Tag Archives: Emploi

Emploi : les Français n’ont jamais autant travaillé qu’en 2017

5 Juil

 

L’Insee a publié mardi 03 juillet 2018 un document Insee Références (nouvelle fenêtre) portant sur l’évolution du marché du travail en 2017. Elle confirme le recul du chômage tout en soulignant la part d’emploi à durée limitée sur laquelle il repose. B.R.E.F. vous propose une synthèse en 7 points.

 

  • Il s’est créé en net près de 341 000 emplois par rapport à l’année précédente. C’est la plus forte progression depuis 2007 due aux salariés du privé tandis que l’emploi public a baissé en raison de la suppression de 205 000 emplois aidés en 2017.
  • Le taux de chômage s’est fixé à 9,4% en moyenne en 2017 soit 184 000 chômeurs sur l’année. Et selon l’Insee, les femmes seraient un tout petit peu moins impactées que les hommes.
  •  15,4% des salariés sont en contrat à durée limitée (CDD, intérim, apprentissage). La raison : la hausse de la part d’intérim, revenue en 2017 à un niveau supérieur à celui de 2007. Celle-ci a davantage impliqué les contrats à durée déterminée (CDD) et les missions ponctuelles. Ce qui représente une hausse massive de 17,9 % augmentant de 814 000 personnes les rangs des intérimaires.

  • 71,5% des 15-64 ans sont actifs (ont un emploi ou en recherchent un du moins). Ce chiffre atteint son plus haut niveau depuis le début des années 1980. Une croissance qui tient principalement aux séniors, dont le taux d’activité a augmenté de près de 10 points ces dix dernières années. Ce qui s’explique avec les années du recul de l’âge de départ à la retraite et des restrictions d’accès aux dispositifs de pré-retraite. Bilan, 65,6% des 50-64 ont participé au marché du travail en 2017.
  • 2,3 millions de Français veulent changer d’emploi, soit près d’une personne ayant un emploi sur dix. 27% dans le but d’obtenir de meilleures conditions de travail, 23% pour être mieux rémunérés, 19% par crainte de perdre leur emploi actuel, et enfin 16% pour exercer une fonction plus intéressante.
  • Le coût du travail n’a augmenté que de 1,1% en 2017. L’Insee attribue cette faible hausse aux effets du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) (nouvelle fenêtre) et au Pacte de responsabilité et de solidarité. Entre 2012 et 2017, le coût horaire a progressé de 5,3%.
  • Les salaires de la fonction publique ont gonflé de 2,2%, contre 1,7% dans le privé, du fait des revalorisations du point d’indice en juillet 2016 et février 2017, après sept ans de gel.

Une vidéo qui fait référence aux 57 000 emplois créés dans le secteur privé au premier trimestre 2018 :

 

Publicités

Le Parcours Emploi Compétences, qu’est-ce-que c’est ?

25 Jan

 

Depuis le mardi 16 janvier 2018, 200 000 « contrats aidés » sont devenus officiellement des parcours emploi compétences (PEC). Que comporte ce nouveau dispositif unique ? Quels changements  pour les chercheurs d’emploi concernés ? Que peut-on en espérer ?

Le Parcours Emploi Compétences qui remplace désormais les contrats aidés CUI-CAE a été présenté par Jean-Marc Borello (nouvelle fenêtre) (président de l’Économie Sociale et Solidaire, groupe SOS), dans son rapport « Donnons-nous les moyens de l’inclusion » (nouvelle fenêtre), qu’il a remis à la ministre du Travail le 16 janvier dernier. Il vise à favoriser davantage l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi, à savoir 1,4 million de chômeurs depuis plus de deux ans et 1,3 million de jeunes qui ne sont ni en formation ni en emploi. Mission d’insertion en apportant non seulement un emploi, mais aussi formation et accompagnement personnalisé.

B.R.E.F. a retenu pour vous les points essentiels qui s’en dégagent.

1. Le PEC est instauré et réservé au secteur non marchand, associations et collectivités locales, afin d’éviter les effets d’aubaine (nouvelle fenêtre) dans le secteur privé.

2. Les employeurs ont des obligations précises et contrôlées. Ils seront sélectionnés selon leur capacité à être un bon employeur. « Ils devront mettre en œuvre tout ce qui permet aux personnes de s’insérer durablement, à savoir un triptyque : emploi, formation et accompagnement personnalisé », a expliqué la ministre.

« Nous avons étudié tous les dispositifs d’aide au retour à l’emploi et avons remarqué que ceux qui fonctionnaient avaient pour point commun une insistance sur la formation des publics, une bonne mise en situation professionnelle ainsi qu’un accompagnement accru. La réalité de l’insertion dépend en réalité de l’employeur et non de l’usager, explique M. Borello. Il ne s’agit pas de sélectionner l’employé mais l’employeur. »

3. Le suivi du salarié est plus intense. « L’entreprise doit être apprenante », affirme le rapport. Il propose de passer d’une « quantité » de contrats aidés à des parcours emploi compétences  de « qualité », car limités à des employeurs apprenants capables d’inclure, d’accompagner et d’envoyer en formation leurs salariés.

4. Les dépenses sont adaptées aux besoins. 100 millions d’euros, débloqués sur le Plan investissement compétences (PIC), seront affectés aux bénéficiaires et sortants du Parcours Emploi Compétences, pour leur permettre de se former et de « construire de véritables parcours professionnels ». Ce qui augmentera leurs chances d’accéder ou de retrouver un emploi durable. Cette somme profitera aussi aux bénéficiaires des structures de l’insertion par l’activité économique (IAE).

5. Un fond d’inclusion pour l’emploi est créé « pour garantir un retour à l’emploi plus efficace ». Il regroupera dans une même enveloppe globale, les fonds dispersés. Ce qui permettra aux préfets de piloter les dispositifs d’insertion professionnelle selon les réalités du terrain, avec de nouvelles souplesses pour expérimenter, nouer des partenariats… « La première étape pour faire des préfets « des entrepreneurs d’État » souligne le ministère.

 

Emploi, Formation, Etudes, Entreprise : les salons de la rentrée 2016

31 Août

Les vacances se terminent. La rentrée est là et vous êtes pleins d’énergie pour entamer une nouvelle année ! Pour bien commencer sa rentrée d’étudiant ou professionnelle, le blog B.R.E.F. a sélectionné quelques salons, forums et autres rendez-vous à ne pas manquer en Ile-de-France. Faites votre choix !

Agenda

Le salon de la Rentrée organisé par l’Étudiant est l’occasion de trouver sa voie ou de se réorienter. Vous êtes bachelier et ne savez pas encore où vous inscrire ? Vous êtes étudiant et cherchez à poursuivre vos études ? Vous souhaitez vous réorienter ? Ce salon propose des ateliers d’orientation, des ateliers de coaching, un espace recherche d’emplois et des conférences.

19ème édition du salon Studyrama de la Rentrée étudiante de Paris. Un salon pour découvrir plus de 500 formations supérieures de Bac à Bac + 5, en initial et en alternance. Points forts : des ateliers d’orientation personnalisés, inscriptions dans les établissements qui recrutent encore en septembre en direct du salon.

L’occasion de rencontrer de nombreuses entreprises qui recrutent dans de nombreux secteurs : Armée de l’air, SNCF, Kinougarde, Marine Nationale, Wurth, InfoPro…

S'orienter après la 3ème ou la Snde

L’association Rencontre.Emploi.GFP organise des ateliers durant tout l’été jusqu’au 30 septembre pour se perfectionner en français langues étrangères (FLE) ou à l’oral en anglais. Ces ateliers permettent de savoir répondre aux offres d’emploi, de se préparer aux entretiens de recrutement, de participer aux journées de recrutement avec les entreprises.

La CIU en partenariat avec la ville de Paris et le Crous met en place une plateforme multiservices pour permettre aux étudiants étrangers primo-arrivants d’effectuer leurs démarches administratives. Situé au Crous de Paris dans le 5ème arrondissement et à la CIU de Paris dans le 14ème arrondissement, ce service est animé par une équipe multilingue.

Conçu pour les jeunes de 16 à 25 ans avec ou sans diplôme, ce salon propose de nombreuses offres d’emploi, et tous les outils utiles pour une recherche d’emploi efficace, pour trouver une formation adaptée, pour découvrir les métiers qui recrutent, pour obtenir un accompagnement personnalisé… Des conseillers en orientation seront présents pour orienter et guider les jeunes.

Grand rendez-vous de la rentrée, ce salon regroupe de grandes entreprises (SBCF, La Poste, Picard, Jennyfer…) et propose 10.000 offres à pourvoir. Il est conseillé de se munir de son CV et de bien préparer sa venue pour optimiser les chances de décrocher un emploi au Salon.

Depuis plus de 28 ans d’existence, Top recrutement est un rendez-vous de l’emploi constitué de 5 espaces : Ingénieurs et techniciens / Managers et fonctions commerciales / Experts en assurance, banque, finance / Emploi public / Handicap.

Salon dédié aux dirigeants et créateurs de petites entreprises, avec 200 conférences en accès libre, 180 exposants, 500 experts de l’entreprenariat. Cette 18ème édition met à l’honneur l’audace entreprenariale et la création en franchise. L’occasion de repartir avec des solutions personnalisées pour mettre en place ses projets.

  • Soirée RH, Marketing, Data, Logistique : réussir sa transformation digitale, Salons Anatole France Levallois

Le Club des dirigeants et entrepreneurs Be(e) for Biz de Levallois Paris Ouest La Défense organise une rencontre avec les auteurs du livre : RH, Marketing, Data, Logistique : réussir sa transformation digitale Cyndi Dorkenoo, Eyrolles, disponible prochainement à La Médiathèque. Des solutions pour savoir comment transformer son entreprise, accompagner le changement, comprendre les enjeux d’une telle transformation.

Bonne visite et bonne rentrée !

Loup

%d blogueurs aiment cette page :