Archive | Zoom sur le métier de… RSS feed for this section

Les In(di)visibles…une exposition sur les éboueurs

5 Juin

JPEG

Depuis le 23 mai et jusqu’ au 17 Juin 2017, vous pouvez visiter l’exposition photo de Florent Quint (nouvelle fenêtre)  Les In(di)visibles, à la Mairie du 9ème arrondissement de Paris, avec le soutien de la commission nationale française de l’Unesco.

Le jeune photographe de 28 ans a eu un jour l’envie de mettre les éboueurs à l’honneur, alors qu’il était derrière un camion poubelle en scooter, et que les  éboueurs sont descendus de leur véhicule pour aider un automobiliste en panne. Face à cet acte de solidarité, il a voulu mettre en avant ces gestes d’empathie, quand à ce moment là, juste après les attentats de novembre 2015, l’atmosphère était lourde : « on était plongés dans des discours négatifs contre la communauté musulmane, qui était toujours ciblée. Et là, devant moi, j’avais une belle métaphore du vivre-ensemble et de la solidarité. »

Florent Quint a alors suivi ces travailleurs de l’ombre pendant plusieurs mois, a appris à les connaître. Montrant leur travail difficile mais pourtant crucial dans une grande ville, où ils ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur, et supportent beaucoup d’ incivilités à travers le mépris et les insultes.

Expo Indivisibles

La plupart des agents ont confié à Florent Quint qu’ils avaient choisi ce travail parce qu’ils en avaient assez des missions intérimaires, ou d’être victimes de discrimination. Avec cet emploi, ils obtiennent une stabilité et gagnent un peu plus du smic. Certains éboueurs ont refusé de prendre part au reportage car ils ont honte de faire ce métier, quant aux autres ils assument parfaitement, reconnaissant qu’ils n’aiment pas certaines tâches, mais que c’est une routine pour eux. À travers cette exposition au titre très évocateur, il a voulu tordre le cou aux idées reçues sur ces travailleurs, qui ont une vie comme nous, mariés ou pas, avec des enfants, des familles, des occupations et des engagements.

Les éboueurs du 9ème arrondissement qui font ce travail difficile, avec des horaires décalés, véhiculant une image pas toujours positive par le reste de la population, ont connu leur moment de gloire : « La mairie du IXe les a invités au vernissage, ils étaient vraiment contents. Pour une fois, quelqu’un les mettait à l’honneur, ils n’étaient plus dans la rue. »

Zoom sur le métier de… Pisciculteur

15 Mai

La pisciculture est originaire de Chine. Le premier traité de pisciculture fut rédigé par fan Li en 473 avant J.C. On distingue deux familles de pisciculture :

  • La production en étang, avec un bassin en terre, dans lequel les poissons se nourrissent complètement ou partiellement à partir de la production biologique du milieu.
  • La production intensive en bassin artificiel ou cages, dans lesquels les poissons sont exclusivement nourris avec des aliments fournis par le pisciculteur.

La majorité des poissons qui finissent dans nos assiettes proviennent de l’élevage, et 90% des élevages sont originaires d’Asie. La production mondiale des poissons issus de l’élevage s’élevait à 50 millions de tonnes en 2014. Le poisson élevé en France est plus rare, et le métier de pisciculteur propose une multitude d’activités jamais monotone.

Comme il est clairement expliqué dans la vidéo ci-dessous, les étapes d’élevage sont plus ou moins longues selon la variété des poissons et il faut s’armer de patience pour voir certains d’entre eux grandir.

Le pisciculteur élève tous ses poissons, mais certains pisciculteurs, fument et préparent leurs poissons pour les visiteurs, comme le fait la pisciculture de Villette (nouvelle fenêtre) (78) datant du 19ème siècle, construite autour d’un moulin dont les origines remontent au XVIème siècle et qu’on peut qualifier de ferme pédagogique, puisqu’elle propose de nombreuses activités pour découvrir ce milieu méconnu.

Pour vous faire une idée vous pouvez vous rendre dans une des piscicultures de la région parisienne.

Si vous aimez la nature et le monde aquatique, consultez la fiche du CIDJ (nouvelle fenêtre) qui vous orientera sur les études à suivre. Les diplômes s’échelonnent du CAP jusqu’à 3 ans d’études après le bac.

Pour en connaître plus sur les poissons :


Zoom sur le métier de… Président de la République

5 Avr

L’élection présidentielle aura lieu les 23 avril et 07 mai 2017 en France. Ce sera la 11ème élection présidentielle de la Ve République. Environ 46 millions d’électeurs potentiels seront amenés à voter cette année, selon les chiffres d’inscription sur les listes électorales. Ils devront choisir un candidat parmi les onze postulants (nouvelle fenêtre).

  • Comment est élu le président de la République française ?

Adoptée en 1958, la nouvelle Constitution fonde la Ve République. Elle modifie la fonction du président de la République et lui donne un rôle politique prééminent. Son influence est renforcée en 1962 par l’adoption du suffrage universel direct pour l’élection présidentielle (nouvelle fenêtre). Depuis 2000, la durée du mandat présidentiel est passé de 7 ans à 5 ans, une fois renouvelable. Si un candidat obtient plus de 50% des voix au premier tour, il est élu directement (Ceci ne s’est jamais produit). Sinon, les électeurs sont invités à participer à un deuxième tour pour élire un de deux candidats arrivés en tête du premier tour.

Élu en 2012, le président François Hollande a annoncé récemment qu’il renonçait à solliciter un second mandat. C’est une première sous la Ve République. François Hollande est le vingt-quatrième président de la République française. Depuis le début de la Ve République, le peuple français a élu sept présidents, le premier étant Charles de Gaulle.

Le Président est la clef de voûte de nos institutions. Il est le garant de l’unité nationale. Il représente la Nation en Europe et dans le monde. Chef des armées, il lui revient de protéger l’intégrité du territoire national et d’engager les troupes françaises pour défendre la paix et la liberté. (Propos de François Hollande en 2013)

  • Qui peut devenir président ?

Tout candidat à la fonction suprême doit être de nationalité française et être âgé de 18 ans. Il doit être inscrit sur les listes électorales, ne pas être privé de ses droits civiques, ne pas être placé sous tutelle ou curatelle. Il doit faire preuve de « dignité morale ». Ce n’est pas tout : le candidat doit recueillir la signature de 500 élus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents. Il doit aussi réaliser une déclaration patrimoniale et remettre ce document au Conseil constitutionnel. Chaque candidat s’engage durant la campagne à tenir un registre de comptes qu’il doit déposer dans les deux mois de son élection.

L’article 5 de la Constitution stipule « que le président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État ».

– C’est le chef de l’État :

Premier responsable de la bonne marche du pays, il incarne l’autorité de l’État. Il est le garant du bon fonctionnement de la démocratie et du respect des libertés. Responsable de l’indépendance nationale et de l’intégrité du territoire, il est le chef des armées et dispose de l’arme nucléaire. Président de tous les Français, il a la charge de l’essentiel : l’unité nationale.

– Ses pouvoirs sont importants :

Il nomme le Premier ministre et les membres du gouvernement, les principaux responsables de l’administration, les ambassadeurs. Il dirige la politique extérieure et est l’interlocuteur des dirigeants des autres pays. Il intervient dans les choix économiques, stratégiques, culturels. Son action impact directement la vie des Français.

– Mais ne sont pas illimités :

Le président n’a pas tous les pouvoirs. Il a ceux que la Constitution lui reconnaît. Il ne peut pas faire et défaire les lois à sa convenance, sans l’accord du gouvernement et des assemblées parlementaires. Il doit tenir compte de l’avis des citoyens.

Portrait du président idéal

« Le président de la République a beaucoup de pouvoirs, il n’a pas tous les pouvoirs. » François Mitterrand, entretien télévisé, 9 décembre 1981.

La fonction présidentielle s’exerce dans un cadre, celui du palais de l’Élysée. C’est la résidence officielle des présidents depuis 1874. Si le poste vous intéresse, sachez qu’il est trop tard pour postuler en 2017, et que vous avez cinq ans pour préparer votre candidature…

Le saviez-vous ?
La rémunération du président de la République est fixée à 15 140 € bruts par mois.
24 présidents depuis 1948 : un sous la IIe République, quatorze sous la IIIe, deux sous la IVe, sept depuis le début de la Ve République.

Pour aller plus loin :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :