Tag Archives: Bien être au travail

Les bienfaits des plantes vertes au bureau

30 Juin

L’environnement professionnel compte de plus en plus pour le bien-être des salariés et se révèle être un enjeu dans l’efficacité des collaborateurs. Ces dernières années, plusieurs études ont démontré les bienfaits des plantes sur le bien-être et la productivité au travail. Et si le végétal nous rendait plus heureux, plus créatif et moins stressé ?

Des recherches scientifiques ont déjà montré comment le contact avec la nature et les espaces verts améliore notre condition physique et mentale. Le fait de voir un environnement naturel plutôt qu’un décor bétonné a un impact positif sur la santé. La simple contemplation de la nature augmente la concentration et donc la productivité.

Les bienfaits des plantes dans les espaces de travail :

  • Améliorer la concentration et la productivité :

Outre la qualité esthétique indéniable des plantes vertes, elles déclenchent un effet avéré de stimulation cognitive, et permettraient à notre cerveau de se recharger tout au long de la journée. Enrichir un bureau de quelques plantes vertes pourrait accroître de 15% la productivité, d’après un étude de l’Université de Cardiff. Comment les plantes cultivent la productivité au bureau ? (nouvelle fenêtre), article de Jason Wiels, Le Point.

  • Stimuler la créativité :

Dès 1993, deux psychologues, Rachel et Stephen Kaplan montrent que des salariés qui peuvent voir par la fenêtre des arbres et des fleurs depuis leur bureau, sont moins stressés et plus satisfaits au travail. Et donc plus créatifs !

  • Réduire le stress :

Les plantes aident à percevoir notre environnement comme plus accueillant, plus apaisant, coloré et relaxant. L’ambiance est plus sereine. Grâce à sa couleur verte, on attribue au végétal des vertus relaxantes. Le vert active les hémisphères gauche et droit du cerveau et participe à une bonne concentration, ainsi qu’une réduction du stress.

  • Améliorer la qualité de l’air :

En régulant l’humidité dans l’air, les plantes peuvent réduire de 50% la qualité de CO2 et de 20% la qualité de poussière de moisissures et d’autres bactéries. Elles apportent indéniablement une sensation de fraîcheur dans les bureaux. Il est préconisé d’installer une plante verte pour trois collaborateurs. Les plantes émettent de la vapeur d’eau et facilitent notre respiration en limitant les maux de tête ! Malgré tout, il faut aérer régulièrement les bureaux.

  • Diminuer le bruit :

Atout idéal pour les espaces clos, le végétal concentre la résonance et absorbe les nuisances sonores. Les plantes peuvent aussi servir à délimiter un espace.

  • Baisser le taux d’absentéisme :

La présence de plantes aurait une influence directe sur la santé : réduction de la fatigue, des maux de tête, de la toux, des maladies, qui diminueraient de 10% l’absentéisme au travail. Une étude norvégienne montre que les employés sont moins stressés, donc moins souvent malades, s’ils bénéficient d’une vue sur des arbres ou des fleurs. Productivité et bien-être au travail grâce aux plantes (nouvelle fenêtre) : article de Nicolas guégen, Futura santé

  • Neutraliser les ondes :

Dans les années 1980, la NASA a mené des études qui démontrent les capacités « dépolluantes » des végétaux (nouvelle fenêtre), même si le pouvoir des plantes « dépolluantes » n’est pas validé scientifiquement.

Aujourd’hui, la surexposition aux ondes électromagnétiques émises par les technologies sans fil et les équipements qui nous entourent peuvent avoir des effets dangereux sur la santé. Les photocopieuses et les imprimantes émettent des gaz nocifs et volatiles. Selon une étude australienne, une imprimante laser polluerait autant qu’une cigarette allumée. Les plantes « dépolluantes » absorbent les molécules toxiques en les utilisant pour se nourrir, et les transforment en oxygène. Les cactus jouent ce rôle à condition que leurs feuilles soient rondes !

Environ 23% des Français vivent en ville sans voir d’espaces verts au quotidien et sont complètement déconnectés de la nature.  Cloisonnés, enfermés dans un espace souvent réduit, les travailleurs des grandes villes sont éloignés du végétal. De plus en plus d’entreprises consacrent un place importante aux espaces verts. Ainsi les plantes s’invitent au bureau ! Seraient-elles devenues indissociables du bien-être au travail ? Faut-il y croire ?

Pour aller plus loin :

Le guide du bien-être au travailLe guide du bien-être au travail

Engagement et reconnaissance au travail

27 Fév

Aujourd’hui, l’engagement du personnel au travail est perçu comme une des valeurs essentielles par les RH des entreprises et des collectivités.  Avoir des salariés «engagés» dans leur mission sont pour eux l’assurance :

  • D’une bonne qualité des services
  • D’innovation
  • D’une bonne image de marque
  • De bons résultats financiers et de bonnes performances
  • D’un faible taux d’absentéisme
  • De la fidélisation des effectifs

Du côté du salarié, l’engagement  implique de sa part :

  • Motivation
  • Investissement
  • Innovation
  • Qualité de service
  • Autonomie
  • Disponibilité
  • Assiduité
  • Esprit d’entreprise et esprit d’équipe
  • Sens du relationnel

S’engager dans ses missions est, pour le salarié, vecteur d’épanouissement personnel et professionnel dans le sens où il éprouve un sentiment d’appartenance au sein de l’entreprise avec l’impression de progresser constamment et de s’améliorer dans ce qu’il entreprend. Mais au vu des efforts fournis, tout salarié ressent inéluctablement un besoin de reconnaissance en comparaison de celui qui travaille le moins possible, de celui qui ne cherche pas à améliorer son mode de fonctionnement, ni se remettre en question et qui, dépourvu d’esprit d’équipe, se moque des intérêts de son entreprise…

Reconnaitre l’engagement et le travail fourni :

Une attente professionnelle et personnelle

De nombreuses études sur le bien-être au travail ont démontré que, si l’engagement est source de productivité pour l’entreprise et d’épanouissement pour le salarié,  le manque de reconnaissance reste une des premières raisons susceptibles de nuire à cet engagement. Tout travail non reconnu entraine bien souvent un fort sentiment d’injustice qui peut générer une démotivation (on ne fait que le minimum) et du stress pouvant conduire au burn-out. Un déséquilibre entre le travail fourni et la reconnaissance reçue contribue donc de façon importante à l’épuisement professionnel et à la détresse psychologique.

burnout

Quand on parle de reconnaissance, on fait donc référence à des notions simples : confiance, respect, justice, estime sociale de soi en retour de l’engagement, de l’investissement et des efforts fournis. Se sentir apprécié à sa juste valeur pour le travail accompli incite le salarié à rester dans une entreprise, quand bien même le salaire ne serait pas idéal !

Qu’est-ce que la reconnaissance au travail ?

La reconnaissance liée au travail est la manière dont l’individu perçoit les marques de considération qui lui sont portées par ses supérieurs, ses collègues  ainsi que les attentions qu’il porte lui-même aux autres… Elle touche toutes les organisations, privées ou publiques, et toutes les professions, du bas en haut de la hiérarchie. Si la reconnaissance est un jugement posé sur la contribution de la personne, tant en matière de pratique de travail que d’investissement personnel et de mobilisation,  elle  est  avant tout une réaction constructive dans les rapports humains puisqu’elle est  créatrice de lien  entre la hiérarchie et le collaborateur.

reconnaissance

Reconnaissance au travail, comment la mettre en pratique ?

Toute la difficulté pour le manager consiste à répondre de manière adaptée aux besoins de chaque individu, étant précisé que ceux-ci varient d’un employé à l’autre, en fonction de sa culture, de sa personnalité, de ses capacités et du contexte dans lequel il évolue.

reconnaissance 2

Si la reconnaissance passe avant tout par le management, il est important de souligner qu’un manager de doit pas être reconnaissant juste pour l’être. Le contact humain est l’élément central pour valoriser une personne et ce n’est qu’à travers un dialogue constructif  et une ouverture d’esprit que le manager pourra  actionner sa marche de reconnaissance:

  • Prendre le temps de saluer, de discuter et d’être disponible. (Reconnaitre, c’est d’abord connaître !)
  • Traiter les collaborateurs comme des membres précieux de l’équipe, pas comme des chiffres.
  • Fixer des objectifs spécifiques et mesurables avec les employés en fonction de leur compétences
  • Donner une part de responsabilité à chacun, pour plus impliquer et encourager les initiatives personnelles
  • Favoriser l’autonomie
  • Faire confiance
  • Veiller à être équitable vis-à-vis de tous
  • Veiller au bien-être de son équipe

reconnaissance 3

Conclusion

Si travail et vie personnelle gagnent généralement à être clairement distingués, il semble que la reconnaissance au travail soit une exception de taille tant elle influe sur la vie privée des employés.  Son impact sur le bien-être et la qualité de vie au travail n’est donc pas à négliger, et elle mérite de faire l’objet d’une stratégie adaptée aux réalités de l’entreprise.

L’expression et la manifestation de la reconnaissance au travail doivent être à l’image de l’être humain, c’est-à-dire adaptées et authentiques. La pratique de la reconnaissance reste un outil très puissant pour mobiliser les personnes. Reconnaitre une personne pour son travail, ses efforts ou ses compétences, c’est l’aider à entretenir une image positive d’elle-même et à poursuivre son engagement tout en instaurant une bonne ambiance au sein de son équipe, facteur du bien-être au travail.

Studenten halten Daumen hoch in der Uni

À La Médiathèque :

Travailler au XXIe siècle Nudge managementLe pouvoir de la reconnaissance au travailMaitrisez votre image professionnelle

 

 

Rire et travailler

26 Déc

En cette période de fêtes, Bref a choisi un sujet qui peut paraitre un peu léger mais qui s’avère être essentiel : Rire au bureau !

rigolage humour

Le bureau est trop souvent considéré comme un endroit très formel, dans lequel les salariés doivent garder un certain comportement,  suivre des règles, paraitre sérieux….

Mais c’est oublier que le rire est le propre de l’homme et, bien qu’il soit important de maintenir un climat de travail au bureau,  une petite note  d’humour de-ci de-là peut être la bienvenue pour déminer le terrain en cas de tensions, dédramatiser l’échec, fédérer l’équipe,  créer de la proximité,  prendre du recul, améliorer  le moral et la santé des employés en réduisant le stress (et oui, le rire est un médicament qui ne coûte rien à la sécurité sociale !) …

logo smile

… Tout est question de dosage !

Rire et travailler ne sont pas des contradictions !

Rire n’est pas un manque de professionnalisme !

La preuve en est : le fait d’avoir le sens de l’humour s’avère être une qualité de plus en plus recherchée par les recruteurs ! Et oui !  Il est reconnu que  les personnes pourvus de cette faculté sont plus agréables à vivre, plus sociables,  détendent l’atmosphère et possèdent de bonnes capacités d’observation et d’intelligence des situations….

Il convient tout de même d’apporter quelques bémols à toutes formes d’humour. Sont évidemment à proscrire le cynisme, et plus globalement toutes les formes d’humour qui pourraient offenser ses collègues.

Mais retenez bien ceci,  même si cela peut paraître une évidence !:

Des équipes qui rient ensemble travaillent mieux ensemble !

Capture

 

Le rire n’est pas seulement un outil…

… c’est aussi un baromètre qui nous renseigne sur l’état de santé et le bon fonctionnement d’un milieu de travail !

Alors n’hésitez surtout pas à vous accorder une pause-détente pour rire avec vos collègues afin de contribuer au bon esprit d’équipe !

humour-travail-2

À chaque rire, on a un an de moins.   Proverbe chinois

Le rire est la meilleure des médecines.   Proverbe allemand

Le bonheur va vers ceux qui savent rire.   Proverbe chinois

Une journée sans rire, est une journée perdue.  Charlie Chaplin

Le rire, c’est le soleil, il chasse l’hiver du visage humain.   Victor Hugo

Celui qui ne sait pas rire, ne doit pas être pris au sérieux.   Philippe Sollers

Le rire motive les troupes !      B.R.E.F.

%d blogueurs aiment cette page :