Tag Archives: métiers art

Zoom sur le métier de… Luthier-Luthière

7 Mar

Résultat de recherche d'images pour "violon en cours de fabrication"

Le luthier / la luthière est un artisan d’art qui fabrique manuellement des instruments de la famille des violons. Réglage, réparation, restauration ou vente : il est souvent spécialisé dans l’une de ces activités. Le luthier participe à la vie musicale et culturelle de sa ville et de sa région.

Le luthier fabrique, répare, restaure et vend des violons, des altos, des violoncelles et des contrebasses.

L’archetier est un spécialiste de l’archet des instruments à cordes, baguette droite et flexible, tendue de crin, utilisée pour faire vibrer les cordes.

Pour la fabrication, il commence par dessiner la forme de l’instrument. Il sélectionne ensuite les bois, puis découpe, taille sculpte et façonne les pièces avec des outils à main traditionnels. Il procède au montage et au collage. Après les finitions, il passe des couches de protection et de vernis.

Le luthier assure également la réparation de violons appartenant à des musiciens professionnels ou amateurs.

Il doit ensuite procéder au réglage de sonorité en liaison avec le musicien. Une grande qualité d’écoute est donc nécessaire.

Il restaure aussi des instruments dignes d’intérêt historique ou haut de gamme. L’opération consiste à restituer à l’instrument toutes ses caractéristiques fonctionnelles et esthétiques dans le respect de la tradition.

Outre ses connaissances et son savoir-faire, le luthier a une excellente oreille musicale. La pratique d’un instrument à corde frottée est indispensable. Le goût pour le travail du bois également.
Études / Formation pour devenir Luthier / Luthière

Les formations sont les suivantes :

– CAP lutherie et CAP ouvrier archetier en alternance : CFA SEPR de Lyon, Ecole privée de lutherie les Maguelone,
– CAP assistant technique instrument de musique option guitare : lycée F. Léger Bedarieux,
– BMA technicien en facture instrumentale option guitare : 2 ans après le CAP : lycée F. Léger Bédarieux,
– FC (formation complémentaire) lutherie : 2 ans après le bac au lycée George Sand de Briantes (36),
– DMA (diplôme des métiers d’arts) lutherie 2 ou 3 ans après bac : lycée J-B Vuillaume de Mirecourt (88). Il mène à des métiers plus créatifs.

À noter l’École Internationale de Lutherie d’Art Jean-Jacques Pagès (privée).

D’autres écoles en Europe :
École Internationale de Lutherie Gauthier Louppe (Belgique),
École de Lutherie Suisse geigenbauschule.

Salaires :

Salaire brut mensuel débutant : S.M.I.C. + primes. Sa rémunération évolue en fonction de sa qualification et de son expérience.

Évolutions de carrière :

Le luthier peut se spécialiser dans la lutherie de guitare et la restauration d’instruments anciens (violon, vielle). Il peut pratiquer la vente ou la location d’instruments de musique. Il peut aussi se former à l’expertise et au conseil de commissaire-priseur.

Source cidj.com (nouvelle fenêtre)

À consulter à La Médiathèque :

Le luthier

Le luthier : court-métrage de la Philharmonie de Paris

Le violon Sarasate

Publicités

Zoom sur le métier de… chanteur lyrique

14 Juin

Résultat de recherche d'images pour "castafiore"

Pour les passionnés de musique et de chant lyrique, voici une idée du parcours possible pour y arriver. Si vous avez cette vocation mais avez besoin d’une motivation, écoutez le témoignage de ce jeune chanteur lyrique baryton, Anas Séguin, finaliste du concours Voix Nouvelles (nouvelle fenêtre).

Les formations et les diplômes

Après la 3e

La formation musicale classique s’acquiert dans un conservatoire départemental ou régional dès l’âge de 6 ans, et parallèlement à la scolarité.

Après le bac

Les meilleurs intégreront un conservatoire national supérieur de musique et de danse ou l’École d’art lyrique de l’opéra (à Paris ou à Lyon).

(Informations fournies par Onisep.fr (nouvelle fenêtre)

Un chanteur lyrique raconte sa passion et son métier…

Pour écouter le podcast sur France Info Junior (nouvelle fenêtre)

Un petit air bien connu mais chanté par Maria Callas :

 

Lumière sur les métiers d’art !

30 Mar

Afficher l'image d'origine

Les journées Européennes des Métiers d’Art qui se tiendront partout en France et dans 19 pays européens du 1er au 4 avril 2016 sont l’occasion de faire un focus sur les métiers d’art.

Qu’est-ce qu’un métier d’art ?

Selon l’article 22 de la loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises
« Relèvent des métiers d’art, […] les personnes physiques ainsi que les dirigeants sociaux des personnes morales qui exercent, à titre principal ou secondaire, une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique. »
Fixée par arrêté en date du 24 décembre 2015 et publiée au Journal Officiel ce 31 janvier 2016, la nouvelle liste des métiers d’art a fait l’objet d’un travail conjoint entre les services du ministère de la Culture et de la Communication et du Secrétariat d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire.
La nouvelle liste ainsi établie compte 198 métiers et 83 spécialités, soit 281 activités recensées au total. Classés en 19 domaines ( terre, verre, bois, cuir, arts graphiques, art floral, art du spectacle, mode, pierre, etc.), certains métiers méconnus du public comme sabreur de velours, altrier, glypticien, layetier, dominotier suscitent la curiosité…

  • Sabreuse de velours :
  • Glypticien :
  • Dominotier :

 

 Comment obtient-on le titre d’artisan d’art ?

Le titre d’artisan d’art est délivré par la chambre des métiers et de l’artisanat  à des professionnels titulaires au minimum d’un CAP ou justifiant de 6 ans de pratique. Le titre de maître artisan en métier d’art est accordé à la condition d’avoir un brevet de maîtrise (BM) et 2 ans d’expérience ou 10 ans de pratique.
Décerné à vie par le Ministre de la Culture, le titre de maître d’art est délivré aux professionnels des métiers d’art d’excellence qui souhaitent s’engager dans la transmission indispensable de leur savoir-faire.

%d blogueurs aiment cette page :