Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. !

6 Sep

Rentrée sur B.R.E.F

Les réjouissances de la rentrée en 5 points !

Bon nombre d’entre nous auraient aimé fredonner pendant leurs vacances l’air réjouissant des Négresses Vertes « Voilà l’été, voilà l’été… » mais manifestement celui-ci était plutôt aux abonnés absents.  Toutefois, après un été bien rempli l’équipe du B.R.E.F.  revient en forme et vous propose cette semaine un tour d’horizon de l’actualité de la rentrée toute en réjouissances, quoique… A vous de voir !

 Ce qui change…

Entrons dans le vif du sujet avec pour commencer la revalorisation du Revenu de Solidarité Active « socle » qui intervient en ce début de septembre. L’augmentation de 2% annoncée par le Secrétariat d’Etat en charge de la lutte contre l’exclusion  semblera sans doute dérisoire aux bénéficiaires,  faisant ainsi passé le RSA à 509,30€ par mois contre 499,31€ jusqu’ici pour une personne seule sans ressources, à 763,95€ pour un couple sans enfant et 1069,95€ pour un couple avec enfant(s).

Ce que l’on constate…

Le taux d’absentéisme dans le secteur privé était de 4,26% en 2013 contre 4,53% l’année précédente, selon le sixième baromètre de l’institut Alma Consulting Group.  Toutefois le coût direct pour les entreprises a augmenté car elles ont « plus souvent remplacé les absents » qu’en 2012, souligne l’étude. Les absences pour maladie, accident de travail, accident de trajet ou maladie professionnelle ont ainsi représenté une charge de 8,83 milliards d’euros pour les entreprises du privé contre 6,98 milliards l’année d’avant. Un absentéisme qui a grimpé en flèche dans le secteur des transports (il passe en un an de 4,92% à 6,76%) et dans les métiers de la santé (5,37% à 5,9%). Tandis que dans le bâtiment et l’industrie il est stable et largement inférieur à la moyenne nationale, avec respectivement 2,95% et 3,43% de salariés absents.

Ce qui va être renforcé…

Le Ministre du Travail François Rebsamen a demandé mardi dernier à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les chômeurs « cherchent bien un emploi » estimant qu’une « sanction » était nécessaire dans le cas contraire. Si la déclaration a fait bondir la Gauche, plus de 70% des Français approuvent cette mesure.

Ce qui est relancé…

Le débat sur le travail dominical a en effet été relancé par l’ouverture controversée des magasins de bricolage. L’exécutif espère pouvoir légiférer rapidement sur certains points du projets de loi portant sur la croissance dont a hérité le nouveau ministre de l’Economie Emmanuel Macron ce qui a suscité des réactions de toute part.

La CFDT réclame une concertation, « Avant d’élaborer le texte, notamment sur le travail du dimanche, il faut une concertation ». De son côté Xavier Bertrand le député-maire UMP s’est exprimé sur Europe 1 ce lundi: « Je suis très attaché à ce que l’on libère le travail du dimanche, tout en maintenant le principe du repos dominical », a-t-il déclaré. Au FN, Louis Aliot, vice-président du parti, a déclaré dans un entretien vidéo publié par le site du journal l’Opinion : « Nous sommes attachés à une certaine conception de l’homme et le dimanche fait partie, on va dire, de cette tradition historique du jour de repos dominical ».  Quant au Parti de Gauche, Martine Billard, secrétaire nationale, s’est indignée dans un communiqué diffusé la semaine dernière : « Le gouvernement de Manuel Valls s’apprête à légiférer par ordonnance sur le travail du dimanche. Même Nicolas Sarkozy n’avait pas osé (…) Mais le gouvernement Valls II n’est plus sûr d’avoir une majorité au Parlement pour faire adopter ses mauvais coups ».

Ce qui peut être une solution…

Etant donné le contexte de crise, si trouver un logement pour les salariés est un casse-tête ça l’est aussi pour les employeurs : confrontés à des problèmes de recrutement liés au logement, de plus en plus de patrons proposent un hébergement à leurs employés ou imaginent des solutions spécifiques, notamment pour les saisonniers. Bertrand Bailly, directeur général de la société conseil Davidson, vient de débourser près d’un million d’euros pour « acheter et retaper une maison en ruine » à Clamart.
Pour conclure sur cette rentrée déjà bien chargée, une initiative fort originale de nos amis Belges (même si elle n’est pas sans rappeler celle de Pote Emploi dont nous vous avons déjà parlé), repérée par France Info pour aider les chômeurs à trouver un emploi : « Faites la pub d’un demandeur d’emploi » lancée en Juillet par ACC Belgium.

 

Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. ! vous donne rendez-vous samedi prochain et d’ici là continuez à nous suivre !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :