Les In(di)visibles…une exposition sur les éboueurs

5 Juin

JPEG

Depuis le 23 mai et jusqu’ au 17 Juin 2017, vous pouvez visiter l’exposition photo de Florent Quint (nouvelle fenêtre)  Les In(di)visibles, à la Mairie du 9ème arrondissement de Paris, avec le soutien de la commission nationale française de l’Unesco.

Le jeune photographe de 28 ans a eu un jour l’envie de mettre les éboueurs à l’honneur, alors qu’il était derrière un camion poubelle en scooter, et que les  éboueurs sont descendus de leur véhicule pour aider un automobiliste en panne. Face à cet acte de solidarité, il a voulu mettre en avant ces gestes d’empathie, quand à ce moment là, juste après les attentats de novembre 2015, l’atmosphère était lourde : « on était plongés dans des discours négatifs contre la communauté musulmane, qui était toujours ciblée. Et là, devant moi, j’avais une belle métaphore du vivre-ensemble et de la solidarité. »

Florent Quint a alors suivi ces travailleurs de l’ombre pendant plusieurs mois, a appris à les connaître. Montrant leur travail difficile mais pourtant crucial dans une grande ville, où ils ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur, et supportent beaucoup d’ incivilités à travers le mépris et les insultes.

Expo Indivisibles

La plupart des agents ont confié à Florent Quint qu’ils avaient choisi ce travail parce qu’ils en avaient assez des missions intérimaires, ou d’être victimes de discrimination. Avec cet emploi, ils obtiennent une stabilité et gagnent un peu plus du smic. Certains éboueurs ont refusé de prendre part au reportage car ils ont honte de faire ce métier, quant aux autres ils assument parfaitement, reconnaissant qu’ils n’aiment pas certaines tâches, mais que c’est une routine pour eux. À travers cette exposition au titre très évocateur, il a voulu tordre le cou aux idées reçues sur ces travailleurs, qui ont une vie comme nous, mariés ou pas, avec des enfants, des familles, des occupations et des engagements.

Les éboueurs du 9ème arrondissement qui font ce travail difficile, avec des horaires décalés, véhiculant une image pas toujours positive par le reste de la population, ont connu leur moment de gloire : « La mairie du IXe les a invités au vernissage, ils étaient vraiment contents. Pour une fois, quelqu’un les mettait à l’honneur, ils n’étaient plus dans la rue. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :