Ça s’est passé le… 22 avril 1966

22 Avr

22 avril 1966 : alliance du

Losange et du Lion

900_600_8d45d619f374c2b637ac5c01.jpg

Pour la première fois en France, deux constructeurs automobiles annoncent leur association. Un accord inédit dans l’histoire de l’automobile tricolore entre deux constructeurs de statut différent : l’entreprise nationale Renault (nouvelle fenêtre) et la société anonyme Peugeot SA (nouvelle fenêtre).

Acheter, fabriquer et étudier en commun

Cet accord, fondé sur une confiance mutuelle, repose sur une politique commune dans les domaines de la recherche, des investissements afin de minimiser les coûts en matière d’achat de pièces et de développement. En revanche, il n’implique aucun engagement financier ni quelconque modification des réseaux de distribution.

Les premières collaborations

  • Ouverture de sites de recherche en matière de sécurité et de pollution pour la mise au point des futurs modèles des deux marques : pour Peugeot, le site de Belchamp (nouvelle fenêtre) dans le Doubs et pour Renault, plusieurs infrastructures situées au centre d’essai de Lardy (nouvelle fenêtre) dans l’Essonne ainsi qu’un centre d’essai « grand froid » situé en Scandinavie.
  • 1969 : création d’une plateforme technique commune à Drouvin dans le Pas-de-Calais : l’usine La Française de mécanique (nouvelle fenêtre) est essentiell104ement destinée à produire des moteurs, boîtes de vitesses, trains roulants communs.
  • 1972 : tous les moyens d’usinage et d’assemblage sont en place pour donner naissance au premier moteur de l’histoire de Française de Mécanique : le moteur X, commun à Peugeot et Renault qui équipera, entre autres, la 104 et la R14.

R14_Poire

 

Très vite, les deux constructeurs songent ensuite à produire de grosses cylindrées.   Un accord de  collaboration est alors signé avec Volvo (nouvelle fenêtre) pour l’étude et la production en commun de moteurs essence.

  • 1974 : lancement du moteur V6, commun à Peugeot, Renault et Volvo. Avec 2 664 cm3 de cylindrée, c’est le premier moteur V6 tout en aluminium coulé sous pression, réalisé en France.

2013 : fin de l’association

Dès la première année d’existence, cette association historique aura permis aux deux entreprises de renforcer leur position tant en France qu’à l’étranger. 1 136 000 véhicules seront fabriqués dès 1966 soit plus de 56% de la totalité de la production française. L’association Renault Peugeot occupe alors le 3ème rang des producteurs européens.

Quarante ans plus tard, le 26 novembre 2013, les deux constructeurs  annoncent la fin de plus de quarante ans de collaboration en France.

PSA rachètera la participation de 50% détenue par Renault dans l’usine de moteurs de Douvrin et Renault rachètera les 20% détenus par PSA dans l’usine de boîtes de vitesses de Ruitz (Société de transmissions automatiques, STA).

1027000966auto-journal-l-n-19-du-01-11-1978-renault-14-ts-horizon-gls-opel-ascona-diesel-et-peugeot-104-s-1009261886_ML

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :