Tag Archives: Formation professionnelle

Devenir clown à l’hôpital : un engagement mais aussi un métier…

26 Fév

Depuis plus de 15 ans en France, plusieurs hôpitaux accueillent dans leurs services de pédiatrie des équipes de clowns. Faire venir des clowns dans un hôpital, c’est aussi affirmer qu’en ce lieu de vie, la culture et l’artistique ont toute leur place…

Depuis 2015, le métier de clown hospitalier est reconnu par décret et est enregistré au RNCP : Répertoire National des Certifications Professionnelles (nouvelle fenêtre).

Une véritable reconnaissance pour ces comédiens qui  interviennent auprès des enfants mais aussi, de plus en plus, dans des services de gériatrie ou des maisons de retraite.

chambre clown       maison retraite

La formation

Le diplôme de « clown hospitalier » est délivré par l’association  « Le Rire médecin » (nouvelle fenêtre).

rire medecin

Depuis sa création en 1991, Le Rire Médecin concourt à l’expansion du métier de clown à l’hôpital, en France comme à l’étranger et accompagne la naissance, ou l’essor, d’associations ayant une vocation similaire.

Depuis avril 2011, l’Institut de formation du Rire Médecin propose également une formation aux comédien(ne)s qui souhaitent exercer le métier de clown en établissements de soins.

Il s’agit d’une formation de cinq mois au cursus très dense qui comprend des modules sur l’oncologie, la réanimation, la gériatrie, les soins palliatifs, la douleur, le deuil ou « l’éthique médicale et l’éthique du clown ». Elle s’adresse à des comédien(ne)s professionnel(le)s qui possèdent une solide expérience de spectacle vivant déjà formé(e)s dans des lieux tels que le Samovar (nouvelle fenêtre), l’APIAC (nouvelle fenêtre) ou l’école internationale de théâtre de Jacques Lecoq (nouvelle fenêtre) .

La formation a pour objectif  de leurs transmettre :

  • Les techniques artistiques et les savoir-faire qui permettent d’adapter le jeu en duo au milieu de soins.
  • Une connaissance approfondie de l’univers hospitalier, de ses spécificités, contraintes et potentialités.
  • Les éléments de vocabulaire médicaux et psycho-sociaux qui permettent d’interagir avec les équipes soignantes et de collaborer avec elles.

La formation s’effectue sous forme d’ateliers, de cours sur les pathologies et repose sur une immersion en milieu hospitalier. L’apprentissage sur le terrain s’effectue  avec des comédiens-clowns du Rire Médecin, ce qui  permet d’acquérir une véritable expérience pratique et  de les initier aux spécificités du jeu dans les établissements de soins accueillant différents publics en situation de vulnérabilité.

Devenir clown à l’hôpital

À terme, les diplômés disposent du bagage nécessaire pour se faire embaucher par une association ou créer leur propre compagnie.

Il existe plusieurs associations (nouvelle fenêtre) dont l’activité est entièrement  dédiée à l’intervention régulière de clowns professionnels en structures de soins.

poeme fin

Les clowns de l’espoir (nouvelle fenêtre)

Cie du bout du nez (nouvelle fenêtre)

Bises de clown (nouvelle fenêtre)

Les Clowns Stéthoscopes (nouvelle fenêtre)

123 Soleil (nouvelle fenêtre)

Soleil Rouge (nouvelle fenêtre)

Vivre aux Eclats (nouvelle fenêtre)

Etoil’clown (nouvelle fenêtre)

Eclats de l’île (nouvelle fenêtre)

 

« Être clown à l’hôpital, c’est être à l’écoute de ce qui vit au moment présent dans le respect de chacun : enfant, parent, personnes âgées, soignant. Le clown ne cherche pas à faire à tout prix mais offre un espace possible de jeu à partir de ce qu’il perçoit de son auditoire ».

Publicités

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France

5 Fév

De la métallurgie au bâtiment en passant par la tonnellerie, les Compagnons du Devoir forment des artisans depuis près de mille ans.

liste_Compagnons-du-Tour-de-France_7841

Héritée du compagnonnage, l’AOCDTF Association Ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France (nouvelle fenêtre)  forme en alternance aux  métiers de l’artisanat. Aujourd’hui, le compagnonnage fait toujours l’objet d’une reconnaissance importante chez les artisans, la formation est synonyme d’excellence (nouvelle fenêtre).

logo

A qui s’adressent ces formations ?

Les Compagnons du Devoir accueillent les filles et les garçons de 16 ans à 25 ans dans 6 filières métiers regroupant chacune différents  parcours sur mesure pour accéder en alternance à près de trente métiers de l’artisanat.

Quelles sont les filières métiers :

  1. Industrie/métallurgie : mécanicien ; électrotechnicien ; carrossier-constructeur de véhicules ; mécanicien de précision ; chaudronnier
  2. Métiers du goût : boulanger ; vigneron ; pâtissier
  3. Bâtiment : métiers de la pierre ; métallier ; couvreur ; plombier;  maçon ; charpentier
  4. Métiers du vivant : tonnelier ; jardinier/paysagiste ; maréchal-ferrant
  5. Aménagement et finition : solier/moquettiste ; peintre ; ébéniste ; plâtrier/plaquiste ; menuisier ; carreleur
  6. Matériaux souples: tapissier ; maroquinier ; sellier/garnisseur ; cordonnier

tailleur pierre

Selon l’âge et le parcours choisis par le candidat, elle prépare aux diplômes suivants :

  • CAP
  • Bac professionnel
  • Brevet de maîtrise (équivalent d’un bac +2 professionnel)
  • Licence professionnelle (diplôme de niveau bac +3, ouvert à tous les bacheliers généraux, technologiques et professionnels).

Orientation :

Après la 3ème (collégien ou lycéen) : obtention d’un 1er diplôme du métier en 2 ou 3 ans (CAP, Bac Pro…).

Après un bac général ou technologique : obtention d’un 1er diplôme du métier en 1 ou 2 ans (CAP, Bac Pro…).

Après un 1er diplôme du métier : obtention de diplômes supérieurs tout en réalisant son « Tour de France ».

On désigne par « Tour de France » le parcours qui va permettre à un jeune professionnel de devenir Compagnon. Son diplôme de base en poche, le jeune « itinérant » va voyager pendant plusieurs années d’étape en étape sur le réseau des sièges de la Fédération compagnonnique, au rythme d’une à deux villes par an, en tant que salarié. Ce voyage permet la découverte des techniques, des matériaux, des méthodes et des moyens de travail, différents d’une région à l’autre et d’un pays à l’autre, de se construire un réseau professionnel et personnel, d’apprendre une nouvelle langue (1 an à l’international). 

Après le Tour de France, s’ouvre une période de transmission qui dure deux où trois ans : Les Compagnons deviennent encadrant des plus jeunes au sein d’une mission appelée « gâche ». Ils deviennent donc à leur tour enseignant, voire prévôt. Le  label « Compagnons du devoir » bénéficie  d’une très bonne image auprès des entreprises qui reconnaissent des capacités d’adaptation et ouverture d’esprit.

ebeniste

Comment s’inscrire chez les Compagnons du Devoir ?

Trouver une formation (nouvelle fenêtre)

Demande d’information (nouvelle fenêtre)

Demande d’inscription aux découvertes métiers par région (nouvelle fenêtre)

Que ce soit tailleur de pierres, maréchal-ferrant ou bottier, les métiers de jadis ont le vent en poupe et l’offre d’emploi dépasse largement la demande : 10.000 jeunes sont actuellement en formation aux Compagnons du Devoir et 90% d’entre eux trouveront sans peine un emploi à l’issue de leur formation. Un compagnon sur deux finira même chef d’entreprise.

3211710931_1_8_CWCWXJtY

Changer de métier, c’est possible !

16 Nov

Qui n’a pas rêvé ou a été dans l’obligation de changer de métier et se reconvertir dans un autre domaine d’activité ? Véritable phénomène de société, la reconversion professionnelle a déjà touché de nombreux Français. Selon un étude de Pôle emploi réalisée en 2014, un demandeur d’emploi sur trois se réoriente professionnellement pour trouver du travail.

Il y a 50 ans, lorsque l’on entrait dans une entreprise ou dans tout autre secteur d’activité, on y restait. Cela n’est plus vrai en 2017. Lancé en 2014, le salon Nouvelle Vie Professionnelle (nouvelle fenêtre) s’adresse à toutes celles et ceux qui doivent ou ont envie de changer de métier, de secteur, de statut ou d’horizon, et se tiendra à Paris le 23 novembre 2017, Porte de La Villette.

Cet évènement propose :

  • Un salon grand public organisé en six thématiques : Faire le point / S’informer / Se former / Se financer / Devenir indépendant / Créer, reprendre une entreprise. Un focus sera fait sur la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) : la VAE permet d’obtenir un diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle grâce à son expérience. Avec ce dispositif, il est tout à fait possible d’obtenir un diplôme sans retourner à l’école. Depuis le 1er octobre 2017, de nouvelles règles s’appliquent à la VAE (nouvelle fenêtre). Le salon offrira aussi la possibilité d’ouvrir un CPF (Compte personnel de formation) en direct avec l’aide de conseillers du Ministère du Travail. Pour savoir comment fonctionne le CPF, vous pouvez consulter l’article Le compte personnel d’activité sur ce blog.
  • Une journée portes ouvertes dans 160 villes en France : différentes structures comme les centres Afpa, Fongecif, Universités, organismes de formation, agences Pôle emploi, accueilleront le public pour présenter leurs services et leurs ressources.
  • Une plateforme Nouvelleviepro : lancé en novembre 2016, ce site web offre une mine d’informations sur la mobilité et la reconversion. On y trouve des conseils de professionnels, des tests en ligne, des questionnaires, des outils de simulation de financement pour créer son entreprise, des dossiers (nouvelle fenêtre), des témoignages, des informations sur les métiers ou les formations…
  • Le salon sera précédé d’un colloque destiné aux professionnels de la mobilité, de la formation et des RH. Au programme : L’apport des start up RH dans le processus de mobilité. Les bonnes pratiques des entreprises.

Témoignages en vidéo de reconversion professionnelle :

Changer de vie professionnelle et prendre un nouveau départ reste un projet qui demande réflexion et nécessite de s’informer. Voici une sélection de quelques ouvrages qui pourront vous être utiles :

 

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :