Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. !

31 Jan

Jef Aérosol face à la fontaine Stravinsky. Paris Beaubourg

Les 3 actus de la semaine à ne pas manquer !

Le fâcheux chiffre du chômage

Difficile cette semaine de faire l’impasse sur le chiffre du chômage. Info mensuelle récurrente qui résonne douloureusement depuis de nombreux mois, ce qui fait dire au Figaro qu’ « il n’y a jamais eu autant de chômeurs en France ». Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a atteint en décembre 3,496 millions en métropole, soit 8 100 personnes de plus en un mois et 189 100 de plus sur l’année 2014.

Espérons que prochainement, en France aussi, la presse titrera « les inscriptions au chômage au plus bas depuis près de 15 ans »

L’humeur des jeunes

François Hollande en avait fait un thème de campagne et un enjeu essentiel de son mandat. Côté insertion professionnelle, les jeunes semblent retrouver moral et confiance selon une  étude réalisée en janvier par Opinion Way pour le cabinet d’audit et de conseil Deloitte révélée ce mardi. Les résultats nous apprennent ainsi qu’en moyenne les jeunes diplômés cherchent leur premier emploi durant 11 semaines et qu’il leur faut envoyer 29 CV et lettres de motivation pour y parvenir.

Le Monde quant à lui revient sur la nécessité de poursuivre des études longues pour augmenter ses chances et décrocher plus rapidement un emploi, exception faite des cursus courts professionnalisants.

Les mots de l’entreprise

Deux néologismes.

Tout d’abord, le « lookism » qui désigne la création de stéréotypes et les discriminations subséquentes pour cause d’apparence corporelle ou de façon de mettre en valeur le physique (coiffure, maquillage, tatouage, etc.). Dans Le Monde,  Francis Kessler (Maître de conférences à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne), répond à cette épineuse question de droit social : L’employeur peut-il impunément imposer un look au salarié ?  Les adhérents de la Médiathèque auront accès à l’intégralité de l’article en se connectant sur son site.

Et le meilleur pour la fin : être ou ne pas être « toxic handler ». Grâce au site Cadre Emploi, vous saurez si oui ou non vous faites du bien à votre entreprise et à vos collègues. Evidemment, en ces temps de crise, d’augmentation des facteurs de risques psychosociaux, ces « profils » sont très recherchés, mais attention, ce n’est pas sans danger et on a vite fait de se retrouver de l’autre côté !

Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. ! vous donne rendez-vous samedi prochain et d’ici là continuez à nous suivre !

Christelle LP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :