Tag Archives: Entrepreneur

La franchise : une formule pour créer son entreprise

14 Mar

Du 17 au 20 mars 2019 se tiendra Franchise Expo Paris à la Porte de Versailles, le plus grand salon international de la franchise. Il accueillera des exposants et des visiteurs de plus de 90 pays.

Devenir son propre patron en limitant la prise de risque, intégrer un réseau, bénéficier de la notoriété d’une enseigne : la franchise séduit des milliers d’entrepreneurs. En 2018, on compte 2004 réseaux de franchise, 75 193 points de vente, un CA de 62 milliards d’euros, 700 000 salariés. 70% des franchisés sont des salariés en reconversion professionnelle.

Qu’est-ce que la franchise ?

La franchise (nouvelle fenêtre) est un mode moderne de développement du commerce sous enseigne (nouvelle fenêtre) qui s’est diffusé en France et un peu partout dans le monde depuis plus de 10 ans. Devenir franchisé, c’est créer son entreprise, devenir un entrepreneur indépendant, mais pas tout seul. C’est une forme d’entrepreneuriat.

« La franchise est une relation contractuelle passée entre des entrepreneurs – le franchiseur et les franchisés (rôle et obligations du franchiseur et du franchisé (nouvelle fenêtre)) – dans le but de commercialiser des produits et/ou des services sous une même enseigne ou marque, avec un objectif de gain réciproque ». (La franchise : le guide complet 2018 – p.24) (nouvelle fenêtre).

Ceux qui font le choix de la franchise connaissent un changement de vie professionnelle et privée et ce bouleversement n’est pas sans obstacles. Il est important de bien connaitre les différentes étapes pour devenir franchisé :

  • Savoir si l’on est fait pour ce fonctionnement de travail
  • Choisir l’enseigne qui correspond à son projet ; rencontrer le franchiseur et son équipe
  • Construire son projet, sa candidature
  • Trouver les financements
  • Chercher un local
  • Apprendre un nouveau métier ; se former
  • Comprendre et respecter le contrat de franchise

Les principales caractéristiques de la franchise :

  1. Les signes de ralliement de la clientèle : marque et enseigne sont à la disposition du franchisé
  2. Le savoir-faire : il est transmis par le franchiseur au franchisé, et il en contrôle l’application et le respect.
  3. L’assistance technique et commerciale : accompagnement au montage du projet, à l’ouverture du point de vente et durant la durée du contrat.

Les avantages pour le franchisé : permet de devenir indépendant tout en bénéficiant de la force d’un réseau et de la notoriété d’une marque ou d’une enseigne déjà installée.

Les inconvénients pour le franchisé : investissement de départ est plus important ; accepter les règles imposées par le franchiseur et être rentable ; un franchisé est un chef d’entreprise : il ne devra pas compter ses heures !

Les 5 secteurs les plus importants en nombre d’enseignes sont :

  • Équipement de la personne (378)
  • Services aux personnes (217)
  • Restauration rapide (223)
  • Secteur alimentaire (196)
  • Commerces divers (195)

Au salon Franchise Expo Paris (nouvelle fenêtre), 90 secteurs d’activité seront représentés : auto, bâtiment, beauté, commerce alimentaire, décoration, hôtellerie et restauration, immobilier, super et hypermarchés, mode, services aux particuliers et aux entreprises… Organisé par la FFF, Fédération Française de la Franchise (nouvelle fenêtre), le salon permet de rencontrer des investisseurs, des partenaires, des entrepreneurs, d’assister à des conférences et des ateliers gratuits pour vous accompagner dans votre projet. Plus de 100 conférences et ateliers, répartis en 6 thématiques :

  • Devenir franchisé
  • Financer son projet
  • Franchise et commerce en centre-ville
  • Devenir franchiseur
  • Le développement à l’international
  • Créer son entreprise

Témoignage en vidéo de Cécile Font, franchisée au sein du réseau de conseillers d’orientation Tonavenir.net : Je suis devenue franchisée site StudyramaPro

Pour en savoir plus :

IREF, Fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise (nouvelle fenêtre).

Choisir sa franchise (nouvelle fenêtre).

Le guide du créateur d’entreprise en franchise, FFF(nouvelle fenêtre). Guide à télécharger.

À La Médiathèque :

Franchise le guide complet 2018Franchise et partenariatSe faire connaitre grâce aux médias sociaux

 

Publicités

Femmes dirigeantes et plafond de verre

4 Mar

En France, très peu de femmes dirigent les grandes entreprises. En 2017, elles représentent 14% des dirigeants de société de plus de 10 salariés. Sur les 600 plus grandes entreprises européennes, 60 sont dirigées par des femmes. Les femmes ont-elles peur de prendre des risques ? Manquent-elles de confiance en elles ? Pourquoi parle-t-on de plafond de verre ?

Majoritairement plus diplômées que les hommes (72 % des femmes sont de niveau bac + 5 à doctorat et MBA (nouvelle fenêtre), contre 62 % en moyenne pour les hommes), les femmes accèdent moins facilement a de grandes responsabilités dans l’entreprise , occupant 17% des postes de direction. Elles sont bloquées par le fameux « plafond de verre ». Le plafond de verre constitue une entrave, un obstacle dans l’évolution de carrière, une réalité du quotidien dans la vie professionnelle des femmes.

  • Qu’est-ce-que le plafond de verre ?

« Le plafond de verre (glass ceiling) est une expression apparue aux États-Unis à la fin des années 1970 pour désigner l’ensemble des obstacles que rencontrent les femmes pour accéder à des postes élevés  dans les hiérarchies professionnelles : tout se passe comme si un plafond invisible empêchait les femmes de grimper les échelons » (article de Catherine Halpern Peux-t-on en finir avec le plafond de verre ? Sciences Humaines (nouvelle fenêtre))

Malgré de nombreuses lois sur l’égalité professionnelle des hommes et des femmes, et sur la parité, le plafond de verre est toujours un obstacle. Depuis quelques années, l’entrepreneuriat se féminise. Mais en matière d’égalité hommes-femmes, la France fait état d’un retard par rapport aux pays voisins européens. La lutte contre les préjugés est toujours d’actualité et une révolution des mentalités semble nécessaire pour briser le plafond de verre.

Pour faire face aux difficultés rencontrées par les femmes pour obtenir un financement dans leur création d’entreprise, le gouvernement  leur propose une aide spécifique. Femmes entrepreneurs, quelles aides pour vous accompagner ? (nouvelle fenêtre).

Depuis quelques années, les femmes multiplient les initiatives de connexion, d’échanges, d’accompagnement. Les réseaux de femmes augmentent. Ils ont plusieurs objectifs :

  • Partage de connaissances
  • Aide juridique, conseils métiers et carrières
  • Aide à développer une activité par la rencontre de partenaires ou clients
  • Accompagnement dans son rôle d’entrepreneur pour décrypter certains codes de l’entreprise

Pourquoi et comment les réseaux de femmes peuvent booster votre carrière article de Laure Croiset paru dans la revue Challenges (nouvelle fenêtre).

 

La ville de Levallois organise une journée intitulée Journée expérentiELLE : dirigeantes en réseaux vendredi 15 mars 2019 de 8h30 à 18h (nouvelle fenêtre). Destinées aux femmes dirigeantes, cette journée permettra d’échanger son expérience tout en bénéficiant de celle des autres. Témoignages, rencontres, conférences sont au programme, mettant en lumière des personnalités qui ont su briser le plafond de verre.

 

Des ouvrages à retrouver à La Médiathèque :

500 réseaux de femmesEntreprendre au femininEn avant toutes : les femmes, le travail, le pouvoirrBrisez le plafond de verre

Le statut national d’étudiant-entrepreneur (SNEE): concilier études et projet de création ou de reprise d’entreprise

7 Juin

Instauré en 2014, le statut national étudiant-entrepreneur est ouvert aux étudiants et aux jeunes diplômés désireux de concrétiser un projet entrepreneurial.

logo statut

Ce statut est une des 4 mesures mises en place dans le cadre du Plan d’action en faveur de l’entrepreneuriat étudiant (nouvelle fenêtre) par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour promouvoir l’esprit d’entreprendre chez les jeunes, afin que tout étudiant qui le souhaite puisse avoir la possibilité de construire au sein de son établissement le parcours qui le conduira à la réalisation de son projet entrepreneurial.

bandeau_copie_0

Un statut mal connu mais pourtant privilégié

39% des étudiants n’en ont jamais entendu parler, mais 90% de ceux qui le connaissent ont un avis favorable.

Ce statut s’accompagne d’un cadre rassurant, le dispositif PEPITE : Pôle étudiant pour l’innovation le transfert et l’entrepreneuriat (nouvelle fenêtre).

Conçu pour 1299_20170406_pepite2faciliter le passage à l’acte d’entreprendre d’un étudiant, son principal objectif est de mettre en réseau les établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs) avec les acteurs économiques et les réseaux associatifs pour développer l’entrepreneuriat chez les jeunes.

Accès au statut : garder les bénéfices du statut étudiant

Les conditions :

  1. Être âgé de moins de 28 ans pour continuer à bénéficier de la protection sociale étudiante. Cependant un étudiant de plus de 28 ans peut aussi postuler. Ce statut peut donc s’acquérir soit pendant les études, soit lorsque l’étudiant est déjà diplômé.
  2. Être titulaire d’un baccalauréat ou l’équivalence en niveau
  3. Être porteur d’un projet entrepreneurial au regard de la réalité économique
  4. Posséder la motivation et les qualités nécessaires à ce type de projet

Si vous êtes étudiant, à tout moment dans votre cursus vous pouvez donc demander ce statut. Des « comités d’engagement » se tiennent en général 2 fois par an pendant l’année universitaire pour examiner les dossiers de candidature.

Modalités d’inscription

  1. Prendre contact avec son Pépite (nouvelle fenêtre) qui fournira dans un premier temps les informations nécessaires sur les étapes d’un projet de création d’entreprise ou tout autre projet entrepreneurial (reprise d’entreprise, création d’activité sous forme associative, etc.) et qui présentera le dossier de demande de candidature pour le statut national d’étudiant-entrepreneur.
  2. S’inscrire en ligne (nouvelle fenêtre) La procédure consiste à saisir des informations en ligne, dans un formulaire sécurisé. Suite à la réception de votre dossier de candidature, vous serez informé (e) de la date de votre passage devant un jury.

Les avantages liés au statut

Si vous êtes étudiant, le statut vous permet de rendre compatible études et projet d’entrepreneuriat grâce à des aménagements d’emploi du temps, des crédits ECTS (nouvelle fenêtre) et la possibilité de remplacer votre stage par le travail sur votre projet. Vous pourrez également bénéficier :

  • D’un accompagnement individualisé par 2 tuteurs : un enseignant et un praticien du réseau Pépite (entrepreneur, chargé de mission de structures d’accompagnement ou de financement, notamment dans le cadre du diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur).
  • D’une meilleure visibilité et crédibilité auprès des milieux sociaux économiques, notamment auprès des banquiers, fournisseurs et clients.
  • D’un accès à des espaces de coworking au sein du Pépite ou chez l’un de ses partenaires afin de favoriser la mise en réseau des étudiants-entrepreneurs.
  • D’une aide à la recherche de financement.
  • De la possibilité de signer un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE).

Si vous êtes jeune diplômé, vous pourrez conserver ou retrouver votre statut étudiant et les avantages qui y sont liés comme la couverture sociale étudiante, les tarifs réduits et la prolongation des bourses sur critères sociaux. Vous pourrez également bénéficier d’une formation diplômante à l’entrepreneuriat et à la gestion : le D2E, diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur (nouvelle fenêtre).

image_-_statut_etudiant-entrepreneur

%d blogueurs aiment cette page :