Ça n’a pas échappé à B.R.E.F. !

14 Juin

Une semaine stratégique

S’imposant entre les contestataires, les passionnés, les grévistes, les sans-opinion et les irrités, le foot,  sport millénaire, international, et bardé de poncifs, occupe toute la surface de l’actualité. Même sans s’appeler B.R.E.F., difficile d’y échapper. Quelques indispensables pour jouer gagnant sur le terrain de ce Mondial 2014.football-345715_150

D’abord un peu de vocabulaire : riche, varié et imagé, le foot a son langage.  Savez-vous distinguer une  papinade, d’un scorpion ou d’une trouette ? Pour vous aider à parler foot , un lexique s’impose.

Une petite dose de mathématiques s’avère aussi utile car le foot se décline en nombres et numéros… 2014,  20e coupe du monde, 2e au Brésil depuis 1950, 32 équipes, 12 stades, 3.7 millions de places disponibles,  11 milliards d’euros investis, 600 000 emplois à la clé, 0.4 % de croissance  supplémentaire (par an) espérés par le Brésil  jusqu’à 2019…

  • en calcul : dans son article Oubliez le Joga bonito, Blake Thomsen sur Slate.fr décrit une  tactique utilisée par les Brésiliens devenue d’après lui une véritable stratégie basée sur le calcul…mathématique.
  • en équation : Le football se met en équation et recrute des spécialistes de l’analyse, de la statistique et des mathématiques  écrit Tim Lewis dans The Observer, une évolution qui depuis quelques années  provoque incompréhension voire suspicion chez les supporters. Pour les statisticiens, un match de football, ce sont des chiffres qui, une fois traités informatiquement, fournissent des tendances. Pas d’inquiétude pour les puristes : il ne s’agit pas de retirer l’intuition du jeu, mais de prendre en compte le fait que « les statistiques sont toujours impartiales, contrairement aux êtres humains ».
  • le foot fonctionne aussi en parallèle  : connaissez-vous  la CONIFA cette coupe du monde hors FIFA, la coupe du monde pour Outsiders nous dit CNN?

Enfin ni l’art ni la discipline ne peuvent oublier le fair-play et le savoir-vivre. Car si la Fifa insite sur le développement d’un football responsable contre la discrimination, le racisme et pour la promotion de la paix et l’égalité des sexes, Kirsten Schlewitz nous rappelle que foot et femme ne font pas forcément bon ménage dans  Mondial, dix règles pour ne pas se comporter comme un gros misogyne.

En bref, vous ne pourrez pas échapper au foot dans l’actu de la semaine, et Thierry Roland, chantre de la cause footballistique, aurait pu conclure de son célèbre « Si c’est dedans, c’est pareil ».*

(*Expression énigmatique signifiant que si le tir avait été cadré,  le gardien n’aurait rien pu faire pour l’arrêter).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :