Tag Archives: Emploi

Le Parcours Emploi Compétences, qu’est-ce-que c’est ?

25 Jan

 

Depuis le mardi 16 janvier 2018, 200 000 « contrats aidés » sont devenus officiellement des parcours emploi compétences (PEC). Que comporte ce nouveau dispositif unique ? Quels changements  pour les chercheurs d’emploi concernés ? Que peut-on en espérer ?

Le Parcours Emploi Compétences qui remplace désormais les contrats aidés CUI-CAE a été présenté par Jean-Marc Borello (nouvelle fenêtre) (président de l’Économie Sociale et Solidaire, groupe SOS), dans son rapport « Donnons-nous les moyens de l’inclusion » (nouvelle fenêtre), qu’il a remis à la ministre du Travail le 16 janvier dernier. Il vise à favoriser davantage l’insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l’emploi, à savoir 1,4 million de chômeurs depuis plus de deux ans et 1,3 million de jeunes qui ne sont ni en formation ni en emploi. Mission d’insertion en apportant non seulement un emploi, mais aussi formation et accompagnement personnalisé.

B.R.E.F. a retenu pour vous les points essentiels qui s’en dégagent.

1. Le PEC est instauré et réservé au secteur non marchand, associations et collectivités locales, afin d’éviter les effets d’aubaine (nouvelle fenêtre) dans le secteur privé.

2. Les employeurs ont des obligations précises et contrôlées. Ils seront sélectionnés selon leur capacité à être un bon employeur. « Ils devront mettre en œuvre tout ce qui permet aux personnes de s’insérer durablement, à savoir un triptyque : emploi, formation et accompagnement personnalisé », a expliqué la ministre.

« Nous avons étudié tous les dispositifs d’aide au retour à l’emploi et avons remarqué que ceux qui fonctionnaient avaient pour point commun une insistance sur la formation des publics, une bonne mise en situation professionnelle ainsi qu’un accompagnement accru. La réalité de l’insertion dépend en réalité de l’employeur et non de l’usager, explique M. Borello. Il ne s’agit pas de sélectionner l’employé mais l’employeur. »

3. Le suivi du salarié est plus intense. « L’entreprise doit être apprenante », affirme le rapport. Il propose de passer d’une « quantité » de contrats aidés à des parcours emploi compétences  de « qualité », car limités à des employeurs apprenants capables d’inclure, d’accompagner et d’envoyer en formation leurs salariés.

4. Les dépenses sont adaptées aux besoins. 100 millions d’euros, débloqués sur le Plan investissement compétences (PIC), seront affectés aux bénéficiaires et sortants du Parcours Emploi Compétences, pour leur permettre de se former et de « construire de véritables parcours professionnels ». Ce qui augmentera leurs chances d’accéder ou de retrouver un emploi durable. Cette somme profitera aussi aux bénéficiaires des structures de l’insertion par l’activité économique (IAE).

5. Un fond d’inclusion pour l’emploi est créé « pour garantir un retour à l’emploi plus efficace ». Il regroupera dans une même enveloppe globale, les fonds dispersés. Ce qui permettra aux préfets de piloter les dispositifs d’insertion professionnelle selon les réalités du terrain, avec de nouvelles souplesses pour expérimenter, nouer des partenariats… « La première étape pour faire des préfets « des entrepreneurs d’État » souligne le ministère.

 

Publicités

Emploi, Formation, Etudes, Entreprise : les salons de la rentrée 2016

31 Août

Les vacances se terminent. La rentrée est là et vous êtes pleins d’énergie pour entamer une nouvelle année ! Pour bien commencer sa rentrée d’étudiant ou professionnelle, le blog B.R.E.F. a sélectionné quelques salons, forums et autres rendez-vous à ne pas manquer en Ile-de-France. Faites votre choix !

Agenda

Le salon de la Rentrée organisé par l’Étudiant est l’occasion de trouver sa voie ou de se réorienter. Vous êtes bachelier et ne savez pas encore où vous inscrire ? Vous êtes étudiant et cherchez à poursuivre vos études ? Vous souhaitez vous réorienter ? Ce salon propose des ateliers d’orientation, des ateliers de coaching, un espace recherche d’emplois et des conférences.

19ème édition du salon Studyrama de la Rentrée étudiante de Paris. Un salon pour découvrir plus de 500 formations supérieures de Bac à Bac + 5, en initial et en alternance. Points forts : des ateliers d’orientation personnalisés, inscriptions dans les établissements qui recrutent encore en septembre en direct du salon.

L’occasion de rencontrer de nombreuses entreprises qui recrutent dans de nombreux secteurs : Armée de l’air, SNCF, Kinougarde, Marine Nationale, Wurth, InfoPro…

S'orienter après la 3ème ou la Snde

L’association Rencontre.Emploi.GFP organise des ateliers durant tout l’été jusqu’au 30 septembre pour se perfectionner en français langues étrangères (FLE) ou à l’oral en anglais. Ces ateliers permettent de savoir répondre aux offres d’emploi, de se préparer aux entretiens de recrutement, de participer aux journées de recrutement avec les entreprises.

La CIU en partenariat avec la ville de Paris et le Crous met en place une plateforme multiservices pour permettre aux étudiants étrangers primo-arrivants d’effectuer leurs démarches administratives. Situé au Crous de Paris dans le 5ème arrondissement et à la CIU de Paris dans le 14ème arrondissement, ce service est animé par une équipe multilingue.

Conçu pour les jeunes de 16 à 25 ans avec ou sans diplôme, ce salon propose de nombreuses offres d’emploi, et tous les outils utiles pour une recherche d’emploi efficace, pour trouver une formation adaptée, pour découvrir les métiers qui recrutent, pour obtenir un accompagnement personnalisé… Des conseillers en orientation seront présents pour orienter et guider les jeunes.

Grand rendez-vous de la rentrée, ce salon regroupe de grandes entreprises (SBCF, La Poste, Picard, Jennyfer…) et propose 10.000 offres à pourvoir. Il est conseillé de se munir de son CV et de bien préparer sa venue pour optimiser les chances de décrocher un emploi au Salon.

Depuis plus de 28 ans d’existence, Top recrutement est un rendez-vous de l’emploi constitué de 5 espaces : Ingénieurs et techniciens / Managers et fonctions commerciales / Experts en assurance, banque, finance / Emploi public / Handicap.

Salon dédié aux dirigeants et créateurs de petites entreprises, avec 200 conférences en accès libre, 180 exposants, 500 experts de l’entreprenariat. Cette 18ème édition met à l’honneur l’audace entreprenariale et la création en franchise. L’occasion de repartir avec des solutions personnalisées pour mettre en place ses projets.

  • Soirée RH, Marketing, Data, Logistique : réussir sa transformation digitale, Salons Anatole France Levallois

Le Club des dirigeants et entrepreneurs Be(e) for Biz de Levallois Paris Ouest La Défense organise une rencontre avec les auteurs du livre : RH, Marketing, Data, Logistique : réussir sa transformation digitale Cyndi Dorkenoo, Eyrolles, disponible prochainement à La Médiathèque. Des solutions pour savoir comment transformer son entreprise, accompagner le changement, comprendre les enjeux d’une telle transformation.

Bonne visite et bonne rentrée !

Loup

Quand le Big Data se met au service des recruteurs !

21 Oct

Le « Big Data » fait les gros titres des journaux et s’impose peu à peu à tous, particuliers et entreprises…

Tentées par cette formidable révolution technologique, certaines entreprises s’intéressent à un nouveau processus d’embauche pour départager les candidats:

Le recrutement prédictif

recrutement big data

Une évolution en matière de ressources humaines.

Un article de l’Express, tente d’expliquer par quels moyens les « mégadonnées » peuvent offrir aux entreprises la possibilité d’élargir le champ des informations disponibles sur les demandeurs d’emploi. Ce nouveau processus de recrutement appelé « prédictif » se fait par l’analyse de données à très  grande échelle : les données recueillies servent dans un premier temps à anticiper les besoins en ressources humaines de l’entreprise. Dans un second temps, l’analyse informatique consiste à rechercher  les données collectées sur les réseaux sociaux et sur les sites de recherche d’emplois qui mettent, eux aussi, en œuvre de nouveaux processus pour permettre aux RH de piloter plus efficacement leur vivier de talents   et analyser les  compétences des CV et  les profils des candidats.

Les 4 étapes majeurs du recrutement prédictif :

  1. Déterminer les critères à privilégier en fonction des objectifs de l’entreprise.
  2. Etudier la performance des salariés passés et actuels, pour établir un lien entre leurs données (parcours, profil psychologique, capacités intellectuelles…) et leurs performances.
  3. Récupérer et analyser les données des candidats à l’embauche.
  4. Croiser toutes les données pour définir le profil idéal pour le poste.

Si la machine semble capable de fournir nombre d’informations à l’employeur pour optimiser son recrutement, ce processus d’embauche est-il un atout pour celui qui postule ?

Côté candidat…

Le site français Keljob, s’est penché précisément sur les impacts de cette ‘robotisation’ du recrutement pour les candidats.

D’après les experts du site, cette nouvelle technique de recrutement ne devrait pas effrayer les candidats. Le recrutement prédictif, serait l’occasion pour les employeurs d’avoir une vision plus objective des critères qui font leur réussite et, de ce fait, une approche plus juste en matière d’embauche.  Avec le recrutement prédictif, les CV sont triés en ne tenant compte que des critères pertinents sans aucune discrimination d’âge, de genre, d’handicap ou bien de couleur de peau. Le recrutement prédictif serait  donc équitable.

Un court article du blog « Révolution RH » relève lui aussi ce critère « égalité des chances ».  Les recruteurs se concentrent sur l’essentiel : le candidat en tant que personne, pour plus d’équité en matière d’égalité des chances.

Mais alors ! et les diplômes dans tout ça ?

Avec cette nouvelle méthode de recrutement, l’importance des diplômes qui, jusqu’à aujourd’hui semblait être un atout majeur pour s’insérer sur le marché du travail, ne devrait plus demain être le seul sésame pour se faire embaucher ! Le recrutement prédictif, par définition, implique avant tout d’anticiper la capacité ou non d’un candidat à répondre aux attentes d’une fonction donnée, dans une organisation donnée et de le sélectionner en conséquence quelle que soit l’école et les diplômes. L’accumulation d’expériences pertinentes et de compétences techniques utiles aura plus de valeur et demeurera plus adaptée aux nécessités des emplois de demain.

En conclusion:

recrutementAvec ce nouveau processus, Les DRH vont donc devoir apprendre à faire confiance aux chiffres ! A eux désormais, de savoir les utiliser à bon escient, que ce soit pour améliorer une campagne de recrutement, retenir les talents ou encore anticiper les besoins en formation.

Mais si la majorité des entreprises mesure l’enjeu théorique du Big Data, beaucoup le voient encore comme un eldorado difficilement atteignable : presque un tiers des entreprises en est encore au stade de se demander comment créer de la donnée de qualité…

Et si demain, gérer ces nouvelles datas devient un enjeu primordial pour chaque entreprise, celles-ci devront pourtant prouver qu’elles sont aussi capables de gérer leurs données en respectant les Data-privaty (données de la vie privée) !

 

%d blogueurs aiment cette page :