Ça s’est passé un… 11 février

11 Fév

Le 11 février 1950, les Français découvrent le salaire minimum. Il impose le principe d’une rémunération minimale en dessous de laquelle aucun salarié ne peut être payé. Déterminé en fonction du budget type d’un ménage, le SMIG permet aussi de garantir un pouvoir d’achat minimum aux ménages les plus modestes.

C’est avec la loi du 11 février 1950 sur les conventions collectives (nouvelle fenêtre) qu’apparait en France un salaire minimum : le Smig, ou salaire minimum interprofessionnel garanti. Le premier salaire horaire minimum s’élève à 64 francs pour la province et 78 francs pour la région parisienne. A partir de 1952, le SMIG sera indexé sur les prix. Et sera remplacé le 21 janvier 1970 par le SMIC (Salaire minimum interprofessionnel de croissance), fondé sur l’inflation et l’évolution du pouvoir d’achat. L’article d’ Alternatives économiques de Gérard Vindt du 01/09/2014, 1950 : création du revenu minimum (nouvelle fenêtre), retrace l’histoire du Smig au Smic.

Graphique sur le Smig ou Smic mensuel net, en % du salaire net moyen, pour un temps plein

Depuis sa création, le nombre de salariés payés au Smic n’a cessé d’augmenter jusqu’à concerner en 2010 un salarié sur dix, soit environ 2,6 millions de personnes. En 2010, la valeur horaire du Smic est de 8,86 euros, soit 1343,77 euros brut pour un temps plein. Depuis quatre ans, le salaire minimum n’a reçu aucun coup de pouce de l’État, n’étant revalorisé que du minimum légal.

Un extrait en images de l’histoire du SMIC en France sur le site de l’Ina.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :