Vos soft skills : un atout recherché par tous les recruteurs

11 Jan

life-548690_1280

Vous êtes à la recherche d’un emploi, d’un stage ou d’une formation ? Le moment est alors venu d’envoyer votre CV sur de multiples réseaux, des cvthèques …

Attention ! Ces dernières de plus en plus exigeantes portent un intérêt tout particulier aux soft skills (compétences douces, savoir-être), pour différencier les candidats.

Définition :

Les soft skills sont les compétences « douces » que chacun d’entre nous possède. Il s’agit de traits de caractère et d’intérêts que nous possédons naturellement. À celles-ci s’opposent les hard skills, les compétences acquises lors du parcours universitaire ou professionnel, validées le plus souvent par un diplôme.

Pourquoi  cet intérêt des soft skills pour les recruteurs ?

Quand un recruteur reçoit de multiples CV de candidats pour une même offre d’emploi, la première chose qu’il va regarder est leur expérience professionnelle, leur formation ainsi que leur parcours (les hard skills). Il porte désormais toute son attention sur les petits plus qui font  la différence et permettent de départager deux candidats à compétences équivalentes.

Quel intérêt à mettre en avant ses soft skills ?

À  l’heure où la robotisation des tâches prend une ampleur phénoménale, les compétences techniques ne suffisent plus face à l’automatisation qui peut prendre en charge de plus en plus de tâches.

Pensée critique, résolution de problèmes, créativité, savoir-être sont les meilleurs remparts face aux profondes mutations qui se profilent à l’horizon : les qualités humaines feront la différence !

La preuve, cette étude menée dans 15 pays  par le World Economic Forum qui identifie les 10 compétences qui seront les plus recherchées lors du recrutement des jeunes diplômés en 2020 : les soft skills sont en tête du classement.

Etude menée par le le World Economic Forum

Etude menée par le le World Economic Forum

Plus le candidat sera « adaptable », « optimiste », « créatif » ou « doté d’un esprit d’équipe », plus il séduira le recruteur.

Peut-on « apprendre » le savoir-être ?

Contrairement aux pays anglo-saxons où les compétences douces sont valorisées depuis de nombreuses années, la France commence tout juste à s’y intéresser et tout doucement à les inscrire dans les cursus universitaires. Ainsi les universités de Paris-Dauphine et d’Avignon ont mis en place des « enseignements d’ouverture » obligatoires pour les étudiants de premier cycle.

Plus largement, c’est par la pratique au sein d’une entreprise par exemple que vous pourrez évaluer et développer votre sens de l’initiative, de la créativité, votre facilité à communiquer et à vous adapter. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous : stages en entreprises, échanges Erasmus, activités au sein d’association, jobs « alimentaires » ou saisonniers. Autant d’expériences qui vous permettront de développer vos « compétences douces » et d’optimiser au maximum vos atouts.

Empruntez à La Médiathèque :

1000-tests-psychotechniques-et-dintelligence      reussir-les-tests-de-selection      les-tests-psychotechniques-sentrainer

Testez Talentoday, un questionnaire psychométrique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :