Le monde du travail et ses drôles expressions (2)

26 Oct

Aujourd’hui nous vous présentons deux autres expressions concernant le travail. Les voici :

  1. Travailler pour le roi de Prusse                    

FPar Anton Graff — Originally uploaded to de.wikipedia (All user names refer to de.wikipedia):Domaine public,

Frédéric II de Prusse, par Anton Graff —

Plusieurs versions existent quant à l’origine de cette expression. Elles tournent toutes autour de la pingrerie du roi de Prusse,  Frédéric II (dit le Grand).

La première serait liée au fait que les soldes payées aux mercenaires du royaume de Prusse au début du XVIIIe siècle étaient dérisoires, il payait également fort mal ses soldats et les ouvriers.

Mais il paraît que Voltaire y est aussi pour quelque chose. En effet, ayant trouvé refuge auprès de ce souverain en 1750, il aurait tenu compagnie au roi qui adorait les esprits éclairés et se serait fâché avec lui suite à des affaires louches auxquelles le philosophe se serait livré. Voltaire, piqué au vif par ce rejet, a largement fait circuler cette expression considérant qu’il avait consacré du temps et de l’argent au roi de Prusse. Il lui a donc fait payer son ingratitude par ce pied de nez.

On dit aussi, que Frédéric souhaitant annexer la Silésie (territoire entre la Pologne, la République Tchèque et l’Allemagne), a voulu acheter la neutralité de la Russie afin d’envahir la région sans obstacle… Mais au moment de payer sa dette, il simule la surprise et joue l’offusqué parce qu’on lui demande de payer ce service… il se soustrait à cette obligation… mais l’expression peu reluisante reste. Malgré tout, Frédéric II s’est senti valorisé par ce bon mot, pensant qu’elle participerait à immortaliser son personnage. En effet !

Maintenant si vous avez fourni des efforts, un travail important pour un salaire ridicule, bref si vous avez le sentiment d’avoir été exploité, ou d’avoir travaillé pour rien… vous pourrez dire « J’ai travaillé pour le roi de Prusse !!! »…

Mais sincèrement nous ne vous le souhaitons pas…

2. Travailler d’arrache-pied

arrache-pied

C’est en 1515 que cette expression est apparue. À cette époque, elle signifiait « tout de suite » et elle vient probablement du fait que la personne qui agit immédiatement s’arrache de l’immobilité, donc bouge et « arrache » ses pieds du sol (à tour de rôle, bien sûr, sinon elle se casse la figure).
Ensuite , elle a signifié « sans interruption » ou « sans relâche ». Rabelais écrivait : « …  Toussez ici un bon coup ou deux, et en buvez neuf darrachepied. »  Le Cinquième Livre, Prologue.

Puis elle a pris le sens moderne à partir du XVIIIe siècle : travailler dur, avec acharnement :  « Dans le pays nous luttons darrachepied, nous luttons désespérément contre les progrès, contre le maintien de cet empoisonnement (lalcoolisme). » ChPéguy, Œuvres compl., tXIIp9 à 15.,

Ces changements subtils du sens de cette expression se sont faits sans qu’ils soient clairement expliqués.

Chers lecteurs, vous voici éclairés sur deux expressions supplémentaires, sauf si vous les connaissiez déjà.

Quoiqu’il en soit nous avons  travaillé d’arrache-pied 😉 pour vous être agréable, et ce n’était pas pour le roi de Prusse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :