La Journée internationale des femmes a 115 ans

11 Mar

Au boulot les filles

Depuis 1910, le 8 mars est dédié à la Journée internationale des femmes. L’occasion une fois encore de revenir sur les diverses inégalités liées au sexe sur le marché du travail….

Femmes et hommes face à l’emploi

Selon un article du Monde de janvier 2015, « les femmes restent très défavorisées sur le marché de l’emploi tant à l’embauche qu’en matière de salaires ou bien de gestion de carrière ». Elles sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à estimer avoir un risque de perdre leur travail dans les six prochains mois.

Dans la rubrique « Actualité/chercheurs d’actu » de L’Express, Olivier Monod interroge Mark Smith, enseignant-chercheur à l’École de management de Grenoble, spécialiste de la parité hommes /femmes, sur l’impact de la crise sur le travail des femmes.

Malgré niveau d’éducation plus important que les hommes, les femmes sont toujours sous-représentées dans certains secteurs ainsi que dans les postes de décision ou de direction.

Les femmes : une cible pour les recruteurs de temps partiels

Toujours selon Le Monde, à niveau de diplôme équivalent, les femmes sont plus souvent embauchées en temps partiel que les hommes pour leur premier emploi. La proportion de temps partiel est deux fois plus grande chez les jeunes femmes non qualifiées : 48 % contre 25% chez les hommes. Une grande partie des secteurs d’activités utilisent au maximum la flexibilité permise par des horaires courts et morcelés. Une situation qui maintient les femmes dans la précarité par des postes à bas salaires.

L’inégalité salariale

Egalité salarialeLe Monde précise aussi que la disparité salariale est encore et toujours perceptible. Les chiffres en témoignent : une femme française est en moyenne payée 15,4 % de moins que son homologue masculin. Un écart qui se situe dans la moyenne des pays de l’Union Européenne (16,5 %). L’Allemagne souvent citée en exemple se trouve loin derrière la France avec un écart salarial de 22,4 %. De même pour l’Angleterre où le taux est de 19,1 %. Pour compléter la réflexion sur les disparités salariales, la rubrique « Economie/emploi/gestion de carrière » du site de L’Express publie plusieurs articles dont un signé Dominique Perez : « Salaire des cadres: les inégalités homme-femme progressent avec l’âge »

D’autres articles viennent étayer ce constat notamment l’analyse d’une étude publiée le 25 février dernier par le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), visible sur le de L’Express « les femmes éloignées du marché du travail » qui recense les différents freins à l’accès des femmes au marché du travail et qui préconise des solutions pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix des femmes dans ce domaine.

Si quelques femmes parviennent aujourd’hui à acquérir une mobilité sociale et professionnelle ascendante, il est important de souligner que les femmes sont toujours peu représentées dans la haute hiérarchie, que le taux d’activité féminin reste encore inférieur aujourd’hui à celui des hommes et que  la société n’a pas encore réglé les discriminations faites aux femmes en matière d’emploi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :