Zoom sur le métier de…navigatrice

9 Mar

En rendant hommage à une légende de la voile décédée il y a tout juste un an, BREF met le cap sur le large, l’aventure et l’évasion ; l’occasion de découvrir le métier de navigateur ou skipper.

Eternelle aventurière surnommée la Fiançée de l’Atlantique, Florence Arthaud (nouvelle fenêtre) était l’une des plus grandes navigatrices au monde. Elle est morte a 57 ans dans un accident d’hélicoptère survenu en Argentine sur le tournage d’une émission. Née en 1957, passionnée par la mer, elle participa à la compétition la Route du Rhum pour la première fois à l’âge de 20 ans en 1978. Lors de sa quatrième participation en 1990, elle remporta la transat en solitaire (nouvelle fenêtre) reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pïtre.

Florence Arthaud a su s’imposer dans un univers très masculin.

Ce n’est pas un métier de femme estimait-elle. C’est un univers rude, dur, où on est tout le temps sur les mers.

Cette femme incroyable n’a cessé de naviguer en dehors de ces courses prestigieuses.

En octobre 2011, Florence Arthaud tombe de son embarcation au large du Cap Corse en pleine nuit. Isolée, sans gilet de sauvetage, équipée uniquement d’une lampe frontale et d’un téléphone portable étanche, la navigatrice va affronter la mort pendant de longues heures et réussira malgré tout à donner l’alerte.

Cette nuit, la mer est noire Elle revient sur cet épisode dramatique de sa vie de navigatrice dans un livre paru en mars 2015.

Elle est la première femme à se faire une place dans le monde de la voile. Elle a ouvert la voie pour une nouvelle génération de femmes skipper dont font partie Catherine Chabaud, Isabelle Autissier, Ellen Mc Arthur…

Catherine Chabaud (nouvelle fenêtre) est devenue la première femme à effectuer le tour du monde en solitaire sans escale. Retrouvez son témoignage sur le site de Imagine ton futur où elle parle de son métier.

Sportif de haut niveau, marin possédant une grande expérience de la mer, de la voile et de la course, le métier de skipper de la course au large en monocoques ou multicoques est réservé à des hommes ou à des femmes d’exception et passionnés. Profession reconnue comme telle qui possède une formation, une école : le Pôle Finistère course au large (nouvelle fenêtre). Elle a pour vocation l’entraînement et le suivi des sportifs de haut niveau dans le domaine de la course au large. De la Solitaire du Figaro à la Route du Rhum et de la Mini-transat au Tour de France, le Pôle est chargé de la préparation des navigateurs en solitaire et en équipage.

Des ressources pour en savoir plus sur les métiers de la mer :

Un article à lire sur la voile et les loisirs nautiques publié dans le blog Liseur.

Bon vent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :