Tag Archives: Conditions de travail

Ça s’est passé le… 08 et 09 avril

8 Avr

Europe1, en partenariat avec le Forum Elle Active, a organisé deux journées spéciales (nouvelle fenêtre) consacrées aux femmes dans le monde du travail en 2026, les 08 et 09 avril 2016 à Paris. Comment travaillerons-nous dans dix ans ? Comment se former et s’adapter ? Ces questions sont le fil conducteur de Elle Active (nouvelle fenêtre), le forum des femmes au travail.

Le Rapport mondial 2016 sur la parité entre hommes et femmes du forum économique mondial indique que la parité économique entre les sexes se fera dans 170 ans ! Il va falloir s’armer de patience et attendre donc 2186 !

Selon ce Rapport (nouvelle fenêtre), « le monde risque de gâcher un nombre alarmant de talents s’il n’agit pas rapidement pour réduire les inégalités entre les sexes qui peuvent compromettre la croissance et priver certaines économies de possibilités concrètes de développement ».

Égalité hommes-femmes dans le monde du travail : chiffres clés 2015 (nouvelle fenêtre).

Comment les femmes actives s’imaginent-t-elles dans dix ans ? Quel regard portent-elles sur les bouleversements en cours dans le monde du travail ? Ipsos a interrogé des hommes et des femmes constituant un échantillon représentatif de la population des actifs en France de plus de 18 ans, pour faire le point sur leur situation au travail, leurs perspectives de changement et leur vision du monde du travail dans dix ans. Il ressort de cette enquête (nouvelle fenêtre) que les Français sont prêts à s’adapter au changement, notamment les plus jeunes : mobilité, flexibilité, indépendance sont les mots qui qualifient le travail de demain.

Face à cette transformation, les femmes se déclarent prêtes :

  • à gagner en compétence
  • à se diriger vers les métiers à forte valeur ajoutée qui restent protégés
  • à investir le champ de ceux liés aux technologies numériques

Il faudra se former et s’adapter continuellement, parce que 50% des métiers du futur n’existent pas actuellement et que nous aurons certainement plusieurs vies professionnelles. Pour se former aux compétences numériques, les Moocs (nouvelle fenêtre), les cours en ligne, se multiplient. L’exemple d’un femme, Cécile Dejoux (nouvelle fenêtre), professeure d’université, montre cet engouement pour apprendre : 110 000 personnes on déjà suivi ses formations sur le management et les ressources humaines.

Il faudra travailler en mode start-up (nouvelle fenêtre). C’est un mode de travail collaboratif avec une prise de risques, caractérisé par la flexibilité des horaires, pouvoir travailler chez soi sans compter ses heures, tirer profit de l’essor de l’économie du numérique. L’espace du travail sera aussi transformé. Le bureau sera nomade et hybride. Les espaces d’un genre nouveau fleurissent partout, comme l’explique l’article de Patricia D. sur ce blog.

Dans ce monde du travail en pleine recomposition, les femmes devraient profiter pleinement de ces transformations. Aujourd’hui, nous assistons à une révolution des compétences. Cette révolution des compétences pourrait jouer en faveur des femmes, d’après l’article de Mara Swan de ManpowerGroup du 18/01/2017 (nouvelle fenêtre) :

À l’avenir, ce n’est plus le sexe qui comptera, ce seront les compétences – les femmes auront un accès à l’emploi égal à celui des hommes, bénéficieront de la même représentation  et auront accès aux mêmes opportunités professionnelles à des salaires équivalents.

Publicités

Ces lieux de travail d’un genre nouveau… Les « tiers-lieux collaboratifs »

19 Oct

Un peu partout en France,  fleurissent de nouveaux espaces de travail : des « tiers-lieux » c’est à dire le troisième lieu qui n’est ni le domicile, ni le  lieu de travail…  et où l’innovation et la convivialité ne font qu’un ; des espaces de travail où l’on peut trouver à sa disposition, différentes ressources : équipements, animations et conseils.

tierslieux blog.png

Bref ! Un « tiers-lieu » est un vivier d’idées novatrices dans un espace dédié qui incite les usagers à concevoir et/ou à fabriquer des biens ou des services, individuellement ou en équipes, tout en acquérant des connaissances et développant un véritable réseau de partenaBrcampNuageTourTTLyon.pngires pour :

  • Partager un espace physique de travail à plusieurs
  • Mutualiser les outils
  • Créer
  • Entretenir un réseau professionnel et du lien social

Qui fréquente ces « tiers-lieux collaboratifs » ?

Des profils  très variés, et c’est précisément ce qui fait la richesse de ces tiers-lieux !

La personne à la recherche d’un lieu de travail et de rencontre, celle qui désire se réorienter vers le Web et le graphisme après avoir œuvré dans l’administratif, des jeunes diplômés désireux de monter leur start-up et bien d’autres…presentation-coworking-v1-2

Mais la plupart sont des travailleurs indépendants souvent  porteurs de projets ou encore  des salariés qui « télé-travaillent » pour leur entreprise. On y rencontre aussi , de plus en plus de  demandeurs d’emplois désirant porter un projet d’auto-entrepreneuriat ou bien des petites entreprises qui y sont « hébergées » provisoirement.

A travers les échanges de compétences des uns et des autres, chacun y ressent le sentiment de pouvoir s’exprimer librement et d’inventer son projet de travail et de vie.

Les différents types de tiers-lieux

  • Il y a d’abord les espaces de coworking : ce sont  des lieux proposant des espaces de travail mais aussi des événements – ateliers, séminaires, soirées- qui sont fréquentés essentiellement par des free-lances, des auto-entrepreneurs, voire des chercheurs d’emploi pour y travailler et nouer des liens, des contacts, des idées, rompre l’isolement. La demande est grandissante pour ce type de lieux.coworking-kezako
  • les Work Centers : On y retrouve l’ambiance classique d’un bureau fermé. Ces lieux de travail offrent désormais des formules plus flexibles et s’adaptent à la demande. L’ambiance y est souvent moins stricte qu’au bureau tout en étant efficace et conviviale.
  • les  Télécenters:  C’est la formule privilégiée des salariés qui habitent loin de leur de travail et qui veulent s’éviter des heures de transport ! Le télécentre, c’est un peu le bureau à mi-chemin de l’entreprise et du domicile. Il existe un autre type de  « tiers-lieux collaboratifs » plus axés sur l’innovation technologique où l’on  vient pour trouver les machines-outils nécessaires pour  y « bidouiller »:
  • Les Fablabs : espaces entièrement voués à la technologie, sorte de laboratoires de fabrication dont le but est donc de fournir des outils mutualisés.
  • Les Hackerspaces ou Makerspaces: espaces publics de formation aux pratiques numériques ou points relais pour la consommation collaborative.

 Donc si on récapitule!

Les tiers-lieux collaboratifs permettent de :

  • S’offrir un bureau à un prix raisonnable
  • Mutualiser les moyens : outils et ressources numériques ; outils technologiques : imprimantes 3D, machines spécifiques…
  • Maintenir un lien social : échange, collaboration avec d’autres free-lances sur un projet
  • Mieux dissocier vie professionnelle et vie personnelle : flexibilité et gestion du temps de travail

Alors…  à quoi ressemblera l’entreprise demain?

Le monde professionnel voit ses règles redéfinies par le développement grandissant des technologies de l’information  dans leur quête de compétitivité économique.

Plus que de simples espaces de travail, d’innovation et de socialisation, le mode de fonctionnement de ces tiers-lieux collaboratifs  est en train de bousculer toute l’organisation du travail et du management telle qu’on la connait encore largement aujourd’hui. Ainsi, les entreprises voient  le moyen d’améliorer leur  rendement par une plus grande  flexibilité du temps de travail, de faire des économies par la réduction  de leurs frais d’activité, leurs coûts de transport et d’immobilier… . C’est donc un nouveau type d’environnement professionnel  qui semble se profiler à l’horizon pour les salariés de demain et, déjà quelques designers s’emparent du phénomène en imaginant  espace et mobilier de travail du futur .  Mais au delà d’un design adapté, encore faudra-t-il  que cette nouvelle approche du travail entraîne de nouvelles modalités concernant la protection du travailleur indépendant. Il s’agit  alors pour  les pouvoirs publics de prendre en compte  les statuts existants  pour mieux les adapter à cette évolution en instaurant un  statut intermédiaire entre salariat et travail indépendant traditionnel ou mieux encore en créant un tout nouveau  statut qui continuerait à garantir la sécurité du travailleur à distance en terme de protection salariale et sociale : bien-être au travail, droits du salarié : assurance santé, protection contre le chômage, congés payés  etc…

En attendant, si vous avez envie de tester ….

….. cette nouvelle façon de travailler,  loin de la routine  « métro, boulot, dodo » ou  si vous n’avez pas encore oser  franchir le seuil d’un de ces  espaces collaboratifs, renseignez-vous pour connaitre où se trouve celui qui est situé le plus proche de votre domicile sur le site de Néo-Nomade  ou celui de Copass qui recensent une très grande majorité des espaces de coworking dans le monde entier.

Cinq conseils avisés pour bien réussir sa rentrée…

7 Sep

imagesNM9HBPQ9

 

Hé oui les vacances d’été sont finies. Vous rentrez reposés, détendus alors pour faire en sorte que le retour au travail se fasse en douceur, voici quelques conseils à mettre en pratique.

Éviter le blues de la rentrée

La reprise du travail après les congés d’été est souvent difficile : on retrouve la routine, les heures passées dans les transports…  Tout cela s’accompagne souvent d’un petit coup de blues qui porte même un nom : le back to work blues.

« La rentrée professionnelle est une période de transition. On passe d’un état de grande liberté à un environnement de grande contrainte. Une période d’ajustement est donc nécessaire pour changer ses habitudes. » comme l’explique Patrick Amar, psychologue et coach de dirigeants sur le site psychologies.com.

Minimiser le stress de la rentrée

Qui dit rentrée, dit souvent rythme effréné. Les mails et les dossiers à traiter, les réunions à venir… Cette effervescence contraste avec le farniente bien agréable des vacances. Ce qui peut s’avérer être une source importante de stress et d’anxiété.

« Tout n’est pas essentiel, prévient Patrick Amar. Il faut trier ce qui est urgent et important de ce qui l’est moins, ou pas du tout. » Le mot d’ordre pour combattre la pression ? Hiérarchiser. Les tâches, les priorités… « Etablir un rétroplanning peut être aidant : on fait une liste de ce qu’on doit avoir fini pour le milieu, puis pour la fin du mois… ».

 

Se réadapter au rythme du travail

L’une des difficultés de la rentrée, c’est de se remettre dans une temporalité contrainte : avec des horaires, un rythme à reprendre, une routine à accepter. L’autre changement, c’est que vous n’êtes plus dehors, mais dans un bureau enfermé toute la journée (en tout cas pour beaucoup).

Prolonger les plaisirs des congés

Prendre un verre en terrasse, prendre le temps de partager des moments du quotidien, en couple ou en famille, se rendre au travail à pied (quand cela vous est possible)… La rentrée ne signifie pas non plus qu’il faut mettre de côté les petits plaisirs que l’on s’est accordé pendant les vacances.

« Il est important de prendre du temps pour soi et de ne pas faire l’impasse sur les moments de détente », commente le psychologue. Surtout la semaine de reprise.

En profiter pour prendre de meilleures habitudes

Eloignez-vous de tout ce qui peut vous parasiter, essayez du moins. Concentrez-vous ainsi sur l’essentiel, ordonnez les priorités afin d’être efficace. Pour ce faire, il existe des logiciels de gestion de projet comme celui que propose Planzone, qui permettent une organisation et une hiérarchisation des tâches. Vous gagnerez en productivité.

Quelques ouvrages pour vous aider à mettre en application ces conseils. Vous les retrouverez bien entendu sur La Médiathèque en ligne.

 Et si je prenais mon temps (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)         Les 5 clés pour gérer son temps (Catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)      Bien gérer son temps pour les nuls (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre

Bonne rentrée !

%d blogueurs aiment cette page :