Mon beau sapin…d’où viens-tu?

5 Déc

sapin-de-noel-tradition

 

Votre salon sera probablement bientôt orné, (si ce n’est pas déjà fait parce que les enfants vous ont eu à l’usure) d’un magnifique arbre de Noël…Il s’appellera Nordmann ou épicéa, vous laissera des épines partout pendant des mois ou pas.

Mais d’où viennent ces sapins qui verdissent nos intérieurs quelques semaines en décembre et janvier chaque année et qui  périssent  déplumés sur nos trottoirs après les fêtes?

Le Danemark reste sans conteste le premier pays de production de sapins en Europe. Il s’en est vendu 5,6 millions en 2013, dont près de quatre millions cultivés dans l’Hexagone , le reste venant de Belgique ou du Danemark. La Bretagne est désormais le deuxième producteur de sapins de Noël en France, derrière la Bourgogne. Cette région de France est un terrain fertile, très adaptée pour les sapins Nordman. L’humidité bretonne et la clémence des températures  rivalisent avantageusement avec les grands froids du Morvan . Des producteurs Danois et Belges ont même investi dans des fermes en Bretagne dès les années 2000 pour exporter leurs arbres vers la Grande-Bretagne.

7679

Mon beau sapin et L’Environnement…

Les pesticides utilisés ont longtemps empoisonné les sols sur les terrains de culture. Depuis 10 ans les producteurs utilisent 5 fois moins de ces produits phytosanitaires… En dehors de ce point négatif mais qui s’améliore, d’autres aspects positifs pour l’environnement plaident en faveur de sa culture :

D’une part, le sapin séquestre les émissions de gaz à effet de serre, puisque l’arbre a besoin de CO2 lors de sa croissance. D’autre part, il peut être recyclé de manière relativement écologique : biodégradable, il peut être transformé en copeaux de bois ou composté. Bien sûr, la collecte de déchets comme l’exploitation du compost nécessitent un transport motorisé. D’où l’importance de privilégier les circuits de distribution courts, à toutes les étapes de la vie du sapin, faute de quoi son bilan carbone en serait impacté significativement. Enfin, la culture de sapins améliore la stabilité des sols grâce à son système racinaire (qui peut perdurer des milliers d’années!) qui rend le sol moins lisse et donc plus perméable, limitant le ruissellement et donc les glissements de terrain et les inondations. Ce sont d’une manière générale les effets positifs d’un couvert forestier sur les sols.

La filière du sapin de Noël génère 1 000 emplois permanents mais aussi 5 000 emplois saisonniers : elle concourt ainsi à la création d’emplois.

Le sapin artificiel n’est pas une alternative car en moyenne les français qui se les offrent en changent tous les trois ans générant ainsi de nombreux déchets, non dégradables.

Maintenant  si vous hésitez encore entre le naturel et le synthétique vous pouvez fabriquer votre sapin vous même…Des livres ou des sites internet foisonnent d’idées pour votre décoration arbustive…

2047201020_08_LZZZZZZZ

 

Pour le plaisir, Laissez-vous bercer par  » le conte des 3 arbres  »

medium_3133580130069

A tous de belles surprises et douceurs pour cette fin d’année!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :