Archive by Author

Les métiers interdits aux femmes dans le monde

11 Juin

Plombier ou même chef d’orchestre sont des métiers qu’aujourd’hui encore, on imagine mal exercés par des femmes. Chose qui n’est pas surprenante puisque beaucoup de secteurs professionnels leur sont encore fermés. Il faut savoir que près de 456 métiers sont interdits aux femmes en Russie, pays où se déroulera la prochaine Coupe du Monde de football. Et c’est le cas également dans 103 autres pays. En effet, selon la Banque Mondiale, les femmes sont encore exclues de certains emplois (nouvelle fenêtre).

Quelques exemples :

  • En Argentine, les femmes ne peuvent pas vendre d’alcool
  • En Angola, les femmes n’ont pas la permission de travailler dans la production de gaz
  • En Moldavie, les femmes ne sont pas autorisées à conduire un car de plus de 14 places
  • Au Japon, les femmes n’ont pas le droit de devenir maître sushis à cause de leurs mains trop chaudes ou de leur parfum qui altérerait leur sens olfactif
  • En Chine, les femmes ne peuvent pas travailler dans le domaine du froid quand elles ont leurs règles.

À souligner…

En janvier de cette année, le roi Mohammed VI du Maroc a décidé d’autoriser les femmes à exercer le métier d’adoul (notaire de droit musulman), jusqu’à présent réservé aux hommes, c’est ce qu’indiquait l’AFP de source officielle. Dans le royaume, les adouls sont considérés comme des auxiliaires de justice habilités à rédiger des actes légaux, par exemple de mariage ou d’héritage.

«Rien n’interdit [que des femmes deviennent adouls] sauf des mentalités sclérosées », a commenté l’écrivaine marocaine Asma Lamrabet, qui dirige le Centre des études féminines en Islam. (Article Le Monde du 23/01/2018).

Et dans l’actualité,

B.R.E.F. a repéré, parmi d’autres initiatives en France, le forum Tous les métiers sont mixtes et ils recrutent, qui s’est tenu à Angers le 05 juin 2018 dans le cadre de l’action Face pour l’égalité et la mixité. Ce forum réunissait professionnels, demandeurs d’emplois, collégiens et lycéens au J à Angers (nouvelle fenêtre). Soutenu par la ville d’Angers, cette rencontre est initiée par le Club d’entreprises Face Angers Loire, en collaboration avec le CIDFF (Centre national d’information sur le droit des femmes) (nouvelle fenêtre), l’AFOCAL (Association pour la formation des cadres de l’animation et des loisirs) (nouvelle fenêtre), le centre Jean VILAR et le J . Ce forum permet l’élargissement de l’accès à l’emploi et la dé-diabolisation de certains corps de métiers, et de certains codes dans le milieu professionnel.

Celui-ci permet aussi de sensibiliser les jeunes sur la mixité et sur l’égalité hommes/femmes dans les secteurs professionnels. « Il faut faire comprendre aux jeunes, qu’il n’y a pas de métiers réservés seulement aux hommes et interdits aux femmes, et pas de métiers réservés seulement aux femmes et interdits aux hommes » (Article de Angers Info). Des vidéos de femmes exerçant des métiers dits « masculins » ont notamment été diffusées sur les écrans du forum pour faire passer le message.

Tel le premier long métrage documentaire de la réalisatrice suédoise Theresa Traore Dalberg, Ouaga girls (nouvelle fenêtre), sorti en salle le 7 mars 2018 : Aucun métier ne devrait être interdit aux femmes.

 

Publicités

Campagne de testing contre la discrimination à l’embauche

28 Mai

Emmanuel Macron a réuni le mardi 22 mai 2018 plus de 600 habitants et acteurs des banlieues à l’Élysée pour présenter des initiatives en faveur des quartiers prioritaires. En préambule de son discours, le chef de l’État a annoncé notamment une campagne de « testing » contre les discriminations à l’embauche dans les 120 plus grandes entreprises françaises faisant partie du SBF 120 (nouvelle fenêtre).

« L’État va se mobiliser, les villes le font déjà beaucoup, les régions et les départements sont engagés, mais on a besoin des acteurs économiques », a lancé le président de la République à la fin de son discours. Il compte réunir les 120 plus grandes entreprises françaises en juillet, afin de leur demander de « prendre leur part » pour l’emploi dans les quartiers.

Emmanuel Macron a également annoncé qu’il organiserait un testing anti-discrimination chaque année pendant trois ans sur quarante entreprises, issues des 120 plus grosses entreprises de France. Il souhaite ainsi mesurer et empêcher la discrimination à l’embauche. Dans les 1 300 quartiers prioritaires en métropole, le chômage touche un quart de la population en 2016 contre moins de 10% ailleurs. Parmi les moins de 30 ans, le taux de chômage atteint 35%.

Dans le cadre des mesures qu’il souhaite mettre en œuvre pour les quartiers défavorisés, le chef de l’État a également révélé que 30 000 stages (nouvelle fenêtre) de troisième vont être proposés à des collégiens : 15 000 par l’État, 15 000 par les entreprises.

Il s’agit d’intensifier les campagnes de « testing » contre les discriminations, « traquer les employeurs » qui ne respectent pas la loi et « pénaliser les entreprises qui ont recours à ces pratiques », comme l’a expliqué le chef de l’État. Le « name and shame »(nouvelle fenêtre) sera une mesure forte, en permettant de rendre public le nom des entreprises fautives.

Les députés de la République En Marche veilleront à la mise en œuvre des actions à venir, pour rappeler au gouvernement ses engagements, et pour faire remonter la parole des habitants des quartiers. L’engagement est pris de tout faire pour sortir ces quartiers de leur situation de territoires de seconde zone. C’est plus qu’un plan banlieues dont il est question, c’est une mobilisation nationale pour l’humain.

Et concernant l’éducation, un des volets de ces mesures, le chef de l’État s’est exprimé: « Dès la maternelle, l’inégalité s’est construite. » Et d’ajouter, « Il faut que tous les jeunes puissent trouver un stage », en annonçant qu’une « bourse des stages » serait mise en place d’ici septembre prochain.

         

Vider sa boîte mail une perte de temps ?

10 Mai

Cette semaine à double pont arrive à point nommé pour vider votre boîte de réception surchargée par d’innombrables mails. Malgré le fait que vous ayez priorisé les plus urgents à traiter, il vous reste encore à trier ou à supprimer tous les autres. Pourtant la méthode « Inbox Zero » semblerait révolue. Qu’en est-il vraiment ?

Ce tri systématique ne serait que du temps perdu, qui permettrait à chacun d’entre nous de faire une pause dans son travail et de se rassurer, en comptabilisant une tâche effectuée qui pourtant, n’a pas d’incidence véritable sur le travail. Une forme de « procrastination structurée »: des micro-tâches, individuellement rapides à faire, mais qui sectionnent à leur tour notre concentration et qui mises bout à bout représentent un volume de temps considérable, selon Dan Ariely, psychologue et économiste comportemental à l’Université Duke.

Ce dernier a donc élaboré un système qui fait reposer la responsabilité que représente l’expéditeur sur l’expéditeur lui-même. À chaque message reçu, un message de réponse automatique est renvoyé, qui comporte une FAQ censée anticiper les réponses à la plupart des demandes qu’il reçoit habituellement, et qui explique que lui-même ne répondra pas à chaque e-mail. Dans le cas où l’expéditeur souhaiterait une réponse spécifique, Dan Ariely propose de faire une demande via un formulaire selon que la réponse peut attendre la fin du mois, de la semaine ou un jour, ou est véritablement urgente, auquel cas il recevra une notification dans l’instant.

Cette méthode va à contre-courant de celle de l’Inbox Zero, qui demande au receveur de traiter tous les e-mails rentrants, lui laissant le soin/la charge de déterminer s’ils sont pertinents ou non. Alors qu’ici il s’agit plutôt d’accepter le fait d’avoir des e-mails non lus et qui ne seront probablement jamais lus, tout comme l’auraient été des réponses tout aussi inutiles.

Avec la méthode d’Ariely, vous allez pouvoir dès à présent profiter de ces jours fériés avec l’esprit léger et les mails envolés… Bien sûr, cette méthode est à prendre avec précaution et à adapter selon votre type d’entreprise (privée ou publique), votre fonction et la déontologie liée à votre emploi !

À consulter à La Médiathèque :

100 e-mails professionnels  Savoir rédiger vos e-mails professionnels

%d blogueurs aiment cette page :