Ça s’est passé… un 25 février

25 Fév

Le 25 février 1899, il y a 128 ans fut fondée l’entreprise du constructeur automobile RENAULT.

renault-type-a-1

Louis RENAULT est passionné par l’automobile. Après avoir réussi à vendre son invention en 1898, une boîte de vitesse en prise directe (nouvelle fenêtre) adaptée sur un tricycle, il la fait breveter grâce à son efficacité avérée.

C’est le 25 février 1899, que Louis, avec deux des ses amis Thomas Evert et Julian Wyer, fonde la société RENAULT Frères. Les premières voitures sont vendues à de riches particuliers pour 3000 francs. Le marché étant cependant limité, à cause du prix élevé des automobiles, Renault se diversifie et lance une production de taxis et de camions avant la première guerre mondiale. Habile et ayant le sens des affaires, Renault utilise également les courses automobiles pour se faire connaître et acquérir une large publicité. La première guerre mondiale, voit l’entreprise produire des munitions, des avions militaires et des chars de combat, s’adaptant ainsi au marché tristement soumis au conflit mondial.

Le constructeur a toujours su sortir son épingle du jeu, construisant tour à tour des machines agricoles, des camions poids lourds, des autos, sachant faire face à la concurrence avec l’arrivée de Citroën après cette première guerre, et étendant son marché hors des frontières de l’hexagone.

Aujourd’hui, Renault est une entreprise dont l’état détient un peu plus de 19% des parts et génère un chiffre d’affaire  en hausse, de plus de 50 milliards d’euros (pour 2016) . 120 000 personnes travaillent pour le constructeur automobile dans le monde dont 46000 en France, avec 5000 emplois perdus en France depuis 2013.

L’aventure de cet industrie automobile française fait partie de notre patrimoine, mais aussi de nos souvenirs d’enfance qui ont connu (pour nombre d’entre nous) les banquettes arrière de certaines voitures dont le nom commençait invariablement par un R.

r16rouge

 

Des ouvrages disponibles à La Médiathèque :

Renault, le culte du défiTravail à la chaîne Renault

Où va le travail à l’heure du numérique, une conférence de Pierre Lénel à La Médiathèque

21 Fév Featured Image -- 12381

Dans le cadre des Rencontres de Liseur 2017 (nouvelle fenêtre) organisées par La Médiathèque de Levallois, la conférence « Où va le travail à l’heure du numérique » de Pierre Lenel aura lieu le samedi 25 février 2017 à 16h à la médiathèque Gustave-Eiffel, 111 rue Jean Jaurès (entrée libre dans la limite des places disponibles).
Un rendez-vous à ne pas manquer pour tous ceux et celles qui s’interrogent sur l’avenir du travail face à la transformation numérique. Retrouvez l’article de Nathalie F. sur le blog Liseur.

Liseur

Samedi 25 février 2017, Pierre Lénel donnera une conférence intitulée Où va le travail à l’heure du numérique ? Un sujet qui nous concerne tous pour la 4ème conférence du cycle L’humain face au défi du numérique des Rencontres de Liseur à La Médiathèque de Levallois.

Pierre Lénel est chercheur, enseignant et sociologue. Il vient partager avec vous, lecteur de Levallois,  le fruit de ses investigations et réflexions sur son sujet de prédilection : le travail  « objet de recherche historique et central au Laboratoire Interdisciplinaire de Sociologie Économique, unité mixte de recherche CNRS et CNAM » (nouvelle fenêtre) mais aussi ses tenants et aboutissants.  Vaste sujet qui occupe et /ou préoccupe à tout instant, chacun d’entre nous.

Un nouveau challenge pour les entreprises

Les entreprises évoluent et doivent réussir des challenges pour survivre à la start-up, grandir hors des incubateurs,  trouver des nouveaux business modèles, affronter une concurrence sans frontières, gérer leur e-réputation,

entreprises-gerez-votre-ereputation (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) ou encore investir dans des équipements et…

View original post 1 042 mots de plus

Ça s’est passé… le 18 février 2002

18 Fév euro-76019_1280

Le franc disparaît définitivement de nos porte-monnaie

La disparition du franc, le 18 février 2002, résulte d’un long processus historique qui débute en  1978, avec la création du système monétaire européen (SME) et de l’unité de compte européenne (UCE) .

Petit rappel  historique

La décision de créer l’euro est officialisée lors du  Traité de Macaptureastricht (nouvelle fenêtre) en 1992. Dès lors, la Communauté européenne devient l’ Union Économique et Monétaire et les pays membres qui la composent, imposent les critères macroéconomiques à respecter  pour y adhérer.

Une nouvelle politique monétaire unique est alors organisée par l’Eurosystlogo-bceème, système européen de banques centrales,  formé à la fois par la Banque Centrale Européenne, installée en Allemagne à Francfort et par  les banques centrales nationales des pays membres.

Le 1er janvier 1999 marque l’entrée en vigueur de la monnaie unique sur les marchés financiers. Les gouvernements ne peuvent désormais plus compter sur la dévalorisation de leur monnaie pour améliorer la compétitivité de leurs économies. L’Euro devient donc la 2ème monnaie internationale derrière le dollar. Les taux de change des monnaies participantes sont alors fixés de manière irrévocable : 1 euro vaut 6,55957 francs.

Les billets et pièces nationales continuent cependant à avoir cours….

Comment l’Euro est arrivé dans nos porte-monnaie ? lot-euro-france-sachet-scelle-100-francs-40-pieces-euros-republique-francaise-numismatique-864788510_ml

Le 15 décembre 2001,  l’opération « Les premiers euros » est lancée en France :  banques et bureaux de poste proposent des sachets contenant 40 pièces en euros vendus 100 francs  = 15,24 euros.

Dans le même temps, ils adaptent leurs  distributeurs de billets à la nouvelle monnaie afin que les consommateurs  puissent  obtenir de la liquidité en euros dès le 1er janvier 2002. De leur côté, les commerçants reçoivent des fonds de caisse en euros pour être en mesure de rendre la monnaie.

Ainsi, le 1er janvier 2002,  billets et  pièces en euros (nouvelle fenêtre)  sont mis en circulation.

28ec6e92-3243-11e1-9c8a-3f69ced2348e

Une période transitoire de quelques semaines qui commence…. 

…. puisque le franc français ne disparait pas pour autant de la circulation et va, de ce fait, cohabiter encore quelques semaines avec la nouvelle monnaie.

L’occasion pour les consommateurs de se munir du fameux « porte-monnaie à deux poches » avec  francs d’un côté et  euros de l’autre et de perdre patience lors des files d’attente !  Les consommateurs pouvant encore payer en francs et les commerçants ne pouvant rendre la monnaie qu’en euros!

Et ce, jusqu’au … 18 février 2002, écouter l’interview du journaliste Cyprien Cini sur RTL (nouvelle fenêtre): date de privation du cours légal des pièces et des billets  en francs dans les paiements.

Par une décision prise par le Conseil national de l’euro, présidé par Laurent Fabius, alors ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, les euros en pièces et billets remplacent dès le 18 février 2002, définitivement le franc dans le porte-monnaie des Français.

Le franc (nouvelle fenêtre) est mort…Vive l’euro ! !

1022443984

 

 

%d blogueurs aiment cette page :