puissance ! Car nous sommes (encore) des humains et non des robots !

Pour en savoir plus sur le sujet :

J'arrête de procrastiniser   La procrastination

 

 

 

 

 

Bonne rentrée !

Quelques bonnes raisons de travailler pendant les mois d’été

2 Juil

Le soleil brille, il fait chaud, vous avez été contraint de prendre vos vacances après les mois d’été ! Vous allez donc passer  la période estivale au travail alors que la plupart de vos collègues sont en train de se prélasser sur les plages !

Gaston Lagaffe d’André Franquin

Et même si leurs photos de baignades, de glaces et de terrasses postées sur Facebook et Instagram  vous le rappellent que trop souvent, n’ayez aucune amertume et considérez-vous comme un privilégié !

Il suffit de voir le bon côté des choses !

 

 

Comment affronter les mois de période estivale au travail ?

  • En appréciant de mettre 20 minutes de moins pour venir le matin
  • En venant travailler en tongs et pantacourt
  • En savourant le plaisir de circuler dans des couloirs presque vides
  • En appréciant de ne pas faire la queue devant la machine à café

Gaston Lagaffe d’André Franquin

  • En prenant vos aises dans le open-space
  • En prenant une pause-déjeuner un peu plus longue (pourquoi pas en

    Gaston Lagaffe d’André Franquin

    terrasse ou dans un parc !)

  • En profitant de l’ambiance pour resserrer les liens (vous constaterez sans doute que votre patron est plus cool !)
  • En profitant de cette période plus relax pour faire tout ce que vous n’avez pas le temps de gérer le reste de l’année : faire le tri dans vos dossiers, ranger votre bureau…

Gaston Lagaffe d’André Franquin

  • En réalisant que vous faites votre travail de manière beaucoup plus détendue
  • En savourant tout simplement cet air de dilettante qui plane dans le service

Gaston Lagaffe d’André Franquin

  • En finissant la journée avec les collègues le soir à la terrasse d’un café
  • En préparant vos vacances avec l’assurance de payer moins cher et en savourant le fait que vous allez partir au moment où tout le monde sera de mauvaise humeur !!!   

Bref ! On trouve finalement une foule d’avantages à travailler les mois d’été et dites-vous bien que INDIRECTEMENT …

                            … c’est déjà les vacances !

 

Gaston Lagaffe d’ André Franquin

%d blogueurs aiment cette page :