Tag Archives: Entreprendre

Osez l’entrepreneuriat !

9 Nov

L’accélération incessante des mutations de la société, la précarité croissante des emplois salariés dans les entreprises, la volonté d’avoir un travail conforme à ses propres valeurs, la perspective d’être son propre patron, poussent un nombre croissant d’individus à devenir entrepreneur.

Le désir de créer ou reprendre une entreprise est en hausse croissante, surtout chez les jeunes. Selon une étude récente pour l’Observatoire de auto-entrepreneuriat, un Français sur quatre veut se lancer dans la création d’entreprise. D’ici fin 2016, le gouvernement, via Pôle emploi, s’est fixé comme objectif d’accompagner 70 000 demandeurs d’emploi dans leur projet entrepreneurial. Le coin des entrepreneurs, média de références pour les créateurs, repreneurs et chefs d’entreprises, propose un dossier sur les aides Pôle emploi.

Dispositifs de financement, réseau d’accompagnement, portraits d’entrepreneurs… de nombreuses actions sont mises en place pour mener à bien son projet.

Mais au juste, qu’est-ce-qu’un entrepreneur ? C’est quoi l’entrepreneuriat ?

« L’entrepreneuriat est l’action de créer de la richesse et/ou de l’emploi par la création ou la reprise d’une entreprise. Un entrepreneur, c’est une personne qui s’engage dans un effort visant à transformer ses idées et innovations en biens économiques. Cela peut aboutir à de nouvelles organisations ou peut-être à la revitalisation de certains secteurs en réponse à un opportunité perçue. » Définition de Richard Ewelle, Kamerblog : C’est quoi l’entrepreneuriat.

i-am-your-boss

Etre un entrepreneur, vous l’aurez compris, n’est pas une chose facile ; il faut une grande motivation et une bonne dose de détermination. C’est une personne prête à prendre des risques pour développer l’idée ou le savoir-faire auquel il croit. Politique commerciale, actions marketing et publicitaires, budget de fonctionnement : c’est à elle de déterminer la stratégie de sa société, et de rassembler les moyens humains, financiers et matériels nécessaires au bon fonctionnement de son entreprise.

Avant de se lancer, il est vivement conseillé de bien s’informer et de rencontrer par exemple de grands entrepreneurs qui vous feront partager leur expérience, bénéficier de leurs meilleurs conseils. Les salons, les forums, et autres évènements sur la création d’entreprise sont des occasions de profiter de témoignages de chefs d’entreprise, de rencontrer d’autres créateurs, de prendre contacts avec de futurs partenaires, trouver un réseau d’accompagnement…

Le club des dirigeants d’entreprises de Levallois Paris Ouest La Défense, Be(e) for Biz, organise une rencontre-débat avec Bruno Vanryb le 15 novembre 2016 à l’Hôtel de ville de Levallois : Les 10 commandements de l’entrepreneur. Entrepreneur et  président de Be Brave, Bruno Vanryb à participer pendant de nombreuses années à des projets d’entreprise dans le secteur du numérique. Il a décidé de partager son expérience de l’entrepreneuriat et ses compétences au service d’entreprises en quête de croissance ; il propose 10 règles d’or à suivre. Vous pouvez retrouver ses vidéos sur BFM TV ou BFM Business. 10-commandements-de-lentrepreneur

Pour vous informer plus amplement sur le métier d’entrepreneur, voici quelques ouvrages à consulter en ligne ou à emprunter à La Médiathèque :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des sites spécialisés pour vous guider :

 

Des initiatives pour sauver la planète : le film « Demain »

12 Oct

Si nous ne changeons pas notre mode de vie, l’homme risque de disparaître  d’ici 2100. Le film documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent montre comment éviter cette disparition ; partout dans le monde des solutions existent.

initiatives-ecolo

Des initiatives voient le jour dans le monde entier.  Des initiatives pour changer le monde (voir l’article du blog Liseur « Demain, un nouveau monde en marche », un livre pour imaginer l’impossible ?), à la portée de tous, peuvent être mises en place dès demain. Comment agir pour sauver la planète ? Comment s’engager à le faire concrètement et durablement ? Comment contribuer au développement d’une politique plus respectueuse de l’environnement et du vivant ? Tourné dans dix pays, le film Demain (voir l’article du blog Cin’Eiffel « Demain », le film à La Médiathèque) part à la rencontre d’individus qui à travers le monde, proposent des solutions locales concrètes dans tous les domaines et dans tous les secteurs d’activité. Robert Reed de Recology et Emmanuel Druon de Pocheco, en font partie.

Porte-parole de Recology, la coopérative en charge de la collecte et du traitement des déchets pour la ville de San Francisco, Robert Reed défend une politique « Zero waste », tendant à développer au maximum compostage et recyclage à l’horizon 2020. Ce qui représente de nombreux atouts, y compris pour la gestion de l’eau. Devenue l’une des villes emblématiques du zéro déchet, San Francisco montre non seulement la faisabilité d’une démarche Zero waste mais aussi tous les bénéfices qui en découlent : créations d’emplois locaux, réduction des pollutions et des coûts de traitements, revenus supplémentaires par le recyclage et compostage. De quoi dynamiser un territoire en impliquant tous les acteurs locaux : citoyens, associations, élus, entreprises, administrations,…

 

 

En France, Emmanuel Druon président de Pocheco, PMI qui fabrique des enveloppes de gestion depuis 1928, a fait passer sa production annuelle de 850 000 à 2 milliards d’unité. Il est plus économique de produire de façon écologique. C’est à partir de cette affirmation, à contre-courant de la pensée traditionnelle, que, depuis dix-sept ans, Emmanuel Druon a transformé l’entreprise Pocheco (Lille) avec l’aide de ses 122 collègues. Il a fait le choix de l’écolonomie. Il s’agit d’une démarche guidée par trois principes de la circularité depuis 20 ans:

  1. La réduction du risque au travail et la baisse de la pénibilité des postes.
  2. La réduction de l’impact sur l’environnement et la prévention des pollutions.
  3. L’amélioration de la productivité de l’activité et du site industriel.

 

 

B.R.E.F. a repéré d’autres initiatives qui ne sont pas présentées dans le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent :

  • Dans le domaine de l’énergie : la ville de Nanterre chauffe des logements en récupérant ses eaux usées : la pose d’un échangeur thermique sur le premier réseau français de chaleur alimenté par la récupération calorifique des eaux usées permet de chauffer un éco-quartier. 650 logements neufs, 1000 m2 de commerce et un groupe scolaire sont ainsi alimentés depuis 2011 grâce à la géothermie et la chaleur des eaux usées.
  • Dans le domaine de l’agriculture : La Ferme du Bec Hellouin, située près de Rouen, étudie les adaptations des concepts de la permaculture à l’agriculture biologique. Plus de 800 variétés de fruits et légumes croissent dans ses jardins dans un respect de l’environnement. Le projet de La Ferme du Bec est aussi de développer un modèle pour nourrir la France sans pesticides, sans engrais chimiques, tout en dégageant d’appréciables marges et en créant de nombreux emplois. La production de la ferme est plusieurs fois supérieure à la moyenne nationale par unité de surface, pratiquement sans recours aux énergies fossiles.
  • Dans le domaine de l’éducation : les fournitures scolaires sont des produits de consommation courante qui ont un impact sur notre environnement et sur notre santé. C’est pourquoi Le cartable sain a vu le jour (concept lancé par l’Ademe Aquitaine et le Conseil Général de la Gironde) afin d’équiper les enfants avec des produits contenants le moins de polluants possibles. Les fournitures scolaires utilisées en classe contiennent des produits nocifs pour la santé, comme des solvants, des métaux lourds, des conservateurs. Le cartable sain propose de se préparer pour une rentrée éco-responsable.

L’Ademe, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable.  Elle met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d’expertise et de conseil.

Un rendez-vous à ne pas manquer à La Médiathèque : Demain , film documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent, dimanche 16 octobre à 15h, en présence du réalisateur Cyril Dion.

Des documents à retrouver à La Médiathèque et la BO  du film composée par Frederica Stahl à découvrir grâce à l’article La chanson du lundi : « Tomorrow » de Frederica Stahl sur le blog Déclic Musique.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un grand merci à Gaëlle M. qui a largement participé à la rédaction de cet article.

Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. !

16 Mai

Coupures de presse

Cette semaine, le B.R.E.F. dédie sa revue de presse aux jeunes avec 3 actus qui les concernent : entrepreneuriat social un secteur séduisant qui recrute,  l’année de césure un bon plan pour l’année prochaine et un job d’été à la dernière minute, c’est encore possible !

 

Entrepreneuriat social, un secteur d’avenir

L’article « L’entrepreneuriat social séduit les jeunes diplômés » de cette semaine met en évidence l’attrait des jeunes diplômés pour entrepreneuriat social.

Thierry Sibieude, professeur à l’Essec, École supérieure des sciences économiques et commerciales, a cofondé et dirige la 1ère chaire entrepreneuriat social de France. A ce sujet et sur son initiative un 1er MOOC a été mis  en ligne fin 2014 sur la plateforme France Université Numérique « entrepreneuriat qui change le monde » . Un autre MOOC vient d’être mis en ligne sur la plateforme Coursera « Changeons le monde : passons à l’action ». Et un incubateur social (Antropia) a même été créé pour aider à l’émergence de nouveaux modèles économiques.

tableau noir learning school

Les opportunités dans ce secteur sont diverses et les compétences recherchées très variées, c’est un secteur très prometteur et qui séduit de plus en plus. En témoigne le très récent rapport produit par Dares et France Stratégie intitulé « Les métiers en 2022. Prospective par domaine professionnel ».

Année de césure ou pas ?

L’année sabbatique, l’année de mobilité internationale, ou le stage hors cursus peuvent être les différentes appellations de cette année de césure.

L’année de césure est une interruption volontaire d’études ou d’activité professionnelle pendant un an. Elle est prévue par exemple pour réaliser un stage en entreprise, partir  à l’étranger ou mener à bien un projet. Elle fait partie des différents dispositifs aujourd’hui renforcés par le gouvernement en place.

Mais voilà : trop chère, pas assez reconnue, trop risquée semble-t-il, seulement un jeune sur deux est tenté et saute le pas, soit 15% selon une étude Viavoice réalisée pour Animafac parue cette semaine.  Questionnés pour savoir ce qui les empêche d’envisager une année de césure, les étudiants évoquent  immédiatement le manque de moyens financiers mais il existe bien d’autres freins comme le révèle l’étude.

Trouver un job d’été à la dernière minute

Si vous souhaitez travailler cet été, il est plus que temps de rechercher un emploi. En théorie, mieux vaut s’y prendre au moins 6 mois à l’avance, mais en pratique rien n’est perdu, car bien souvent les employeurs évaluent mal leurs besoins.

Essayez dans un premier temps d’en parler autour de vous : vos parents, amis… le bouche à oreille c’est ce qui fonctionne le mieux. Consultez les petites annonces des commerçants de votre quartier. Vous pouvez aussi vous rendre au Centre d’Information Jeunesse de votre région (CIJ) et vous inscrire dans une agence d’intérim.

Le CIDJ, Centre d’Information et de Documentation Jeunesse, vous propose un dossier complet sur le sujet.

Voici quelques exemples de jobs qui vous donneront peut-être des idées :

  • répondre au téléphone : le télémarketing,
  • réaliser de la collecte de dons,
  • animer des centres de loisirs ou des colonies de vacances (BAFA requis),
  • garder des enfants ou des animaux,
  • cueillir des fruits ou faire les vendanges,
  • vendre des maillots en boutique,
  • faire la plonge ou servir des sodas en terrasse,
  • répondre aux clients des compagnies d’assurances,
  • saisir les inscriptions dans les universités et les écoles,
  • jardiner pour des particuliers,
  • plagiste…

Et des adresses de sites sur lesquels consulter les annonces d’emplois estivaux :

Pôle Emploi

Jobdete.com

Emploi-saisonnier.com

Capcampus ou Studyrama-jobs

l’Association Nationale pour l’Emploi et la Formation en Agriculture pour ceux qui souhaitent effectuer les vendanges.

Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. ! vous donne rendez-vous samedi prochain et d’ici là continuez à nous suivre !

%d blogueurs aiment cette page :