Le monde du travail et ses drôles expressions (4)

2 Nov

1 – Aller au charbon

femme_au_wagonnet

Une expression suffisamment  imagée pour que sa signification coule de source !

Et nous voici en déduire que cet idiotisme remonte tout droit de la mine…

Or cette expression n’a pas été inventée par les mineurs !

On comprend bien là, que la métaphore fait référence à une tâche pénible, voire harassante, que seule justifie l’obligation de nourrir sa famille.

Elle est apparue en réalité dans le milieu de la prostitution dans les  années 1930 où elle signifiait « exercer un métier régulier et honnête » pour les prostituées et leurs souteneurs.

Elle a été ensuite reprise dans le milieu des truands, aller au charbon, signifiant alors « exercer un métier honnête » pour être ensuite utilisée dans le milieu du théâtre pour dire « se dépenser intensivement sur scène ».

Cela fait juste une trentaine d’année que  cette expression est apparue dans le langage courant dans le sens d’aller faire quelque chose  de désagréable ou bien de se dépenser sans compter pour faire aboutir un travail.

2 – Avoir du pain sur la planche

pain-sur-la-planche2

Selon le Littré, « avoir du pain (cuit) sur la planche » signifie que l’on a fait son travail et que l’on peut se reposer.

Aujourd’hui l’expression a complètement changé de sens puisqu’elle signifie avoir beaucoup de travail devant soi et de se mettre à l’œuvre sans attendre.

La définition du Littré fait référence au pain que l’on cuisait, tout au plus une fois par semaine, et qui était conservé sur une planche. La planche remplie, il était moins nécessaire de travailler pour s’en procurer. En revanche, pour la regarnir il fallait à nouveau travailler !

Ici le pain prenait le sens de salaire, de travail.

Deux explications possibles pour justifier l’évolution de sa signification :

  • Avec le développement des boulangeries et le changement des recettes de pain qui se conserve moins longtemps, l’expression signifie au début du XXème siècle « avoir du travail en réserve », le boulanger ayant de nombreux petits pains à faire cuire sur sa planche à pain.
  • Selon Claude Duneton, « la planche au pain » désignait à la fois le tribunal (allusion à sa position élevée comme la planche fixée au plafond où était conservé le pain) et le pain des condamnés qui était fourni gratuitement par l’État, donc le roi, d’où l’expression « manger le pain du roi » (être en prison ou aux galères).

C’est la combinaison de ces deux expressions qui aurait donné le sens de « beaucoup de travail à faire », à l’image des corvées des travaux forcés des condamnés.

C’est sur ces deux locutions très imagées que nous terminons notre petit tour du monde du travail et ses drôles expressions !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :