Archive by Author

Emploi : les Français n’ont jamais autant travaillé qu’en 2017

5 Juil

 

L’Insee a publié mardi 03 juillet 2018 un document Insee Références (nouvelle fenêtre) portant sur l’évolution du marché du travail en 2017. Elle confirme le recul du chômage tout en soulignant la part d’emploi à durée limitée sur laquelle il repose. B.R.E.F. vous propose une synthèse en 7 points.

 

  • Il s’est créé en net près de 341 000 emplois par rapport à l’année précédente. C’est la plus forte progression depuis 2007 due aux salariés du privé tandis que l’emploi public a baissé en raison de la suppression de 205 000 emplois aidés en 2017.
  • Le taux de chômage s’est fixé à 9,4% en moyenne en 2017 soit 184 000 chômeurs sur l’année. Et selon l’Insee, les femmes seraient un tout petit peu moins impactées que les hommes.
  •  15,4% des salariés sont en contrat à durée limitée (CDD, intérim, apprentissage). La raison : la hausse de la part d’intérim, revenue en 2017 à un niveau supérieur à celui de 2007. Celle-ci a davantage impliqué les contrats à durée déterminée (CDD) et les missions ponctuelles. Ce qui représente une hausse massive de 17,9 % augmentant de 814 000 personnes les rangs des intérimaires.

  • 71,5% des 15-64 ans sont actifs (ont un emploi ou en recherchent un du moins). Ce chiffre atteint son plus haut niveau depuis le début des années 1980. Une croissance qui tient principalement aux séniors, dont le taux d’activité a augmenté de près de 10 points ces dix dernières années. Ce qui s’explique avec les années du recul de l’âge de départ à la retraite et des restrictions d’accès aux dispositifs de pré-retraite. Bilan, 65,6% des 50-64 ont participé au marché du travail en 2017.
  • 2,3 millions de Français veulent changer d’emploi, soit près d’une personne ayant un emploi sur dix. 27% dans le but d’obtenir de meilleures conditions de travail, 23% pour être mieux rémunérés, 19% par crainte de perdre leur emploi actuel, et enfin 16% pour exercer une fonction plus intéressante.
  • Le coût du travail n’a augmenté que de 1,1% en 2017. L’Insee attribue cette faible hausse aux effets du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) (nouvelle fenêtre) et au Pacte de responsabilité et de solidarité. Entre 2012 et 2017, le coût horaire a progressé de 5,3%.
  • Les salaires de la fonction publique ont gonflé de 2,2%, contre 1,7% dans le privé, du fait des revalorisations du point d’indice en juillet 2016 et février 2017, après sept ans de gel.

Une vidéo qui fait référence aux 57 000 emplois créés dans le secteur privé au premier trimestre 2018 :

 

Publicités

Les entretiens Pôle Emploi en 18 chansons

28 Juin

 

 

B.R.E.F. a repéré pour vous dans l’actualité une vidéo pour le moins insolite, celle du Youtubeur Ch’ti Monsieur Alex (nouvelle fenêtre), postée il y a un an déjà sur les réseaux sociaux, dans laquelle il résume les entretiens Pôle Emploi en 18 chansons.

En reprenant en play-back 18 tubes de variété française, Monsieur Alex résume non sans humour, les travers et les poncifs d’un rendez-vous chez Pôle Emploi. Celles-ci viennent rythmer l’échange entre un conseiller Pôle Emploi et un jeune homme, un peu perdu en quête de travail. De Balavoine en passant par Shy’m à Gilbert Bécaud, le résultat est jubilatoire. Sa vidéo fait partie des « lyrics sketchs » qui détournent les paroles des chansons dans des situations cocasses.

« Les gens se reconnaissent dans cette situation, même si ce sont des clichés » conclut Monsieur Alex, qui dit avoir travaillé de nombreuses heures à écouter des morceaux de musique pour les assembler.

Et cette situation il l’a lui-même vécue en septembre de l’année 2016, lorsqu’il recherchait un emploi, juste avant de se lancer à son compte.

« J’ai dû me confronter au côté bureaucratique et administratif de l’agence, où l’on est toujours renvoyé vers quelqu’un d’autre et parfois orienté n’importe comment » explique-t-il.

Venu chercher un travail comme comédien, et ne parlant que le français et l’anglais, il se voit proposer par exemple un job de « traducteur français-russe »... Un décalage clairement moqué avec humour dans ce sketch. (article paru dans Le Figaro.fr du 21 juin 2018 (nouvelle fenêtre).

 

 

Voici un documentaire, réalisé par Nora Philippe, très instructif sur le sujet à regarder sur La Médiathèque en ligne  en vous connectant à votre compte.

Les métiers interdits aux femmes dans le monde

11 Juin

Plombier ou même chef d’orchestre sont des métiers qu’aujourd’hui encore, on imagine mal exercés par des femmes. Chose qui n’est pas surprenante puisque beaucoup de secteurs professionnels leur sont encore fermés. Il faut savoir que près de 456 métiers sont interdits aux femmes en Russie, pays où se déroulera la prochaine Coupe du Monde de football. Et c’est le cas également dans 103 autres pays. En effet, selon la Banque Mondiale, les femmes sont encore exclues de certains emplois (nouvelle fenêtre).

Quelques exemples :

  • En Argentine, les femmes ne peuvent pas vendre d’alcool
  • En Angola, les femmes n’ont pas la permission de travailler dans la production de gaz
  • En Moldavie, les femmes ne sont pas autorisées à conduire un car de plus de 14 places
  • Au Japon, les femmes n’ont pas le droit de devenir maître sushis à cause de leurs mains trop chaudes ou de leur parfum qui altérerait leur sens olfactif
  • En Chine, les femmes ne peuvent pas travailler dans le domaine du froid quand elles ont leurs règles.

À souligner…

En janvier de cette année, le roi Mohammed VI du Maroc a décidé d’autoriser les femmes à exercer le métier d’adoul (notaire de droit musulman), jusqu’à présent réservé aux hommes, c’est ce qu’indiquait l’AFP de source officielle. Dans le royaume, les adouls sont considérés comme des auxiliaires de justice habilités à rédiger des actes légaux, par exemple de mariage ou d’héritage.

«Rien n’interdit [que des femmes deviennent adouls] sauf des mentalités sclérosées », a commenté l’écrivaine marocaine Asma Lamrabet, qui dirige le Centre des études féminines en Islam. (Article Le Monde du 23/01/2018).

Et dans l’actualité,

B.R.E.F. a repéré, parmi d’autres initiatives en France, le forum Tous les métiers sont mixtes et ils recrutent, qui s’est tenu à Angers le 05 juin 2018 dans le cadre de l’action Face pour l’égalité et la mixité. Ce forum réunissait professionnels, demandeurs d’emplois, collégiens et lycéens au J à Angers (nouvelle fenêtre). Soutenu par la ville d’Angers, cette rencontre est initiée par le Club d’entreprises Face Angers Loire, en collaboration avec le CIDFF (Centre national d’information sur le droit des femmes) (nouvelle fenêtre), l’AFOCAL (Association pour la formation des cadres de l’animation et des loisirs) (nouvelle fenêtre), le centre Jean VILAR et le J . Ce forum permet l’élargissement de l’accès à l’emploi et la dé-diabolisation de certains corps de métiers, et de certains codes dans le milieu professionnel.

Celui-ci permet aussi de sensibiliser les jeunes sur la mixité et sur l’égalité hommes/femmes dans les secteurs professionnels. « Il faut faire comprendre aux jeunes, qu’il n’y a pas de métiers réservés seulement aux hommes et interdits aux femmes, et pas de métiers réservés seulement aux femmes et interdits aux hommes » (Article de Angers Info). Des vidéos de femmes exerçant des métiers dits « masculins » ont notamment été diffusées sur les écrans du forum pour faire passer le message.

Tel le premier long métrage documentaire de la réalisatrice suédoise Theresa Traore Dalberg, Ouaga girls (nouvelle fenêtre), sorti en salle le 7 mars 2018 : Aucun métier ne devrait être interdit aux femmes.

 

%d blogueurs aiment cette page :