Archive by Author

Ça s’est passé le…5 octobre

5 Oct

Le 5 octobre 1993, Monsieur Jacques Toubon, ministre de la Culture et de la Francophonie, inaugure le Centre des Archives du Monde du Travail (CAMT). Il est installé depuis cette date à Roubaix dans l’ancienne filature Motte-Bossut, emblème de l’industrie textile du XIXè siècle.

Depuis 1993, le CAMT (nouvelle fenêtre) a collecté un millier de fonds d’archives. La bibliothèque conserve plus de 10 000 ouvrages couvrant des périodes et des thématiques variées de l’histoire économique et sociale. Elle rassemble 37 kilomètres d’archives dont les plus anciennes remontent à la révolution industrielle de la machine à vapeur (fin du XVIIIè siècle) et les plus récentes à nos jours. L’ouvrage le plus ancien est daté de 1733. La bibliothèque s’enrichit en permanence de nouveaux titres ou d’ouvrages de collection sur la thématique du monde du travail. Constitués à la fois d’archives publiques ou privées, les fonds abondent de dossiers professionnels du personnel, surtout administratif ou ouvrier. On y trouve de multiples renseignements : mutations, salaires, notes administratives… On peut donc reconstituer la vie de travail d’un individu…

Créées en 1983, les Archives Nationales du Monde du Travail (nouvelle fenêtre) (ANMT) constituent un « service d’archives à compétence nationale » du ministère de la Culture et de la Communication depuis le premier janvier 2007. Elles ont pour mission de conserver, classer et communiquer au public les archives issues d’entreprises, d’associations, de syndicats, d’architectes, et plus généralement les archives provenant des activités économiques et sociales ayant un intérêt historique.

Parmi les archives les plus intéressantes, se trouvent celles des chantiers navals de Dunkerque, des houillères du Nord-Pas-de-Calais, du Crédit coopératif, de la Banque Rothschild, de la Compagnie de Suez, de la CGT (Confédération générale du travail) et de la CFDT (Confédération française démocratique du travail), de la FEN (Fédération de l’Éducation nationale), du CNPF (Conseil national du patronat français) et du SNESUP (Syndicat national de l’enseignement supérieur).

Méconnues du grand public et unique en son genre en France, les ANMT ont permis de sauvegarder près de deux siècles du patrimoine économique et social de la France. Un article de Libération du 3 février 2015 rédigé par Frédérique Roussel en témoigne (nouvelle fenêtre).

En passant

Le langage visuel en entreprise

2 Oct

L’atelier performance Utiliser le langage visuel en entreprise organisé mardi 03 octobre 2017 dans les salons Anatole-France à Levallois, propose à toute personne, dirigeants, managers, collaborateurs, cadres, de s’initier à la prise de notes visuelles et de dynamiser ses réunions d’équipe.

Utiliser le langage visuel en entreprise

Animé par Marion Caron, consultante en facilitation visuelle, spécialiste des outils visuels et imagés, cet atelier permettra de découvrir un nouvel instrument d’efficacité professionnelle et d’améliorer la qualité de sa communication.

Retrouvez ces ouvrages sur le sujet à consulter en ligne sur le site de La Médiathèque :

Initiation au sketchnote       Les outils de communication écrite et visuelle

C’est quoi l’entrepreneuriat social ?

21 Sep

Face aux changements actuels du monde du travail et de la société, de nouveaux modèles d’entreprises voient le jour. Plaçant l’efficacité économique et l’innovation au service des communautés et de l’intérêt général, l’entrepreneuriat social est un de ces nouveaux modèles.

Les entreprises sociales ont pour mission d’apporter des solutions collectives et innovantes aux problèmes sociaux. Elles ont la volonté de construire ensemble le monde de demain, un monde plus solidaire soucieux de respecter l’environnement. L’entrepreneur social (nouvelle fenêtre) constate souvent qu’il y a une urgence à agir et à promouvoir l’économie circulaire, des comportements plus responsables, de promouvoir l’efficacité économique au service de l’intérêt général.

  • L’entreprise sociale va avoir pour objectif de répondre à des besoins sociaux et environnementaux dans différents secteurs. En voici quelques exemples : accès aux soins et à la santé, accès à l’énergie, limitation du gaspillage, lutte contre le chômage, le vieillissement de la population, lutte contre l’exclusion, modes de consommation sains et durables, qualité des emplois…
  • L’entreprise sociale a un projet économique viable qui tient la route. Elle doit produire de la valeur, dégager des excédents et se développer sur le plan économique favorablement.
  • L’entreprise sociale s’engage à garantir une répartition équitable des excédents, en donnant la priorité au développement du projet d’entreprise.
  • L’entreprise sociale vise à mobiliser les citoyens, créer du lien, agir pour un projet social, favoriser l’action citoyenne. L’entrepreneuriat social (nouvelle fenêtre) est moteur de la mobilisation citoyenne. Être un entrepreneur social, c’est également être citoyen du monde.

Exemples d’entreprises sociales :

  • Fermes d’avenir (nouvelle fenêtre) : l’association Fermes d’avenir agit sur les territoires pour proposer des nouveaux modèles de fermes, inspirés de la permaculture. Le premier projet de recherche de l’association est la mise en place d’une micro ferme expérimentale en 2014 en Touraine : la ferme de La Boudaisière.
  • Ecopup (nouvelle fenêtre) : l’entreprise Ecopup agit pour la préservation de l’environnement par des gestes simples en proposant des verres réutilisables. L’objectif est de passer d’un bien jetable à un bien durable.

Longtemps considéré comme participant à une économie en dehors du système, l’entreprise sociale s’impose partout dans le monde comme une des réponses nouvelles aux défis que doivent résoudre les villes. Les entrepreneurs sociaux sont devenus des acteurs incontournables de la vie économique locale. Le Baromètre de l’Entrepreneuriat Social (nouvelle fenêtre) présente les enjeux clés et les tendances de ce secteur en France et à l’étranger.

Sites utiles :

Ashoka (nouvelle fenêtre) : association qui soutient l’innovation sociale en identifiant et en accompagnant les solutions entrepreneuriales les plus innovantes.

Mouves (nouvelle fenêtre) : mouvement des entrepreneurs sociaux

Avise (nouvelle fenêtre) : portail du développement de l’économie sociale et solidaire

Pour en savoir plus :

 

C’est dans cet esprit de changement et de sensibilisation des citoyens qui auront à cœur de transformer positivement la société dans laquelle ils vivent, que La Médiathèque de Levallois vous invite à la projection du film de Judith Grumbach Une idée folle  le 24 septembre 2017 à 15h, suivi d’un débat en présence de la réalisatrice. Une idée folle pose la question du rôle de l’école au XXIème siècle. Retrouvez l’article du blog Cin’Eiffel présentant le film.