Les contrats aidés sont-ils inefficaces contre le chômage?

4 Sep

Mis en place il y a près de 30 ans, les contrats aidés (nouvelle fenêtre) regroupent plusieurs types de contrats destinés à accompagner les chômeurs dans leur retour à la vie professionnelle : formations en alternance, métiers d’avenir ou encore contrats uniques d’insertion (CUI). Ils consistent à diminuer « les coûts d’embauche ou de formation de certains salariés pour les employeurs ». Le budget 2017 voté lors du quinquennat précédent prévoyait la création de 280.000 contrats aidés, cette année il représente 2,4 milliards d’euros. Un budget conséquent pour l’État et une mesure jugée inefficace par la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Est-ce que cela signifie la fin des contrats aidés ? Qu’en est-il vraiment ?

Après les aides au logement et les dotations aux collectivités territoriales, le gouvernement s’attaque aux emplois aidés. Interrogée au début du mois d’août à l’Assemblée nationale sur le devenir de ces contrats financés en partie par l’État pour favoriser l’insertion professionnelle, Muriel Pénicaud les a jugés « coûteux » et « pas efficaces dans la lutte contre le chômage ». La réduction massive du nombre de contrats aidés par le gouvernement pourrait mettre en difficulté les communes et les associations pour la rentrée scolaire. Sans l’aide de l’État, ces emplois deviendraient difficilement finançables. Ces contrats à destination des moins de 26 ans et des demandeurs d’emploi sont financés entre 65 et 75 % par l’État et permettent aux collectivités locales de pourvoir des postes dans les fonctions périscolaires ou dans le domaine social ou encore la dépendance.

La diminution des contrats aidés décidée par le gouvernement est « une décision inacceptable et surtout intenable tant elle va dégrader la cohésion nationale », a estimé le Parti Socialiste dans un communiqué du 22 août dernier sur le site Lepoint.fr. (nouvelle fenêtre). Cette décision est « un nouveau coup dur pour les collectivités locales qui font traditionnellement appel aux emplois aidés pour remplir certaines missions de service public », explique le parti.

À La Réunion, où la rentrée scolaire a dû être repoussée dans plusieurs communes prises de court (faute du financement permettant le recrutement de personnel parascolaire), la colère des maires s’est manifestée le 8 août avant qu’ils ne soient reçus par le préfet qui leur a promis 1.800 emplois aidés d’urgence. « L’emploi aidé à La Réunion n’est pas de l’assistanat, mais correspond bien à de vrais postes de services », a déclaré mercredi dernier Jean-Hugues Ratenon député France Insoumise (FI) de la Réunion à l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre Édouard Philippe s’est quant à lui exprimé dans une interview sur BFMTV le jeudi 24 août sur les contrats aidés (nouvelle fenêtre), réévaluant à 320 000 le nombre de contrats aidés pour 2017. Mais il a laissé entendre que le tour de vis serait beaucoup plus fort en 2018, tout en assurant que le gouvernement ferait « en sorte que l’utilisation des contrats aidés dans l’éducation nationale et les outre-mer soit préservée ».

Le gouvernement a finalement consenti à accorder une nouvelle rallonge de contrats aidés, portant l’enveloppe à 310 000 signatures ou renouvellements en 2017, selon une instruction adressée par le ministère du Travail aux préfets le 18 août dernier. Cette rallonge s’inscrit néanmoins « dans un contexte de réduction des volumes de contrats aidés (nouvelle fenêtre) », note la DGEFP (Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :