Pilote de drone : un métier dans l’air du temps !

14 Sep

ob_1d8631_drones-piaf-ysope

Les drones sont partout autour de nous, mais à quoi servent-ils ?

Depuis leur première utilisation commerciale au Japon au début des années 1980, les secteurs économiques utilisent de plus en plus ces drôles d’engins volants qui répondent à des besoins spécifiques selon le domaine d’activité :

  • Sécurité civile : pour la protection de lieux d’intrusion, la  surveillance  de rassemblements divers, manifestations,  la surveillance des incendies, ou encore la surveillance des lieux touristiques 
  • Protection de l’environnement : pour l’étude des terrains : érosion, détection ou surveillance de zones inondables ou inondées, en cas de marées noires et dans le domaine agricole pour la  pulvérisation de pesticides agricoles….
  • Industrie solaire :  pour les bilans thermiques notamment
  • Industrie minière : analyse des sols, détection de fuites éventuelles, contrôle et maintenance des pipelines sur les sites d’extraction de gaz ou pétrole…
  • BTP : intégrations géoréférencées de futurs bâtiments
  • Urbanisme : réaménagement urbain
  • Transports : inspection des axes routiers et des voies ferrées, repérages pour la construction d’autoroutes, etc.
  • Tourisme : découverte des sites 
  • Commerce : livraison par drone
  • Humanitaire et santé : estimer par exemple les mouvements de population à la suite d’un désastre; effectuer la  livraison de médicaments
  • Industrie cinématografique et télévision : notamment pour le tournage de plans spécifiques à l’aide de caméras performantes intégrées sur des drones permettant des angles de vue nouveaux et illimités, supprimant ainsi les lourdes mises en place du matériel et réduisant finalement les coûts et le budget.
  • Sécurité des états : l’armée est également un secteur très demandeur (repérage, protection de lieux à haut risque, sécurité des sites….)
  • Sport et loisirs : dans le cadre de compétions de pilote de drone au même titre qu’un pilote de formule1

Mais pour mener à bien ses services, il faut …67805e79e165be8087e66c1c01cd0fa29de0a810

  des pilotes !

Alors, si vous cherchez une idée de métier ou de reconvertion, pourquoi ne pas vous informer sur les conditions nécessaires pour devenir  pilote de drone?

 Il vous faudra passer par plusieurs étapes….

En effet, depuis 2012, la réglementation définit 4 situations de vol, de la  plus simple S1 à la  plus complexe S4.

drone-scenario-vol-1drone-scenario-vol-2drone-scenario-vol-3

Pour les situations S1, S2, S3, vous devez être titulaire :
  • Du brevet théorique de pilote d’ULM (ou de pilote privé) à passer auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile)
  • D’une attestation de formation à la pratique du vol d’UAV (Unmanned Aerial Vehicle).

Ces deux sésames vous donneront donne droit à une DNC (Déclaration de Niveau de Compétence) afin de passer à l’étape suivante :

  • Figurer sur une liste établie par la DGAC qui mentionne notamment la nature de l’activité, le scénario de mission (S1 à S3), le constructeur et le type de modèle d’aéronef utilisé. Le document qui résume l’ensemble de ces impératifs se nomme un MAP (Manuel d’Activité Particulière).
Pour la situation de type S4,  des qualifications plus pointues sont exigées !

drone-scenario-vol-4

  • Disposer au minimum d’une licence de pilote PPL avion ou hélicoptère ou bien d’une licence de pilote de planeur
  • Avoir accumulé une expérience minimale de 100 heures de vol sur l’un ou plusieurs de ces derniers en tant que commandant de bord
  • Avoir accumulé une expérience minimale de 20 heures de vol sur le drone en conditions de vol à vue, et ce dans les 6 mois précédents la première.

Où se former ?

Vous trouverez une quarantaine de centres de formations répertoriés sur le site de la Fédération professionnelle du drone civil, comme par exemple le CFAD,fpdc centre de formation et d’Apprentissage du drone  pour se former au télépilotage de drones et  aux métiers de la thermographie, photogrammétrie et du cadrage par dronecivils. Ce centre agrée  dispose de deux centres de formation : Le CFAD Nord basé à Nancy et le CFAD Sud basé près d’Angoulême.

B.R.E.F. a également noté l’école Pixiel de Nantes qui propose désormais ses formations  de pilotage dans plusieurs grandes villes comme Avignon, Bordeaux, Lille, Paris et Toulouse. Cette école offre  trois niveaux de formation différformation-drone-camera-service-proentes et propose des spécialisations selon l’application choisie : pilotage pour audiovisuel, métier de thermographe par drone, photogrammétrie.

Et pour l’île de France, le centre de Formation des télé-pilotes de drone civil de la société TELEPILOTE SAS qui a pour mission d’assurer la formation initiale des futurs opérateurs de drones civils radio-commandés en France et en Europe.

.1b6b9e0f5114aa05a831d05f5a288b3840eda5dd

 A emprunter à La Médiathèque :

Les drones de loisirs (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)   Les drones (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :