Ça s’est passé le… 7 janvier

7 Jan

 

travailleurs-sans-papiers-regularisation-262x300

Régularisation des travailleurs sans-papiers

En 2007, le nombre de travailleurs sans-papiers en France est estimé entre 200 000 et 400 000. Suite à la loi Hortefeux du 20 novembre 2007 sur l’immigration, le député (UMP) Frédéric Lefebvre, propose un amendement qui permet la régularisation par le travail. La circulaire d’application de cette fameuse loi paraît le 7 janvier 2008 et va susciter la polémique chez les syndicats ainsi que les associations pour la Défense des Droits de l’Homme.

En effet, selon la circulaire gouvernementale, deux conditions sont requises pour pouvoir prétendre à une régularisation par le travail :
La première : le demandeur étranger doit disposer d’une promesse d’embauche dans l’une des 30 professions hautement qualifiées (spécifiées selon les régions), ouvertes aux ressortissants des pays non membres de l’Union Européenne (UE). Sauf que la loi Hortefeux ne le prévoyait pas à l’origine.
La seconde : le travailleur étranger doit apporter la preuve d’un engagement ferme de son employeur. Il peut s’agir d’une embauche formelle ou d’une promesse d’embauche en CDI ou en CDD si celui-ci a une durée supérieure à un an.

Manifestation de travailleurs sans-papiers en avril 2008

Une vague de grèves va faire suite à cette circulaire très contestée avec occupation des lieux de travail (restaurants, sociétés de nettoyage,…). L’objectif des organisateurs des manifestations qui vont se succéder, n’est plus seulement d’obtenir la régularisation des grévistes : ils veulent avoir un nouveau texte de loi doté de critères clairs, applicables de manière uniforme dans toutes les préfectures, et qui remplace la circulaire de janvier 2008 jugée trop floue.
Plus de 6000 travailleurs en situation irrégulière ont manifesté pour défendre leurs droits et plus de 2000 entreprises étaient concernées. Cette vague de grèves a concouru à la reconnaissance de ces travailleurs en tant que salariés légitimés à faire valoir le droit du travail.

« On bosse ici, on reste ici! », Pierre Barron Ed. La Découverte

Voici un court-métrage qui a été réalisé par le Collectif des cinéastes en mars 2010 et projeté dans plus de 400 salles de France:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :